Victoire confirmée

Pour une paysannerie qui nous nourrit sainement

Cette pétition a abouti avec 840 signatures !


Pour une paysannerie qui nous nourrit sainement

Face aux difficultés que rencontrent Sara et Mathieu à Aussurucq, nous habitants de la Soule et de la Basse Navarre avons pris l'initiative de lancer cette pétition.

Nous faisons attention à ce que nous mangeons, et aussi à ce qui nous entoure, aux répercussions de nos choix de vie au niveau social, économique et écologique.
Nous souhaitons que place soit faite aux pratiques paysannes qui favorisent la production d’aliments de qualité, sans utilisation de produits chimiques. Nous souhaitons aussi que les paysans soient nombreux sur notre territoire.

Nous nous questionnons sur l’orientation prise sur la gestion du foncier. Ce qui se passe en ce moment à Aussurucq alimente notre inquiétude. Dans ce petit village de Soule, Sara et Mathieu se sont installés voici une dizaine d’années et ont développé une petite ferme sur les hauteurs du village avec des terres en pente, très peu de surface cultivable (environ 1/2 ha) et un accès très difficile. Ils nous fournissent toute l’année du pain et des légumes bio pour notre plus grande satisfaction. Dans ce même petit village des terres (dont quatre hectares plats) et un bâtiment (que Sara et Mathieu utilisent ponctuellement depuis trois ans) sont mis en vente.
Ils se sont portés candidats à l’acquisition.

Par la suite, une autre famille du village s’est portée candidate en appuyant leur candidature sur l’installation de leur fils.

Le dossier et les modalités de répartition sont dans les mains de la SAFER à laquelle les syndicats agricoles indiquent leur position afin de déterminer à qui reviendra cette propriété. Alors que Sara et Mathieu souhaitent un partage équitable entre les deux candidats, nous sommes étonnés de constater que les syndicats font le choix de les écarter au profit exclusif de l'autre candidat. Comment expliquer un tel positionnement ? Les petites fermes, en agriculture biologique de proximité, le maraîchage, les paysans hors cadre familiaux, ne méritent-t-ils pas un soutien et une attention toute particulière ?

Nous demandons que des décisions soient prises et des actes posés afin d’encourager et de donner de réels moyens aux initiatives nouvelles. Souvent portées par des nouveaux paysans, elles développent un modèle de paysannerie qui nous nourrit (légumes, pain, œuf, farine, miel, viande, fromage …). Consolider l’activité de Sara et Mathieu va tout à fait dans ce sens.

Ici en l’occurrence, le partage de ces terres entre les deux fermes nous semble être une option acceptable par tous. Ce partage améliorerait fondamentalement les conditions de travail de Sara et Mathieu et n'amputerait pas les possibilités d’installation de l'autre candidat.

 



Collectif compte sur vous aujourd'hui

Collectif LA PETITE FERME BAFOUÉE a besoin de votre aide pour sa pétition “Commission directive de la SAFER: Pour une paysannerie qui nous nourrit sainement”. Rejoignez Collectif et 839 signataires.