NON A L’AUGMENTATION EXCESSIVE DES TARIFS PERI ET EXTRASCOLAIRES

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Les élus de la Communauté de Communes de Gevrey-Chambertin et de Nuits-Saint-Georges ont voté le 20 mars 2018 la reprise en régie directe de la gestion des accueils péri et extrascolaires de l’ex-Communauté de Communes du Sud Dijonnais à compter de septembre 2018.

Cette décision entraîne donc pour les habitants de l’ex-communauté de Communes du Sud Dijonnais et plus particulièrement pour les élèves du RPI Saulon-Barges la mise en place d’une nouvelle grille tarifaire, aussi bien pour le service périscolaire (garderie et cantine) et que pour l’accueil de loisirs (centre aéré).

Cette nouvelle grille tarifaire, composée de 12 tranches, entraine une augmentation généralisée des tarifs du centre aéré. A partir de 2 200 € de revenus mensuels pour le foyer, vous verrez votre facture augmenter ! Autant dire que toutes les familles qui travaillent et qui n’ont pas d’autres choix que d’inscrire leur(s) enfant(s) au centre de loisirs vont connaître une augmentation de tarifs, celle-ci pouvant aller jusqu’à 280 % !! Ainsi, une semaine de centre aéré facturée aujourd’hui 68 € pour la tranche la plus élevée coûtera désormais jusqu’à 190 € !

Toutes les familles, modestes comme aisées, sont impactées par cette hausse de prix. De nombreux foyers risquent de se détourner du centre aéré de Noiron-sous-Gevrey  et d’inscrire leur(s) enfant(s) sur des accueils de loisirs extérieurs, pratiquant des tarifs abordables, ou même de renoncer à inscrire leur(s) enfant(s) dans une structure d’accueil et les laisser se garder seuls.

La nouvelle grille des tarifs périscolaires entrainera elle aussi une augmentation de 50 % pour certaines familles mais supprime également la facturation à la demi-heure sur l’accueil périscolaire du soir, en imposant une facturation au forfait qui représentera un coût supplémentaire non négligeable pour de nombreux parents.

Les signataires de cette pétition regrettent que des tarifs totalement abusifs aient été décidés par le Conseil Communautaire sans concertation préalable des familles et en mettant celles-ci devant le fait accompli.

Ils demandent expressément aux représentants de la Communauté de Communes de revoir leur position et de proposer des tarifs qui permettent à chaque famille de faire garder son enfant à un coût raisonnable et juste.



LAETITIA compte sur vous aujourd'hui

LAETITIA LANDORMY a besoin de votre aide pour sa pétition “communauté de communes : NON A L’AUGMENTATION EXCESSIVE DES TARIFS PERI ET EXTRASCOLAIRES”. Rejoignez LAETITIA et 73 signataires.