Contre les LGBTIQ+phobies pendant le don du sang

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


Depuis le 11 Juillet 2016, l’État a décidé d''ouvrir le don du sang aux personnes homosexuelles. Une avancée ? Non. Selon la loi, une personne peut donner son sang s'il n'a pas eu de relations sexuelles avec une personne du même sexe depuis 12 mois.

Or, on ne demande pas aux hétérosexuel-le-s l’abstinence pendant une si longue période. Cette discrimination est donc ciblée autour de l'homosexualité masculine mais aussi féminine puisqu'à partir du moment où l'on nous demande notre orientation sexuelle, on est soumis à des discriminations. Ainsi, selon notre orientation sexuelle nous sommes plus ou moins aptes à sauver des vies ?

Il est absurde d'imposer à deux personnes qui s'aiment de ne pas avoir de relations sexuelles pendant une année toute entière. Pourriez-vous imaginer que la même chose soit demandée à un couple ou une personne hétérosexuelle ? Cela provoquerait une vive réaction de la part des intéressé-e-s.

Cependant, cela ne semble choquer personne du fait que ces personnes ne soient pas dans une sexualité jugée «normale» par la société. De plus, scientifiquement, imposer cela aux homosexuel.le.s est absurde car, de nos jours, les maladies sexuellement transmissibles ne touchent pas plus les homosexuel-le-s que les hétérosexuel-le-s.

C'est donc pour cela que nous vous appelons à lutter contre cette homophobie d’État qui veut donner l'illusion d'un changement et d'un progrès mais qui n'est finalement que leurre et tromperie.



UNEF compte sur vous aujourd'hui

UNEF AUVERGNE a besoin de votre aide pour sa pétition “Contre les LGBTIQ+phobies pendant le don du sang”. Rejoignez UNEF et 139 signataires.