Contre le tri social à l'Université

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


              Des personnels enseignants, enseignants-chercheurs et BIATSS de l’Université Toulouse Jean Jaurès, opposés à la loi ORE (« Orientation Réussite Étudiant »), participent au mouvement de mobilisation nationale en affirmant leur attachement au principe fondamental de libre accès à l'enseignement supérieur.

              La loi ORE et son dispositif de mise en œuvre Parcoursup vont générer une réelle sélection d’accès à l’Université sous couvert de participer à l’orientation et à la réussite des futur.e.s étudiant.e.s. Ils masquent le vrai problème : les moyens humains et financiers actuels des universités sont insuffisants pour prendre en charge l’augmentation des effectifs et la nécessaire amélioration des conditions d’études.

              Nous ne participerons pas au travail de tri et de classement des dossiers des « bon.ne.s » et des « mauvais.es » candidat.e.s, ni à la mise en œuvre d’algorithmes ou de critères. Car il ne faut pas s’y tromper… il s’agit bien, derrière ces dispositifs, d’une logique de classement et de sélection sociale.

              D’ores et déjà, la procédure de candidature Parcoursup génère « une marchandisation » de l’accès à l’Université par le développement d’une offre de conseil aux bachelier.e.s portée par des organismes privés. En parallèle, les financements du PIA3 (Programme d’Investissement d’Avenir) poussent les départements et UFR à se positionner sur des dispositifs en Licence financés « sur projet » qui visent à la restructuration de l’offre de formation pour répondre aux obligations de la loi ORE (création de nouveaux parcours en licence, Licence 0, modularisation, etc.). Le PIA met en concurrence les établissements et ne fait que renforcer la concentration des moyens sur quelques-uns et sur quelques licences. C’est pourquoi nous refusons la politique de généralisation des financements « sur projet » de nos formations.

              Nous, personnels de l’Université de Toulouse Jean Jaurès, rejoignons l’ensemble de motions à l’échelle nationale demandant le retrait immédiat de la loi ORE et celles appelant à la désobéissance (refus de classer les dossiers des lycéen-ne-s, de siéger dans les futures commissions d’examen des vœux…).

MOTION ADOPTEE PAR L'ASSEMBLEE GENERALE DES PERSONNELS DE L'UT2J LE 14 MARS 2018

 - Liste des motions : http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article7947
- « Désobéir à Parcoursup » : http://www.sociologuesdusuperieur.org/article/desobeir-parcoursup-communique-de-lases - communiqué l’Association des Sociologues de l’Enseignement Supérieur du 12 mars.



Contre le tri social compte sur vous aujourd'hui

Contre le tri social a besoin de votre aide pour sa pétition “Contre le tri social à l'Université”. Rejoignez Contre le tri social et 2 056 signataires.