Pour pouvoir transmettre les 500 parrainages à d’autres candidats à la primaire d’un parti

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


La loi organique du 25 avril 2016 impose les fameux « 500 parrainages » et autres critères afin de valider toute candidature à l’élection présidentielle. Toutefois, « officiellement on ne parle pas de parrainage mais de "présentation", les élus présentant un candidat à titre individuel et de façon autonome sans qu’il soit nécessaire que la personne présentée ait d’abord manifesté son intention de se porter candidate. » (Source : vie-publique.fr)

Or la situation actuelle chez Les Républicains est catastrophique. Au-delà de toute considération partisane ou préférence personnelle, un constat s’impose : à seulement quelques semaines de l’élection présidentielle, le candidat actuel de notre famille politique divise au lieu de rassembler. Mais plus grave encore quant à l’incertitude qui plane sur notre possibilité d’être représentés à cette élection, il y a la convocation devant la Justice le 15 mars, date à laquelle nous saurons s’il y a mise en examen ou non.

La question ici n’est pas de savoir si l’on souhaite ou pas voir François Fillon renoncer à sa candidature. Ceci n’est pas le but de la pétition. Par contre, le 17 mars est la date de clôture pour les fameux 500 parrainages. Que va-t-on faire si jamais le 15 nous nous retrouvions sans candidat ? Est-il possible en seulement deux jours de choisir un(e) autre candidat(e) et de collecter suffisamment de signatures en son nom ?

Après treize ans de militantisme, pour la première fois le vote blanc semble la seule alternative possible. Jamais je ne pourrai me résoudre à voter pour les duos Hamon-Mélenchon, ni Hollande-Macron, ni la famille Le Pen. Je refuse de voter « contre » quelqu’un, au contraire je réclame le droit de voter « pour » quelqu’un ! D’autres se reconnaitront sans doute dans cette idée simple.

Alors pour éviter de tomber dans des procédures interminables, ou de n’avoir aucun(e) représentant(e) des Républicains, je demande la possibilité pour toutes les signatures (au-delà des 500 premières, si jamais il faut conserver une base nominative) d’être en fait considérées comme des « parrainages en blanc »,  adressés au parti plutôt qu’au candidat.

Ainsi il suffirait d’aller par ordre décroissant des résultats de la primaire consulter les candidat(e)s un à un, afin de savoir qui serait prêt à reprendre le programme du vainqueur pour porter notre projet à l’élection présidentielle. Cette cohérence programmatique au sein d’une même famille politique devrait garantir que la campagne se poursuive sans trop de dégâts, si jamais nous devions en arriver à cette situation dans quelques jours.

 

Cette pétition sera envoyée au Conseil Constitutionnel, ainsi qu’au siège des Républicains.

Source de la photo d'illustration : LesEchos.fr



Alexandre compte sur vous aujourd'hui

Alexandre Funck-Dloussky a besoin de votre aide pour sa pétition “Conseil Constitutionnel: Pour pouvoir transmettre les 500 parrainages à d’autres candidats à la primaire d’un parti”. Rejoignez Alexandre et 12 signataires.