Sauvons la Guinée et sa jeunesse en ce moment critique

Sauvons la Guinée et sa jeunesse en ce moment critique

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Le patriote DE GUINÉE a lancé cette pétition adressée à Communauté internationale, diasporas Guinée, patriotes et amis(es) de la Guinée et à

Mr le président Alpha CONDÉ, 

Vous êtes devenu, après toutes les années d'opposant politique, Président de la République, Chef de l’État, et vous avez prêté serment pour respecter la Constitution guinéenne et l’observer scrupuleusement.

Monsieur le Président, l’État de droit exige soumission au droit, y compris lorsqu’il s’agit du premier personnage de Guinée, que vous êtes devenu aujourd’hui.

Dans ce pays, il est aujourd’hui question de modification et/ou de révision constitutionnelle. Dans un tel cadre, faut-il aller jusqu’à penser ou croire que les exigences de l’État de droit, notamment la soumission au droit, ne concerneraient plus que les autres ? Elles ne concerneraient donc jamais ceux qui, comme vous, ont à cœur de servir le pays et la nation en suivant leur seule conception du pouvoir et du devoir, même si elle est aux antipodes de ce que ressent la plus grande partie du peuple ?

Faut-il dans ce cas poursuivre le bon service à la nation sans fin ni aucune limite, contre la volonté du peuple dont on dit être le représentant ?

Monsieur le Président, la modification de la Constitution devient dans ce cas la nouvelle trouvaille politico institutionnelle du génie politique africain. Le but visé devient celui de clouer le bec à la limitation de mandat, acquis depuis les années 1990, pour passer par le changement de régime et faire le bond de la limitation du mandat.

L’homme politique est au pouvoir sans fin, sa volonté est supra humaine et infra divine.

Monsieur le Président, même si dans leur rêve le plus démoniaque des fils de Guinée en venaient à vous demander de mettre en œuvre un tel dessein, il vous reviendrait d’y renoncer d’entrée de jeu. Il faudrait mettre en avant les exemples douloureux des première et seconde républiques guinéennes, qui n’ont pas apporté que du bonheur sur ce plan.

Monsieur le Président, il vous reviendra également de reculer face à une telle offre, en rappelant aussi le sort de vos pairs africains qui se sont frottés à cette modification-changement de régime et qui en ont eu pour leur grade.

Enfin, Monsieur le Président, le sort préoccupant des jeunes de Guinée devrait vous inquiéter plus encore. Ne pas rajouter à leurs douleurs de l’ignorance, du désœuvrement et de la déperdition, celle de l’exode ou du sang. Ce serait la seule issue qui s’offrirait à eux dans un pays disloqué de votre fait par les effets d’une crise aux relents politiques et sociaux.

Extrait de la lettre de L’avocat et ancien garde des Sceaux, ministre de la justice du Mali, Me Mamadou Ismaïla KONATE s’adresse à Alpha Condé, son ancien client qu’il a défendu par le passé, lorsque celui-ci a été arrêté, jugé et condamné par le régime de Lansana Conté en Guinée.

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !