Le Conseil Régional et la Préfecture ne doivent pas mettre des familles à la rue !

Le Conseil Régional et la Préfecture ne doivent pas mettre des familles à la rue !

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Collectif VIADIEU a lancé cette pétition adressée à Conseil régional Occitanie et à

Le Conseil Régional d'Occitanie et la Préfecture de la Haute-Garonne ne doivent pas mettre des familles à la rue !

La présidente de région Carole Delga et son adjointe Nadia Pellefigue ont l’entière responsabilité concernant les 8 familles qui occupent le 57 rue Achille Viadieu. En dialogue avec la Préfecture, elles ont le pouvoir de changer la situation.

Depuis le 15 décembre 2019, plusieurs familles occupent des appartements, laissés vacants depuis de nombreuses années, d’un bâtiment appartenant au Conseil Régional. Il s’agit d’une trentaine de personnes, dont la moitié sont des enfants de 9 mois à 15 ans, qui vivaient jusque là sous des tentes, dans des conditions d’insalubrité terribles, à l'humidité (bords de Garonne), sans eau ni chauffage, sur un terrain de boue infesté de rats et de maladies. 

Les enfants en âge de l’être sont tout-e-s scolarisé-e-s. La plupart d’entre eux souffraient d’infections dermatologiques diagnostiquées par des professionnel-le-s de santé. Ces infections sont en net recul depuis leur installation dans les logements salubres.

Cependant, jeudi 2 janvier, le Tribunal Administratif, saisi par le Conseil régional, propriétaire des lieux, les a condamnés à l’expulsion au prétexte que ces familles pourraient menacer la sécurité des usagers du lycée et du collège Berthelot voisins. Ces familles sont des familles, les parents sont des parents, les enfants sont des enfants, dont certains sont scolarisés dans ces mêmes établissements, avec une assiduité et un sérieux exemplaires malgré leurs conditions déplorables de vie. Ils n’ont aucune intention, aucun intérêt à s’introduire dans l’enceinte des établissements scolaires depuis leur logement ou à semer un trouble quel qu’il soit. Ces familles veulent simplement vivre au chaud dans des conditions dignes. D’ailleurs, de nombreuses et nombreux personnels de ces établissements scolaires les soutiennent.

Vendredi 3 janvier à 16h, une centaine d’enseignant-es, parent-e-s d’élèves, voisin-ne-s, ami-e-s, se sont rassemblé-e-s devant le Conseil Régional pour manifester leur soutien et empêcher leur expulsion. Une délégation a été reçue par le directeur de cabinet de Carole Delga, qui a assuré que le Conseil Régional ne souhaitait pas mettre à la rue ces familles et favoriserait leur hébergement jusqu’à ce qu’une solution de logement pérenne soit trouvée, mais aucune garantie n’a été donnée. Pourtant, suite au jugement du Tribunal, c’est bien le Conseil Régional, en tant que propriétaire, qui a la responsabilité de demander ou non l’exécution de l’expulsion. 

Nous exigeons donc de Carole Delga et de son adjointe Nadia Pellefigue un engagement clair et confirmé en faveur du re-logement de ces familles.
Nous demandons à la préfecture de ne pas exécuter l’expulsion de ces familles et de leur trouver un logement décent et pérenne avant de leur demander de quitter les lieux.

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !