Tribune pour la sauvegarde du collège nassau

Tribune pour la sauvegarde du collège nassau

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
olivier CADILHON a lancé cette pétition adressée à Conseil départemental des Ardennes

Personnels, Usagers, Sedanais, Citoyens, nous voulons interpeller sur la place du Collège Nassau pour la ville de Sedan, le Sedanais et leurs habitants.

Dans l’Histoire de France, Sedan est la ville des défaites, 1870, 1940, ville occupée entre 1914 et 1918. Ville martyre que l’on veut oublier en France et que l’on célèbre en Allemagne… Alors que c’est aussi le Tapis-point, le CSSA et les footballeurs-ouvriers…

Sedan a été une ville prospère, fille de la Révolution industrielle, frappée durablement par la crise des années 1970

En 2016, selon l’Insee, seulement 38,4% des ménages du sedanais sont imposables. Plus de 60% des ménages sont donc modestes : 32% sont en dessous du seuil de pauvreté, lorsque la moyenne nationale est de 19%! 22% de sa population est au chômage, deux fois plus qu’au niveau national. Sedan est la 5ème ville la plus pauvre du Grand Est et la ville la plus pauvre des Ardennes. D’autres chiffres? La moitié des Sedanais vivent avec moins de 1000 euros par mois... 

Alors pourquoi vouloir encore dépecer Sedan en fermant le collège Nassau?

Sedan va-t-elle devenir une «zone blanche» du service public? La ville a longtemps été une ville de garnison. Mais, en 1985, elle perd son dernier régiment, soit 1300 militaires et leurs familles. Cela entraîne une perte, pour la ville, estimée, à l’époque, à environ 4 millions d’euros par an, un millier d’emplois directs et indirects. Charleville, elle, a conservé son 3ème régiment de génie, ce qui lui permet de maintenir un certain niveau de développement. Sedan ne mérite-t-elle pas la même attention?

Depuis 15 ans, le bassin sedanais a perdu 3 collèges et les sections générales ont été fermées au lycée de Bazeilles. Des services publics ont disparu comme la Chambre de Commerce et de l’Industrie et des menaces pèsent sur d’autres : hôpital, CIO, etc. Le service public est le premier secteur d’activité en nombre d’emplois, dans une ville en déprise. 

La situation de la ville justifie le classement en REP+ du collège de Lac, mais les personnels du collège Turenne se battent aussi, depuis des années, pour un classement en REP parce-que les familles de leurs élèves se paupérisent. Le Rectorat organise actuellement des réunions sur le bassin sedanais pour tenter de répondre aux incidents survenus en nombre dans les établissements publics.

Nassau a un rôle crucial à jouer parce que c’est le seul collège qui accueille des élèves venus de tous les milieux sociaux, cela apaise les conflits et améliore la situation de beaucoup.

En fermant le Collège Nassau, ne va-t-on pas accentuer la spirale de la misère, de l’exclusion et de la violence?  

En 2020, le collège privé de Mabillon accueillera 150 élèves en  6ème, soit les effectifs de 6ème additionnés de Nassau et de Turenne. Mabillon représente plus d’un tiers des élèves scolarisés à Sedan pour ce niveau. L’éventuelle hypothèse de la fermeture du Collège Nassau a accentué le phénomène de fuite vers le privé. Que provoquerait la confirmation de fermeture ? Les collèges publics ne recevraient plus que les élèves les plus fragiles.

Les parents soutiennent  le maintien du Collège Nassau parce qu'on leur impose un non choix en renforçant le poids de l'enseignement dit "libre".

Les élèves poursuivraient leurs cursus au Lycée Mabillon, lycée privé, qui pourrait se permettre d’être plus sélectif, et de facto, cela condamnerait le seul Lycée général public du bassin sedanais, Pierre Bayle.

Les politiques ne doivent-ils pas prendre à bras le corps cette opposition entre public et privé et tout faire pour favoriser le public sur Sedan?

Pour quelles raisons le CDO8 veut fermer le collège Nassau? Depuis des années, on entend des bruits de couloir : «Nassau risque de fermer». Dans quel but? Pour dissuader de nouvelles inscriptions et donc justifier la fermeture en se fondant uniquement sur le nombre d'élèves et non sur la qualité de l'enseignement prodigué.

Les responsables du premier « plan collège », ont invoqué des chiffres aberrants de remise aux normes du collège. Nous les avons contestés, preuves à l'appui.

Ils expliquent que Nassau n’a qu’une belle façade et que sa fermeture n’aurait que peu d’impact à cause de la proximité géographique du Collège Turenne : ils oublient la réalité sociologique de la ville.

Les cuisines et le réfectoire seraient un problème : Non seulement la cantine a accueilli plus d’élèves qu’aujourd’hui, mais doit on rajouter qu’à Charleville, deux établissements qui ne sont pas menacés fonctionnent sans en avoir ?

Alors vient l’argument de la démographie qui serait en baisse : la maternité de Sedan vient d’annoncer une augmentation du nombre des naissances…

Nous attendons avec impatience de rencontrer la nouvelle commission de l'enseignement du CD08. 

En retardant la décision dans le temps -le plan collège est prévu jusqu'en 2030!- ils veulent nous endormir et passer sous silence 11 fermetures de collèges! Nous sommes le seul département français à connaître ce plan macabre! Allons-nous servir d'exemple?

Leur objectif avoué est de faire des économies en fermant des collèges au détriment du bien-être des élèves. N'est-ce pas avoir une vision à court terme dont les enfants sedanais et ardennais vont payer le prix fort?

Nous sommes convaincus que les raisons de l'hypothèse de notre fermeture sont politiques, la majorité départementale étant de droite lorsque le maire de Sedan a longtemps été membre du parti socialiste. N'est-ce pas sacrifier sur l'autel des manœuvres politiques les collégiens et lycéens sedanais?

Le Collège Nassau a été le premier établissement scolaire public ouvert aux filles, en 1894, dans les Ardennes. Une institution vieille de 125 ans qui dévoile l'importance stratégique de Sedan dans l'éducation au XIXe siècle. Un lieu consacré à l'enseignement et doté d'un patrimoine architectural  remarquable conçu avec des matériaux solides et sains…

Ayons une vision sur le long terme : le Collège Nassau a fêté son centenaire en 1994. L'histoire du Collège Elisabeth de Nassau doit continuer. Il doit être retiré de la liste noire du CDO8. Quelle réussite, pour les Sedanais, de fêter le bicentenaire de cette institution !

 

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !