La Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) du 77 est en danger !

Le Comité d’Entente Départemental du 77, regroupant les principales associations représentant les personnes en situation de handicap vous alerte :

La Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH)  du 77 est en danger !

Nous sommes tous concernés …

Aujourd’hui :

Au sein de chaque MDPH, une équipe pluridisciplinaire de la MDPH  (salariés de la MDPH comprenant des professionnels de la santé, des travailleurs sociaux et du personnel de l’Education Nationale mis à disposition) évalue les demandes exprimées par l’usager et élabore des réponses présentées à  une Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). En finalité la CDAPH, après délibération de ses membres,  décide d’ouvrir les droits relatifs à la personne en situation de handicap : attribution de prestations, de cartes, décisions d’orientation vers un établissement ou un service spécialisé, scolarisation, reconnaissance du statut de travailleur handicapé, allocations adulte et enfant handicapés (AAH, AEEH…).

Pourquoi le processus de décision est confié à la CDAPH ? La composition de la CDAPH prévue par le législateur est complémentaire et indissociable de l’équipe de la MDPH.

Cette commission, dans le 77,  est composée actuellement de 23 membres nommés conjointement par le Préfet et le Président du Conseil départemental.

- Conseil départemental        

- Services de l’État

- Organismes d’assurance maladie et de prestations familiales

- Organisations syndicales

- Associations de parents d’élèves

- Associations de personnes handicapées et de leurs familles

- Représentants des organismes gestionnaires d’établissements accueillant des personnes handicapées.

 

Ces représentants sont répartis, selon leurs expériences et compétences, dans 4 CDAPH thématiques :

CDAPH 1 : Projets personnalisés de scolarisation

CDAPH 2 : Projets de formation et d’insertion professionnelle

CDAPH 3 : Projets d’orientation en établissement médico-sociaux

CDAPH 4 : Projets de vie à domicile

Une CDAPH plénière, composée de l’ensemble des représentants statue sur les recours.

En conclusion les demandes des personnes en situation de handicap sont évaluées par les professionnels de la MDPH puis présentées à la CDAPH qui étudie les réponses proposées, apporte des compléments d’informations issues du terrain  et statue grâce à la composition de ses membres présents sur le terrain. 

Demain :

Sous prétexte de diminuer  les délais de traitement des dossiers, le Conseil Départemental et la direction de la MDPH souhaitent diviser par deux le nombre de CDAPH.

Compte tenu de l’organisation de la MDPH, présentée en 1ère page, vous avez compris que le délai de traitement dépend avant tout de l’évaluation. Réduire considérablement le nombre de CDAPH  n’est pas LA solution et surtout engendrera des réponses parfois incomplètes voire inadaptées aux demandes des personnes en situation de handicap.  Le nombre de dossiers présenté en CDAPH est tributaire du nombre de dossiers évalué ! Se poser la question du délai d’évaluation est LA priorité !

Etes-vous prêts à participer à un tirage au sort de votre dossier, ou celui de votre enfant, ou de votre parent, ou tout simplement de n’importe quel citoyen en situation de handicap dans le 77 ?  Seuls certains dossiers seront « piochés ». Ce qui signifie que la majorité des dossiers ne seront « ouverts » que par l’équipe pluridisciplinaire de la MDPH et auront une très faible chance de bénéficier de l’expérience  des personnes de terrain qui vous accompagnent au quotidien.

La constitution d’un dossier et son renouvellement est éprouvante pour les personnes concernées !

Etes-vous prêts à accepter que votre dossier ne soit étudié que par l’équipe de la MDPH ? Certes cette équipe est composée de professionnels compétents mais faire l’économie de ne plus écouter les services de terrain, les organismes d’assurance maladie et de prestations familiales, les associations etc…, est LE mauvais choix et surtout contraire à l’esprit de la loi de 2005.

En tant qu’associations, dévouées à vous représenter au sein de chaque  CDAPH depuis leur création, nous dénonçons une volonté politique de privilégier un traitement quantitatif plutôt que qualitatif.

Nous refusons :

- un choix économique non fondé au détriment des personnes en situation de handicap

- le passage arbitraire de 4 CDAPH  à 2 CDAPH

- une ouverture aléatoire des dossiers

- de transférer la majorité des décisions seulement aux équipes pluridisciplinaires de la MDPH.

- la réduction d’une CDAPH à un rôle de chambre d’enregistrement.

- un recul considérable de l’écoute des personnes en situation de handicap par la voix de leurs représentants associatifs.

Nous demandons :

- Le retrait de la délibération de réorganisation présentée le 16 mars prochain

- un audit des services d’accueil et d’évaluations de la MDPH  pour améliorer les délais de traitement.

- la poursuite du partenariat engagé avec les associations, depuis la création de la MDPH, dans l’unique objectif d’élaborer des réponses adaptées aux besoins des personnes en situation de handicap.

- le respect de la loi de 2005 …

 

Signer la pétition n’est pas réservée aux personnes en situation de handicap ou à leur représentant. Nous avons besoin du soutien de chaque Seine et Marnais et au-delà …

Un grand merci pour la diffusion de cette pétition à tous vos réseaux !

This petition will be delivered to:
  • Président du Conseil Départemental 77

    Comite entente départemental SEINE ET MARNE started this petition with a single signature, and now has 1,775 supporters. Start a petition today to change something you care about.