- LIBÉRONS ELISA DU PLACEMENT ABUSIF - Courrier adressé à Adrien Taquet secrétaire d’Etat

- LIBÉRONS ELISA DU PLACEMENT ABUSIF - Courrier adressé à Adrien Taquet secrétaire d’Etat

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Pascal Vincent BEUZET a lancé cette pétition adressée à UNICEF (UNICEF) et à

Clamart le ; 08 septembre 2020

 

Destinataire : Adrien Taquet, secrétaire d’Etat, Conseiller en charge de la Petite enfance ; et du suivi de l'exécution des réformes.

 

Objet du courriel : Placement Abusif Elisa 8 ans

 

Bonjour Monsieur le secrétaire d’Etat,

Je m’appelle Pascal Beuzet, j’ai 56 ans, et je suis le papa d’Elisa qui est âgé de 8 ans.

Je viens vers vous ce jour,

Car depuis le 12/03/2020 ma fille a été conduite et à séjourner pendant plusieurs mois au centre d’accueil d’urgence du Plessis-Robinson.

La cité de l’enfance.

Sans enquête sociale préalable, et pour ce que j’estime être des motifs disproportionnés.

Suite à mon insistance et plusieurs alertes (IP) sur les conditions de vie traumatisantes dans ce lieu de réputation anxiogène pour ma fille.

Elle a enfin été confiée il y a peu à sa tante.

Dans un lieu cette fois plus propice à sa réelle construction.

 

Monsieur le secrétaire d’Etat, je dois vous dire que ma fille ne présentait aucun problème dans la vie courante, ni à l’école, ...

Elle a été retirée de son foyer familiale dans l’irrespect le plus total, des formes et des protocoles requis, en raison de la fragilité d’un enfant de cet âge. 

 

Car aucun témoignage défavorable à mon endroit en tant que papa n’a été justifiés par l’ASE et le commissariat de Clamart.

Pour valider de la nécessité du traumatisme que vit désormais ma fille, ou qu’elle aurait vécu.

 

Monsieur le secrétaire d’Etat ;

Nous connaissons des discriminations en grand nombre, et en tout point destructeur.

Depuis le 10/03/2020 la procédure et la mesure ont été conduites de manière non conforme.

Et qui plus est, la décision est attentatoire au grief de ma fille, un jeune enfant.

 

Je n’ai pas cessé de le rappeler à tous les intervenants que nous avons rencontrés.

 

Monsieur le secrétaire d’Etat.

Nous n’avons pas la jouissance et l’effectivité de nos droits garantis.

Pour illustrer notre condition j’ajoute ;

Que le simple fait d’avoir insisté pour obtenir la partie de nos droits civils.

A engendré le silence des interlocuteurs de l’ASE, supposé pourtant être solidaire.

 

Code civil Article 1310

« La solidarité est légale ou conventionné ; elle ne se présume pas »

 

Monsieur le secrétaire d’Etat

J’ai transmis récemment à l'ASE d’Issy les MX ;

Le rapport consultatif du 26 mai 2020 de CNCDH, requis (il me semble) par votre ministère.

 

Cet avis consultatif de la CNCDH, et en ce sens votre requête, ne semblent pas avoir provoqué le respect dudit avis, et la prise de conscience, que j’escomptais chez nos contacts.

Le guide de l’article 6 de la CEDH non plus.

 

Monsieur le secrétaire d'Etat,

Nous sommes considérés ma fille et ma famille comme des moins que rien.

Par certains personnels de l'ASE du 113 av de Verdun à Issy les Mx.

Plus précisément ;

Nelly Chels Responsable de l’unité d’accompagnement.

Natacha Charfe Éducatrice spécialisé.

 

Nous ne craignons pas une attaque en procédure de diffamation par des personnels que j’estime justiciable

Ma fille, et notre famille a beaucoup souffert de ce que nous estimons aujourd’hui comme ;

Des anomalies, des injustices, et beaucoup trop de dommages.

Conduit pour ces évènements douloureux par un petit comité.

Monsieur le secrétaire d’Etat. 

Le Principe du débat contradictoire et de la défense a été totalement inexistant.

Cet élément n’est pas banal, il ne m’est pas passé inaperçu.

Car sur plusieurs points, je dois vous avouer que je suis un âpre défenseur des droit Humains.

Et que l’asservissement ou la dégradation de la personne Humaine, me déplait fortement. (Préambule DDH 1789)

Je la combat.

La coercition que nous subissons pour me dissuader principalement de l’obtention de nos droits garantis, et des voies de recours depuis le 10/03/2020 sont indignes de notre république.

Je le considère ainsi.

Ce petit comité du Palais de Justice de Nanterre, du commissariat de Clamart, et de l’ASE d’Issy les MX, déshonore notre administration et notre Nation

Nous le regrettons cruellement, surtout ma fille de 8 ans.

 

Qui après avoir perdue sa maman de deux cancers en 2015 à l’âge de trois ans et demi.

Se retrouve désormais déraciné et coupée de tous liens avec son papa depuis 6 mois, de surcroit en pleine période de confinement.

 

Monsieur le secrétaire d’Etat, tout cela est-il Humain ?

 

Ces conditions, et ces comportements sont je le considère pervers à l'égard d'un très jeune enfant.

Il s’agit sans conteste d’informations préoccupantes (IP).

Plus précisément ;

« D’inquiétudes concernant des comportements de mineurs ou d’adultes à l’égard d’un mineur ».

 

Car je ne suis pas un criminel, et ma fille non plus.

 

Devant tant de violences de la part de ces agents territoriaux, ...

 

J’entreprends depuis le 01/08/2020 de rallier des opinions pour provoquer l’indignation populaire, des associations, des parents d’élèves, ...

 

Des personnes ayant un « cœur ».

Car Monsieur le secrétaire d’Etat, nous ne sommes pas des animaux.

 

Pour mettre fins aux persécutions, à la dégradation de nos personnes (Humaine).

Je viens de lancer une pétition sur Change.org, pour demander et pour provoquer, à ce que justice soit enfin faite.

Depuis le 05 septembre 2020, je distribue également des tracts dans a ville et ailleurs.

Pour mettre fin (entre autre) à la condition cruelle et traumatisante qu’il est donné de vivre à ma fille.

 

J’œuvre dans son intérêt, mais aussi pour les autres enfants victimes de l’engrenage de ces personnels insouciants de leurs actes préjudiciables.

 

Certain témoignage de presse et de media affirment que des éducateurs prendraient un grand plaisir à voir souffrir leurs victimes.

A qui ils affligent des méthodes peu orthodoxes, (toujours selon des témoignages), qui provoquent ; la dépression, la marginalisation, ou l’aliénation mentale, ...

 

J’allègue que nous nous trouvons dans ce cas.

Si vous souhaitez en parler avec moi je suis joignable au :

06 15 23 07 54.

 

Je peux vous envoyer des éléments de preuves qui affirment et démontrent de l’urgence de la situation pour ma fille, et notre famille.

Les violences sont nombreuses, elle sont qualifiées et caractérisées.

J’entends par violence la description et la qualification qui en est faite par nos Codes, ...

Monsieur le secrétaire d’Etat, nous sollicitons votre intervention, pour rétablir la bonne foi, l’équilibre, et l’application de la base légale de l’ASE d’Issy les MX 92.

 

Mais aussi et surtout ;

 

De la convention internationale des droits de l’enfant,

 

De l’effectivité de l’article 6 de la CEDH, le droit à un procès équitable,

 

Du respect des principes fondamentaux reconnus par les lois de la République Française. PFRLR.

 

Du respect de la convention européenne des droits de l’Homme

 

Nous demandons simplement de recouvrer notre droit à une bonne administration.

Ce qui est rapidement nécessaire pour justifier que ma fille ne court aucun danger auprès de moi, et ceux depuis toujours.

 

Ce que sait pertinemment l’ASE d’Issy les MX ;

Qui depuis son entrée dans nos vies procède à des manipulations psychologiques, largement évoqué dans de très nombreux témoignages.

Le constat est accablant et destructeur, il serait urgent d’en débattre.

 

Pour connaitre ma personnalité, telle qu’elle est perçue dans la société.

Vous pourrez, (ou votre cabinet) consulter ces 206 témoignages

 

https://www.pagesjaunes.fr/annuaire/chercherlespros?quoiqui=PASCAL%20BEUZET&ou=Clamart&idOu=&proximite=0

 

Ils sont tous authentique.

Et permettront peut-être de vous faire une idée sur le danger que je représenterais véritablement pour ma fille (néant).

Et de convenir à la présence de plusieurs doutes concernant la probité et la bonne foi des services de l’ASE d’Issy les MX

(113 av de Verdun).

Il convient de penser qu’en vue de pression morale à la place de son père, ma fille vie depuis six mois des actes de persécution.

Je le considère ainsi,

c’est pourquoi Monsieur le secrétaire d’Etat.

Je requiers votre intervention dans cette affaire préjudiciable à notre administration Française, et à l’intérêt supérieur et primordial de l’enfant.

 

Merci beaucoup pour votre attention.

Veuillez agréer Monsieur le secrétaire d’Etat l’expression de mes salutations respectueuses.

Cordialement,

 

Pascal Vincent ; Beuzet

 

De la convention internationale des droits de l’enfant,

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037642050&categorieLien=id

De l’effectivité de l’article 6, le droit à un procès équitable,

https://www.echr.coe.int/Documents/Guide_Art_6_FRA.pdf

Du respect des fondamentaux reconnus par les lois de la République Française. PFRLR.

https://www.conseil-constitutionnel.fr/decision/1993/93321DC.htm

Du respect de la convention européenne des droits de l’Homme

https://www.touteleurope.eu/actualite/la-convention-et-la-cour-europeennes-des-droits-de-l-homme-cedh.html

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !