Non aux 80 logements sur le site patrimonial de l'Hôpital Andrevetan !

Non aux 80 logements sur le site patrimonial de l'Hôpital Andrevetan !

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
La Roche Pour Demain a lancé cette pétition adressée à Commissaire enquêteur du PLU de La Roche sur Foron et à

RAISONS PRINCIPALES DE NOTRE INDIGNATION

1. Impacts sur le quartier médiéval et absence corrélative d’information à la population 

Ce projet qui intègre 80 logements sur le site de l’ancien hôpital Andrevetan a été caché par la Mairie. Il va impacter lourdement la vie des habitants du quartier historique (trafic, parking, bruit dans un site caractérisé par le calme et la quiétude), et par extension la vie de tous les habitants du centre-ville.

2. Prise en charge financière par la commune des ouvrages et problèmes collatéraux

Qui va payer les adaptations nécessaires à ces 80 logements dans le quartier : les parkings externes supplémentaires, les accès supplémentaires, la réparation des accès pour les travaux, etc ? Ce ne sera pas TERACTEM, une société de droit commercial retenue pour ce projet ! Mais vous, bien sûr, citoyens de la commune de La Roche sur Foron.

3. Du béton dans le centre médiéval

Ce projet s’attaque à l’harmonie du secteur médiéval de la ville ! Du béton au coeur des bâtiments du Moyen-Age, de la Tour, et des murs des belles terrasses suspendues du Foron. Ce n’est pas parce que le nouveau plan d’urbanisme encourage la densification du centre-ville qu’il faut densifier et bétonner le site médiéval !

LA RÉACTION CITOYENNE EST URGENTE...

Dès que le Plan Local d’Urbanisme (PLU) sera voté par le Conseil municipal en début d’année 2020, les demandes de permis déjà préparées seront traitées en urgence avant les élections de mars 2020. Il sera alors impossible de contenir la construction de cet ensemble immobilier.

... ET À LA MESURE DE LA DÉSINFORMATION DEPUIS PLUS DE 2 ANS

Quelqu’un vous a-t-il informé de ce projet ? Avez-vous été consulté ? En avez-vous vu la maquette ? Avez-vous compris pourquoi ce site a été mis aux enchères lors de l’été 2019 ? Comble de la communication, avez-vous été averti de cette mise aux enchères ?

Les bulletins municipaux successifs n’évoquent ni le projet, ni la mise aux enchères de ce site. On en vient à penser que le fameux « 3, 6, 9, 12 » doit avoir une édition au 15ème mois de l’année 2019, dans lequel le sujet de l’ancien hôpital serait abordé.  

Le projet et la méthode sont inacceptables pour tous les citoyens conscients de la qualité de vie et du patrimoine de leur ville.

Nous n’acceptons pas d’être manipulés par la majorité municipale actuelle et par des intérêts autres que ceux des Rochois.

 LES 9 MOTIFS DE REFUSER CE PROJET 

  1. Il n’y a aucune raison de densifier ce secteur médiéval : les 10 autres secteurs densifiables (intitulés OAP) prévus dans le futur PLU de la commune sont suffisants pour assurer l’accueil des nouveaux habitants de La Roche (1268 nouveaux logements estimés).
  2. Il y aura au moins 600 passages de véhicules supplémentaires par jour dans ce secteur, sans un nouvel accès au site, avec engorgement de la rue Perrine, de la place de la République, de la rue Carnot, de la rue de l’Hôpital et du centre historique. C’est l'asphyxie programmée du commerce de centre-ville. 
  3. Il n’y a aucun parking disponible dans le quartier pour les véhicules sans stationnement affecté sur le site, alors que les parkings extérieurs sont déjà saturés (visiteurs et seconds véhicules des logements sociaux).
  4. Les charges financières des modifications d’accès, de parkings et de régulation du trafic reviendront exclusivement à la commune.
  5. Le site du Parc du Plain-Château sera utilisé comme voirie pour les engins de chantier et comme site de stockage pendant les travaux. Comment pourrait-il en être autrement ? Quid des promenades dans le parc et du parcours santé Louis Constantin ?
  6. Les nouveaux ouvrages en béton vont défigurer le site historique, alors que le béton des constructions actuelles a vocation à disparaître.
  7. Un point du règlement du Plan Local d'Urbanisme a été rédigé spécialement pour ce site : il est possible de construire sans limite de hauteur, sans contrainte d’implantation et sans contrainte d’accès au site. Du jamais vu !

  8. Une partie du Parc du Plain-Château (parcelle AD 635) est intégrée insidieusement dans ce projet d’aménagement.
  9. Une partie du site constructible est classée en zone d’aléa de glissement de terrain (parcelle AD 644).

Face à l’abandon du secteur de l’ancien Hôpital au profit d’intérêts extérieurs à La Roche,

Face à la congestion due au futur trafic et aux parkings manquants dans le secteur patrimonial,

Face au bétonnage du quartier médiéval,

Face à la désinformation systématique voulue par la mairie,

                          Signez la pétition et faites la signer!

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !