Pour un référendum local sur le déploiement de la 5G à Montpellier

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !


Le déploiement futur du réseau de la 5G, bien qu’identifié comme un enjeu stratégique pour la France par certains, pose pourtant des questions de la santé, environnementales, de la cyber-sécurité et démocratiques.

Incertitudes du point de vue de la santé : Dans son rapport d’Octobre 2019, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) a clairement indiqué “ un manque important, voire une absence de données, relatives aux effets biologiques et sanitaires potentiels”. Aujourd’hui, des incertitudes subsistent donc quant à l’impact sanitaire de cette technologie.

L’impact environnemental : Les industriels s’accordent sur la promesse de multiplication par 1000 des données échangées sur les réseaux dans les prochaines décennies. La technologie 5G est conçue pour permettre des débits jusqu’à 10 fois supérieurs à la 4G sur les smartphones, laissant craindre une augmentation importante d’utilisation de données et surtout d’une surconsommation énergétique qui en découlerait. De plus, le déploiement de la 5G nécessiterait le renouvellement de nombreux matériels pour pouvoir l’utiliser, augmentant encore l’empreinte écologique. Il est donc aujourd’hui nécessaire de produire une étude d’impact environnemental.


Doutes sur la cyber-sécurité : Le déploiement de la 5G pose également la question de la souveraineté des données personnelles potentiellement collectées, notamment avec la multiplication des objets connectés qui en découlera. Nous nous interrogeons donc sur les futurs détenteurs de ces données, et sur la garantie et la protection dans l’utilisation de ces données, ainsi que sur la souveraineté nationale dans la collecte et l’utilisation de ces données.

Démocratie : Monsieur Le Maire Michael Delafosse, alors candidat à l’élection municipale, a proposé lors de sa campagne électorale, que les citoyens puissent inscrire une affaire à l’ordre du jour du conseil municipal dès lors que 5% des habitants inscrits sur les listes électorales auront approuvé la dite affaire. 5% correspond donc à 7 686 habitants.

C’est pourquoi :

Nous citoyen.e.s Montpelliérain.e.s,

demandons à Monsieur Le Maire et l’ensemble des élu.e.s de la municipalité, l’inscription à l’ordre du jour du Conseil Municipal d’une délibération instituant la mise en place d’un référendum local portant sur la question :

« êtes-vous favorable au déploiement du réseau 5G sur le territoire de la ville de Montpellier ? »

 

Maud Bodkin - Conseillère Départementale de l’Hérault - Canton Montpellier 5.

Comité de quartier « Figuerolles Autrement »