Congo-Kinshasa : Joseph Kasa Vubu, Héros national non célébré !

Congo-Kinshasa : Joseph Kasa Vubu, Héros national non célébré !

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Gaspard-Hubert Banacek LONSI KOKO a lancé cette pétition adressée à Félix-Antoine Tshisekedi (Président de la République Démocratique du Congo) et à

Selon un communiqué du ministère de l’Emploi, du Travail et de la Prévoyance sociale daté du 13 janvier 2022, aux termes de l’ordonnance 14/010 fixant les jours fériés en République Démocratique du Congo, les journées du 16 et du 17 janvier dédiées respectivement à Laurent-Désiré Kabila et à Patrice Lumumba, sont chômées et payées sur toute l’étendue du territoire nationale. Joseph Kasa Vubu est le seul héros national à ne pas être honoré.

Né vers 1917 et décédé le 24 mars 1969, Joseph Kasa Vubu est le premier président de la République du Congo-Léopoldville de 1960 à 1965.

Kasa Vubu s’est avant tout révélé au grand public comme dirigeant et président de l’Association des Bakongo (ABAKO), organisation culturelle au départ qui, peu à peu, s’est transformée en parti politique vers 1955. Au nom de l’ABAKO, Joseph Kasa Vubu s’est opposé au plan Joseph Van Bilsen, lequel préconisait 30 ans de préparation de l’élite congolaise avant d’accéder à l'indépendance.

En 1958, après une élection largement remportée par l’ABAKO à Léopoldville, Kasa Vubu devient le premier bourgmestre noir de la commune de Dendale (aujourd’hui commune de Kasa Vubu) situé au centre de la ville de Léopoldville (actuellement Kinshasa).

Arrêté avec les autres dirigeant de l’ABAKO (Daniel Kanza, Gaston Diomi Ndongala, Arthur Pinzi, etc.) à la suite des graves émeutes survenues dans la capitale congolaise le 4 janvier 1959, puis libéré grâce à la pression populaire et politique de plus en plus montante, Joseph Kasa Vubu va participer aux négociations, avec les forces politiques nationales, à la « Table ronde de Bruxelles », pour une indépendance totale et immédiate. Il exige, à cet effet, la libération de Patrice Lumumba en contrepartie de la poursuite de ses assises.

Son attitude lui a valu le qualificatif de « sage » de la part des Belges, et sa position fédéraliste sur la base de la non-violence a incarné une sorte de décentralisation sur fond de l’indépendance totale du Congo sans allégeance au roi des Belges. Dirigeant très respectueux de la chose publique, le premier président de la République Démocratique du Congo a incarné le modèle de gestion et d’administration.

Par souci d’équité et du traitement égalité, les Congolais partisans de la cohésion nationale demandent avec force et vigueur au gouvernement et au Parlement de prendre des initiatives appropriées en vue de la célébration de tous les Héros nationaux le 4 janvier, date symbolique ayant préfiguré l’Indépendance du pays.

 

Premier signataire :

Gaspard-Hubert Lonsi Koko (essayiste réformiste et analyste politique)

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !