Création d'un Comité Technique sur les Vaccinations en Nouvelle-Calédonie

Création d'un Comité Technique sur les Vaccinations en Nouvelle-Calédonie

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !

Terre de Santé et EPLP a lancé cette pétition adressée à gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

Vaccination : tous concernés!
Nous, citoyens calédoniens, demandons solennellement aux autorités de mettre en place un COMITÉ TECHNIQUE sur les VACCINATIONS

Pourquoi ?

1) Une vaccination est un acte médical singulier, bénéfique dans bien des cas, inutile dans d'autres. Comme tout traitement, elle comporte des risques et doit être adaptée au contexte local et aux individus (il y a des contre-indications).

2) Une politique vaccinale réussie repose sur la participation active et responsable de la population, or l'adhésion et la confiance du public ne sont guère au rendez-vous !

Les décisions vaccinales doivent faire l'objet d'une procédure d'évaluation rigoureuse, publique, transparente et concertée.

C'est pourquoi il convient d'instituer un Comité Technique :
- composé à parité de représentants des services techniques, de professionnels indépendants et de la société civile ;
- émettant systématiquement des avis clairs, motivés et publics.

Ce comité examinera régulièrement le calendrier vaccinal calédonien, et en priorité les campagnes «expérimentales» en cours de vaccination «HPV» sur des collégiennes et le 11ème vaccin anti pneumocoques Prevenar® devenu obligatoire dans des conditions très contestables.


LES VACCINS EN GENERAL

Le dogme de l’efficacité des vaccinations massives fait écran à l’objectivité et à la sérénité de débats scientifiques publics. Toute réserve sur un vaccin déclenche censure et répression, vue avec la radiation du Professeur Joyeux par le Conseil de l’Ordre. Pourtant, l’argument clef : « la vaccination de masse a permis d’éradiquer la variole » est FAUX et démenti par l’OMS [1]
Les procédures de vérification des vaccins sont moins rigoureuses que pour des médicaments, faute de tests comparatifs, et les évaluations des effets cumulés à long terme quasiment impossibles en pratique.

Une vaccination, a fortiori quand elle est OBLIGATOIRE est une décision lourde de conséquences ; elle doit faire l'objet d'analyses épidémiologiques et scientifiques rigoureuses :
 - seul acte médical s'opposant à la liberté fondamentale d'un consentement libre et éclairé à disposer de son corps
- il existe des contre-indications, parfois des effets indésirables graves (4 milliards de dollars versés à ce jour en indemnisation par le gouvernement des USA [2] )
- l’indemnisation des victimes est problématique et insuffisante (difficultés d’établir le liens de cause, délais et frais de justice, rétention d'information par des labos très puissants et procéduriers…) et s'il y a obligation, la responsabilité d'indemniser est transférée vers la collectivité, donc les contribuables (cas des narcolepsies attribuées au vaccin contre la grippe H1N1 [3])
- l'obligation implique une répression qui crée une défiance et un poids supplémentaire pour des services publics déjà surchargés : milieu médical et scolaire, police, magistrats...
- il peut exister un bon taux de couverture tout en préservant la liberté de choisir. Toute obligation vaccinale devrait donc être motivée par une urgence sanitaire ; on en est parfois loin…


EN NOUVELLE-CALÉDONIE
Malgré le principe d’ouverture à la société civile et de démocratie participative, le plan Do Kamo n'aborde pas les vaccins. Pour bien saisir la situation, évoquons les deux derniers vaccins ajoutés au calendrier :

1) Vaccin anti pneumocoques (Prevenar®) qui vise les nourrissons,  11 eme et dernier vaccin obligatoire depuis mars 2017  :
Des données épidémiologiques présentées vieilles de 10 ans et très incomplètes, aucune urgence sanitaire (absence de décès ou séquelles graves depuis 3 ans), un contexte défavorable de recrudescence de souches non ciblées par le vaccin, à l’origine de 93.2 % des méningites lors de 2 dernières années et les possibles liens d'intérêts des intervenants jamais déclarés… Sans recul suffisant ni analyses indépendantes cette obligation a été votée à l'unanimité [4].

2) Vaccin anti-Papilloma Virus Humai (Gardasil ®), recommandé aux filles et fourni gratuitement au travers de campagnes massives dans les collèges :
Approuvé sur la base d'essais cliniques très contestables («faux placebo» et durées d'analyses inadaptées pour mesurer efficacement les effets secondaires [5]), il a été généralisé dans le monde sans qu'aucune étude ne mette en évidence une efficacité pour réduire l'incidence ou la mortalité du cancer du col. Même en Australie, la pionnière [6]. Au contraire, des signaux inquiétants semblent montrer le résultat inverse! Notre lettre ouverte aux autorités sur le sujet ne les a pas fait réagir [7]. Au final, ce vaccin peut détourner les femmes du frottis, seule mesure efficace et indispensable pour lutter contre le cancer du col.

Le calendrier vaccinal dépasse les doses recommandées par l'OMS en aluminium [8]. Ce métal peut atteindre le cerveau et causer des troubles graves et durables (autisme, maladie neurodégénératives) [9].

[1] http://terredesante.nc/eradication-variole-mythe-oms-surveillance-endiguement-realite-autour-vaccin/
[2] https://www.hrsa.gov/sites/default/files/hrsa/vaccine-compensation/data/monthly-stats-nov-2018.pdf
[3] https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/sommeil/vaccin-contre-a-h1n1-et-narcolepsie-les-victimes-seront-elles-toutes-indemnisees_1308409.html
[4] http://terredesante.nc/obligation-prevenar/
[5] https://aimsib.org/2019/02/17/linnocuite-du-gardasil-les-falsifications-devoilees/?fbclid=IwAR3g7Ry0L-ykXj0Kgtpam63DRXqnyts95JlCfvzZkvrWtF3aKOHUd3J9M40
[6] http://terredesante.nc/vacciner-fille-cancer-col-uterus/
[7] http://terredesante.nc/lettre-ouverte-resultats-preliminaires-tres-inquietants-du-vaccin-anti-hpv/
[8] Lettre du Pr Joyeux sur les teneurs en aluminium des vaccins: https://professeur-joyeux.com/2018/06/14/2eme-edition-speciale-aluminium/
[9] Publication du Pr Exley : https://www.youtube.com/watch?v=bHmTU-HVHc8&feature=share

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !