Pétition fermée

Soutenons le théâtre de la Baleine pour garantir son identité et son envergure (Onet - 12)

Cette pétition avait 2 768 signataires


Nous, personnes issues de la société civile, techniciens du spectacle, artistes, spectateurs et professionnels de la culture, nous étonnons de la décision unilatérale prise par le Maire d’Onet-le-Château de rompre avec une programmation artistique professionnelle au sein du Théâtre de La Baleine.

Le Théâtre de la Baleine est un outil structurant du territoire aveyronnais. La programmation propose une offre diversifiée, appréciée de tous les publics. Le taux de remplissage est à ce jour de 80%, ce qui est remarquable pour un équipement de ce type pour sa 4e saison. La Baleine permet d’animer ce territoire, jouant un rôle d’attractivité notable. Il œuvre en complémentarité de la programmation des établissements culturels du Grand-Rodez. Il contribue à un rayonnement départemental et régional. Il place ce territoire au même niveau que l’ensemble des villes de même taille en France.

Son action est jeune et doit être soutenue. Il est trop tôt pour fermer ses portes, considérant que son bilan est insatisfaisant. 80% de grand-ruthénois dont 46% des castonétois constituent le public de cet établissement. Soutenir la politique menée jusque-là permettrait de renforcer une programmation en adéquation avec les attentes de la population et des objectifs politiques en matière culturelle.

Il est reproché à cet établissement un déficit de 700 000€. Or il s’agit de son budget de fonctionnement, comprenant la masse salariale mais également les charges incompressibles du bâtiment : assurances, fluides, amortissement. Ces charges représentent environ 450 000€. A cela s’ajoute l’emprunt. Ces frais demeureront à la charge de la collectivité, même en cas de cessation de l’activité artistique.

Le volet artistique représente 320 000€, dont 40 000€ pour le festival du Rire, 6000€ pour le festival de théâtre amateur, 20 000€ pour le concert du Nouvel an, et 50 000 € pour le Krill seuls évènements qui seraient a priori maintenus encore à la charge de la collectivité après cessation de la saison.

On ne peut, donc, pas parler de déficit. Il s’agit du montant alloué pour faire fonctionner ce théâtre, service public de la Ville. Budget de fonctionnement, comme il en existe pour l’ensemble des services de la Mairie, pour la médiathèque, le stade, les écoles, la police, la MJC... Il est seulement question de choix de politique publique et non de déficit : que souhaite-t-on financer ?

Nous entendons souvent que la culture coûte trop cher, qu’1€ dépensé pour ce secteur est 1 € perdu. Or, le rapport du Ministère de l’économie rappelle que la culture en France contribue 7 fois + au PIB que l’industrie automobile, qu’elle est l’équivalent du secteur de l’agriculture et des industries alimentaires cumulées. La culture emploie en France 670 000 personnes, soit 40 000 personnes de + que la grande distribution.

Au théâtre de la Baleine, c’est 5 emplois administratifs, 4 techniciens permanents, une 12aine d’intermittents, ce qui représentent 21 personnes. À cela s’ajoute l’ensemble des salariés des entreprises sous-traitantes : restauration, locations de matériel, d’instruments, communication… La culture est un secteur économique à part entière et qui contribue, de manière non négligeable, à la dynamique économique locale.

À partir d’un théâtre, comme La Baleine, l’ensemble des liens qui peuvent être tissés nous paraît essentiel dans le contexte social actuel particulièrement troublé. L’éducation et la culture peuvent apaiser ces tensions, laisser parler les blessures, chercher et trouver des voies pour les refermer.

Compte-tenu de ces divers éléments, nous revendiquons le droit au spectacle vivant.

Nous revendiquons le droit de pouvoir bénéficier d’une culture de qualité, populaire, attractive, libre et créative en Aveyron et au théâtre de la Baleine en particulier.

Nous proposons qu’une concertation avec l’ensemble des acteurs du territoire soit mise en œuvre, afin de trouver une solution pérenne pour le maintien de la programmation artistique professionnelle au théâtre de La Baleine.



Pascal compte sur vous aujourd'hui

Pascal ROUX a besoin de votre aide pour sa pétition “Conseil Municipal d'Onet le Chateau, Conseil communautaire de l'agglo du grand Rodez: Soutenons le théâtre de la Baleine pour garantir son identité et son envergure (Onet - 12)”. Rejoignez Pascal et 2 767 signataires.