Contraception et pilule du lendemain en planning: Signez pour préserver nos valeurs!

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Le Centre Pluraliste de Tubize a décidé de réagir en rédigeant une pétition de désapprobation face à la réglementation limitant le champ d'action des centres de planning en matière de contraception d'urgence.

Nous espérons pouvoir compter sur votre mobilisation par le biais d'une signature.

La Ministre de la Santé, Maggie de Block, a rejeté deux propositions de lois visant à légaliser une pratique existante : la délivrance de la pilule du lendemain dans les centres de planning familial. Seuls les médecins seraient habilités à accomplir cette mission. Pratiquement, dans les centres de planning ne pratiquant pas d'IVG, la présence des médecins est ponctuelle, limitée dans le temps et pour cause : elle ne fait l'objet d'aucun subside.

Cette décision restrictive, d'une grave violence tant à l'égard des femmes que des travailleurs des centres de planning est inacceptable ! Elle est d'autant plus paradoxale que le décret relatif à l'organisation des centres de planning prévoit clairement que l'une de leurs missions est:

"La promotion de la contraception et l'amélioration de son accessibilité. La prévention des grossesses non souhaitées et l'accès à l"avortement visé à l'article 350 du Code pénal"

Afin d'accomplir cette tâche avec professionnalisme, la majorité des travailleurs/euses des centres de planning familial sont formé(e)s et spécialisé(e)s à l'EVRAS ( Education à la Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle) et sont donc habilité(e)s à délivrer la pilule du lendemain. Les femmes peuvent à tout moment franchir les portes d'un centre de planning et recevoir cette contraception d'urgence de manière anonyme et gratuite. De plus, celles qui le souhaitent peuvent bénéficier d'un accompagnement médico, psychosocial afin repenser de manière préventive leur sexualité.C'est ce droit des femmes de vivre une grossesse désirée qui, par cette mesure, est limité.

Cette réglementation va à l'encontre des fondements et des valeurs des centres de planning familial. Les travailleurs des centres ne peuvent accepter de devoir accomplir leur travail dans l'illégalité ! Ils ne sont pas prêts à renoncer à ce qu'ils considèrent comme un devoir et veulent que la loi les y autorise en toute transparence.

La polémique qui entoure la délivrance de la pilule du lendemain est régressive et porte atteinte aux droits des femmes.

Marquez votre désaccord à cette loi fédérale et soutenez la démarche des centres de planning.



Céline compte sur vous aujourd'hui

Céline BULLE a besoin de votre aide pour sa pétition “CPF Tubize: Contraception et pilule du lendemain en planning: Signez pour préserver nos valeurs!”. Rejoignez Céline et 573 signataires.