Les médias n'ont pas respectés la période de réserve passant en boucle l'attaque de Paris

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Les médias passant en boucle l'attaque du policier à Parris,ainsi que les manifestations concernant ce triste événement !

Ont influencés l'élection et on réussit à tricher sur le temps de réserve.

Je rappel un article du Parisien

La lutte contre le terrorisme a envenimé le dernier jour de la campagne présidentielle, qui s'achève officiellement ce vendredi à minuit, le Premier ministre accusant Marine Le Pen et François Fillon d'avoir fait "le choix de l'outrance et de la division".
Plusieurs candidats -Marine Le Pen, François Fillon et Emmanuel Macron- ont annulé leurs derniers déplacements après l'attentat qui a coûté la vie à un policier jeudi soir à Paris, mais ont saisi l'occasion pour défendre leur projet en matière de sécurité. L'occasion d'ultimes attaques pour la candidate du Front national et celui de la droite.
La présidente du FN a ouvert les hostilités dans une déclaration depuis son QG de campagne parisien. "Depuis dix ans, sous les gouvernements de droite et de gauche, tout a été fait pour que nous perdions" la "guerre qui nous est menée", a-t-elle dénoncé.
François Fillon s'est dit prêt à combattre le terrorisme "d?une main de fer". "Certains n'ont semble-t-il pas encore totalement pris la mesure du mal qui nous agresse", a-t-il critiqué.
Marine Le Pen "cherche comme après chaque drame à en profiter pour instrumentaliser et diviser", a répliqué Bernard Cazeneuve depuis le perron de Matignon. Quant aux 10.000 créations de postes de policiers promises par François Fillon, "comment croire sur ce sujet un candidat qui lorsqu'il était Premier ministre en avait supprimé 13.000 dans les forces de sécurité ?", a-t-il fustigé.
Emmanuel Macron s'est dit dans une courte allocution "prêt" à assumer "le rôle premier" du président de la République qui est de "protéger les Français", promettant d'être "implacable dans le combat" pour la sécurité.

 

De son côté, Jean-Luc Mélenchon a appelé dans une allocution ses concurrents à la présidentielle à respecter leur "devoir de sang-froid" et à "éviter les polémiques grossières et vulgaires"

VISIBLEMENT LE FAIT DE PASSER EN BOUCLE PENDANT 48 H SUR TOUS LES MEDIAS DES INFOS NON STOP SUR CE CRIME A FATALEMENT EU LE MEME EFFET QUE SI E.MACRON ET LE PEN AVAIENT ENCORE LA PAROLE.

 

 

 

 



Quark-x compte sur vous aujourd'hui

Quark-x a besoin de votre aide pour sa pétition “Conseil constitutionnel pour l’élection présidentielle: Les médias n'ont pas respectés la période de réserve passant en boucle l'attaque de Paris”. Rejoignez Quark-x et 62 signataires.