Non au projet de ZFE de la Métropole Européenne de Lille

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


COLLECTIONNEURS DE LA MEL, IL NE VOUS RESTE QUE JUSQU’AU 31 DECEMBRE 2020…
POUR ROULER AVEC VOTRE VOITURE ANCIENNE A LILLE
LA SITUATION ACTUELLE :
• La Métropole Européenne de Lille a adopté le principe de la mise en place d’une ZFE (Zone de Faible Emission) sur 11 communes de l’agglomération lilloise (Lille, Lomme, Hellemmes, Lezennes, Lambersart, Mons-en-Baroeul,
La Madeleine, Marquette-lez-Lille, Saint André-lez-Lille, Ronchin, Sequedin). Les parties de l’A1 et de l’A25 présentes sur ces communes et, bien entendu, le périphérique lillois sont incluses dans ce périmètre.
• Sur cette ZFE, à partir du 1er janvier 2021, il sera interdit d’utiliser, de jour comme de nuit, tous les jours de l’année, y compris le week-end, un véhicule ayant une vignette Crit’Air 4 et 5 ou NON CLASSE. C'est-à-dire, en clair, tout véhicule mis en circulation avant 1997.
• Cela signifie une interdiction permanente de circulation pour nos véhicules anciens sur ce périmètre de 60 km2, une situation particulièrement catastrophique pour les propriétaires qui habitent sur ces communes ou à proximité.
• La mise en application est prévue pour le 1er janvier 2021, avec très probablement un système de vidéo-verbalisation
pour 2022, dès que le gouvernement l’aura autorisé.
• A ce jour, aucune dérogation pour les Cartes Grises Collection n’a été émise à Lille alors que la ZFE de Paris, par exemple, l’a acceptée.
• La FFVE fait savoir qu’elle tente de négocier avec la MEL mais, dans les faits, la discussion semble avoir bien du mal à s’installer et il n’y a pas d’avancée probante ni d’échéance.

PERSONNE AU COURANT !
Parmi les collectionneurs rencontrés sur les rassemblements, dans le cercle amical et même parmi les professionnels de la
voiture ancienne, il est frappant de voir que la plupart ne sont pas au courant ou sous-estiment ce dispositif qui risque de
complètement changer notre façon de vivre notre passion. Sans parler de sinistrer un secteur d’activité qui se porte plutôt bien, ce n’est pas si courant...
Ne croyez pas, en l’état actuel des choses, que votre carte grise collection est le sésame qui va vous sauver. Elle ne vous servira à RIEN si vous ne réagissez pas !
Il ne s’agit pas de polluer au nom de notre passion ni d’obtenir un passe-droit mais de défendre trois principes simples et indiscutables :
- Les émissions représentées par la circulation très occasionnelle des véhicules de collection sont totalement négligeables dans le bilan de la pollution atmosphérique liée à l’automobile : kilométrage parcouru, fréquence d’utilisation, façon de rouler…
- Nous entretenons et faisons vivre avec passion un patrimoine culturel et industriel vivant, pour le plus grand plaisir des petits et des grands qui réagissent toujours avec joie à la vue de nos chères autos. Ne plus les faire rouler et les rendre « indésirables » aux yeux du grand public fera disparaître progressivement ce patrimoine inestimable.
- La voiture de collection représente un secteur économique important composé d’artisans ou de plus grosses structures
génératrices d’emplois (négociants, garages spécialisés, carrossiers, marchands de pièces, selliers, professionnels du
stockage…) qui va immanquablement pâtir du ralentissement de l’activité : qui va acheter une voiture de collection quand, dans 11 communes d’un coup, on constate qu’elles deviennent indésirables ?

QUE FAIRE ?
- Faites connaître la situation au plus grand nombre autour de vous en transmettant ce message,
- Communiquez vos remarques, réactions, messages de soutien à collectionneursdelamel@gmail.com,
- Interpelez les Maires des Communes concernées, la MEL directement en utilisant le formulaire de contact en bas de cette page : https://www.lillemetropole.fr/votre-quotidien/contactez-nous afin de sensibiliser
au bien-fondé de notre demande,
- Interpelez la FFVE pour montrer qu’une dynamique s’installe dans notre Métropole.
A BIENTOT