Pétition fermée

S.O.S : MAISON DE RETRAITE EN DANGER

Cette pétition avait 1 756 signataires


     Bonjour,

     Je m'appelle La Grèze. Je suis un petit EHPAD (maison de retraite pour les non initiés) de campagne situé à Montdragon, un charmant village du Tarn. J'accueille à ce jour cinquante résidents (quasi tous des enfants du pays) qui sont entourés d'une quarantaine de salariés.
Chez moi l'ambiance est chaleureuse voire familiale. Je suis réputé pour ma qualité de soins, mon humanité... Bref, chez moi il fait bon vivre.

     Aujourd'hui la Communauté de Commune du Lautrécois et Pays d'Agout dont je dépends souhaite me vendre pour réaliser des projets qui, d'après elle, sont plus essentiels au développement de la collectivité locale. Je ne comprends ps pourquoi... Moi qui n'ai jamais fait d'histoires. Pourrais-je toujours garantir le même accueil à mes cinquante résidents ainsi qu'à leurs familles (pas d'augmentation du prix de journée, même qualité de soins...) ? Pourrais-je garantir aux salariés qu'ils garderont leurs emplois ?

     Le service public offre la possibilité à nos aînés de pouvoir bénéficier d'une fin de vie correcte pour un prix abordable. De plus en plus de services publics passent dans le privée souvent aux dépens de la qualité de travail, des emplois et surtout, dans le cas présent, d'humains. Cela nous concerne tous, nous sommes le service public et demain vous pourriez avoir besoin de lui.

     Je m'appelle La Grèze et je suis en colère. Alors soutenez moi en signant cette pétition et en faisant du bruit autour de vous pour peut-être faire bouger les choses.
Merci

                                                                                 La Grèze
                                                                                                                   



EHPAD La Grèze compte sur vous aujourd'hui

EHPAD La Grèze a besoin de votre aide pour sa pétition “Communauté de Commune du Lautrécois et Pays d'Agout: S.O.S : MAISON DE RETRAITE EN DANGER”. Rejoignez EHPAD La Grèze et 1 755 signataires.