Victoire

CAROMB et ses bois ne doivent pas devenir la poubelle de la Cove!

Cette pétition a abouti avec 79 signatures !


La déchetterie de Caromb accueille aujourd'hui jusqu'à 500 visiteurs par jour (pic qu'elle obtient quelques jours par an). La Cove (Communauté d'agglomération du Comtat Venaissin) souhaite donc élargir le chemin du bois afin de « sécuriser l’accès » au site.

1° 400 000 euros pour élargir un « chemin » de 520 mètres de long ?!

Une nouvelle déchetterie doit voir le jour prochainement à Carpentras (10km de celle-ci). D'après les estimations, la déchetterie de Caromb devrait perdre au minimum 50% de ses visiteurs après la mise en place de la déchetterie de Carpentras.
Pourquoi alors dépenser 400.000 € pour élargir et faire passer à 9 mètres le chemin du bois ? Afin de créer une super plateforme de stockage des déchets?

La Cove a expliqué que l'élargissement de ce chemin de 9 mètres (plus large qu'une départementale classique) est tout simplement pour la sécurité des usagers et des riverains. Il sera composé de zones d'étranglement avec une priorité de passage pour ralentir le flux... « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer ? »

2° Un concasseur surdimensionné

La Cove, qui a la gestion des déchets, doit faire face à un problème majeur : le centre d'enfouissement technique situé au sud de la déchetterie (à gauche en arrivant) sera rempli d'ici moins de 10 ans. Aussi, elle a lancé un appel d'offre et une entreprise se propose d'y installer un concasseur afin de recycler et valoriser ces déchets inertes.
Ce grand concasseur ne fonctionnera que 60 jours par an (le volume de gravats entrant à la déchetterie aujourd'hui , et non demain: 50% de visiteurs en moins) soit un peu plus d'une journée par semaine.
A l'heure actuelle, aucune entreprise ne peut être RENTABLE en travaillant un peu plus d'une journée par semaine.

Le même modèle de concasseur est aujourd'hui présent à Sablet (Vaucluse) et, malgrès le respect des normes environnementales, inonde de poussière sur plusieurs centaines de mètres les riverains et cultures environnantes.

Pourquoi ne pas maintenir le petit concasseur qui est déjà en place et qui ne procure aucune nuisance pour le voisinage et les cultures avoisinantes ?
Peut être pour faire venir des gravats d'ailleurs et les concasser les 4 autres jours de la semaine...

3° un projet pas si environnemental, local et durable

Recycler les déchets et les valoriser plutôt que de les enfouir, c'est la base du développement durable.
Or, ce concasseur surdimensionné aura pour voisin immédiat une centrale solaire Photovoltaïque de plus de 2 hectares ainsi que des cultures de vignes, fruitiers, maraichage, la plupart biologiques.
Cette « pollution » aérienne ne peut en aucun cas concorder avec des panneaux solaires et une agriculture extensive.
Un camping est d'ailleurs situé en plein sud du concasseur (vent du nord dominant et soufflant régulièrement) et percevra une partie des retombées de poussières.
Le long du chemin qui devrait laisser part au goudron (un peu moins de terres agricoles, un peu plus d'artificialisation des sols...) se trouve des centaines d'orchidées (qui sont pour la majorité protégées niveau régional et/ou national).

C'est pourquoi nous nous opposons à l'installation d'un concasseur géant, et à l'élargissement du chemin des bois à 9 mètres afin de préserver l'environnement, agir local et ne pas dépenser l'argent public de façon abusive.



les riverains et usagers de la combe et des bois compte sur vous aujourd'hui

les riverains et usagers de la combe et des bois a besoin de votre aide pour sa pétition “Cove: CAROMB et ses bois ne doivent pas devenir la poubelle de la Cove!”. Rejoignez les riverains et usagers de la combe et des bois et 78 signataires.