Soutenons Gabriel, 11 ans !

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


-------------------------------------------------------------------------------
POUR DONNER DE L'ARGENT et soutenir Gabriel
=> allez à la fin de ce message et cliquez sur le lien CAGNOTTE (PAYPAL ou LEETCHI)

ATTENTION : SI VOUS SIGNEZ CETTE PÉTITION 
=> change.org, vous proposera de donner de l'argent MAIS CET ARGENT NE FINANCERA PAS LA CAGNOTTE dont nous avons besoin pour payer les frais de justice. Vous financerez des envois emails, ce qui est bien mais moins nécessaire que la cagnotte.
-------------------------------------------------------------------------------

Gabriel, 11 ans, a vécu 3 cancers. Placé par la justice en foyer social depuis novembre dernier il est en train de dépérir et risque de rechuter. L’urgence est là. Le combat est maintenant. L’amour d’une mère sans ressource ne suffit pas à financer une défense juridique combative pour faire revenir Gabriel à la maison.
Soutenons les !

Pour Gabriel, vivre est un combat.

Né le 17 août 2007, sa toute petite enfance se passe agréablement. Mais à 4 ans, Gabriel est diagnostiqué pour une leucémie lymphoblastique, suite à un rhume, des bleus sur les jambes et une anémie aiguë. Il faudra attendre le 17 août 2014 et la prise du dernier comprimé de chimiothérapie pour en finir avec la maladie. Un bel anniversaire pour ses 7 ans. La rémission complète est confirmée par des derniers examens post leucémiques en octobre 2014.

Mais un mois plus tard, en novembre, Gabriel a durant 3 semaines des maladies ORL à répétition. Il est examiné par une cancérologue à Nancy qui trouve une grosseur sur un testicule.  Après biopsie et plusieurs examens, Gabriel est en rechute cancéreuse à la fois sur les testicules et de la moelle osseuse.

Le mois suivant Gabriel entre à l’hôpital Hautepierre spécialisé dans l’Est pour les allogreffes. Il reçoit immédiatement de lourds traitements chimiothérapiques durant 5 mois et reste confiné dans sa chambre, car il est régulièrement immuno-déprimé.

L’année 2015 commence avec son lot de souffrances.

Début mars Gabriel a une ablation du testicule malade puis il entre dans le secteur très stérile de la salle de greffe. Après avoir reçu quotidiennement des radiations sur tout le corps pendant 7 jours, il est mis à nouveau sous chimiothérapie.
Il restera en secteur très stérile jusqu’à fin mai le temps de recevoir un greffon d’un donneur de moelle anonyme puis que ce greffon soit enfin accepté par son corps. Le 6 mai 2015, Gabriel aura 42° de fièvre pendant 2 jours consécutifs, ainsi qu’une GVH (Greffon Versus Host). La GVH s’est présentée sous forme cutanée avec boutons, sécheresse et desquamation totale du corps.
Mais bonne nouvelle le 29 mai 2015, Gabriel rentre à la maison après 7 mois d’hospitalisation totale. Il est encore confiné à l’intérieur et déscolarisé car extrêmement fragile. Il prend près de 40 médicaments par jour pour conserver la greffe en lui et se défendre contre les microbes, virus et bactéries.

En Janvier 2016, Gabriel commence à être scolarisé normalement. Et il n’y aura pas d’événements intercurrents graves jusqu’en septembre 2017. On pourrait dire que la tempête médicale s’est éloignée. Hélas, une autre tempête arrive, celle d’un conflit parental enflammé par les administrations judiciaires et sociales.

Le 3 septembre 2017, Gabriel est arraché du domicile maternel (dans les Vosges) pour vivre au domicile paternel dans les Yvelines. Gabriel vient juste d’avoir 10 ans et de vivre une année calme entourée de l’amour de sa mère.

Fin septembre, son père l’emmène aux urgences pour une fièvre, à l’hôpital Mignot. Les médecins gardent Gabriel car il est en mauvais état et il a des idées suicidaires. Il va développer au cours du mois d’octobre plusieurs symptômes médicaux identiques aux prémices d’une rechute cancéreuse (fièvre régulière, sécheresse de la peau, boutons et rash morbilliforme cutanée, toux chronique et graveleuse) et perdre rapidement du poids passant de 37 à 32 kg.

Il est hospitalisé jusqu’au 2 novembre 2017 et il doit prendre plusieurs fois par jour un anxiolytique, l’Atarax, pour tenter de stabiliser son état émotionnel. Mais de manière surprenante, les médecins ne font pas d’examens approfondis devant les symptômes alarmants. Gabriel ne voulant plus retourner chez son père, le Juge des enfants de Versailles décide de le mettre entre les mains de l’ASE (Aide Sociale à l’Enfance) et de le placer dès sa sortie d’hôpital dans un foyer à Mantes-la-Jolie, suite à un signalement de la part des intervenants sociaux et médicaux de l’hôpital Mignot. Le motif de ce placement est fondé sur un « conflit parental aigu » et une mère considérée trop « fusionnelle ».

Notre colère est grande, notre indignation totale !

Gabriel a une grande sœur de 24 ans revenue vivre récemment avec leur maman Christelle pour la soutenir. Dans leur petite maison louée dans les Vosges, il y aurait là une fratrie, un foyer où Gabriel pourrait retrouver la sérénité nécessaire pour se sortir de la maladie. Mais pour démontrer les égarements voire les abus de l’administration judiciaire et sociale, il faut engager de bons avocats. Et pour Christelle, la maman, artiste peintre dont le talent se répand doucement, les rentrées financières ne sont ni importantes ni régulières. Et puis comment arriver à exprimer ses émotions sur les toiles quand la douleur vous tord le ventre, quand on vous enlève votre enfant. Au RSA, sans ressource, le combat est inégal. D’autant qu’une action judiciaire habilement menée a réduit la pension alimentaire de moitié et rétroactivement ! L’aide juridictionnelle reçue est une aide merveilleuse, mais il faut maintenant accélérer et passer à une défense plus agressive, plus impliquée.

Dès son placement en foyer et jusqu’à ce jour, Gabriel a attrapé des poux. Il a une perte de cheveux constaté, il est maigre, il garde des problèmes de peau et une toux chronique. Les médecins cherchent des signes tumoraux. Il est maintenant sous Ventoline pour sa toux chronique. Il n’est pas exclu qu’il soit sous antidépresseurs pour supporter ce nouvel enfermement.
La survie pour Gabriel est de retourner vivre chez sa maman !

SANS VOTRE AIDE NOUS N'Y ARRIVERONS PAS !

Pour répondre à l'appel à l'aide de Christelle, la maman de Gabriel, nous avons constitué un comité de soutien, composé de relations et d'amis, mais nous avons besoin de votre aide. (merci de lire ce qui est en dessous)

> Effectuez votre don d'argent par INTERNET :

----> Payer avec un compte Paypal: CAGNOTTE PAYPAL
----> Payer avec une carte bancaire : CAGNOTTE LEETCHI

  • ATTENTION : lorsque vous allez signer cette pétition, Change.org vous proposera de donner 2€ (ou +) pour diffuser plus largement notre appel à l'aide par l'envoi de mails à d'autres internautes. Si vous avez les moyens et l'envie, nous vous invitons à contribuer à la proposition Change.org mais celle-ci est indépendante de notre cagnotte.

> Sinon par chèque à l'association : 

  • L'ONDE BLEUE "Soutenons Gabriel"
    9, rue du Faubourg Saint Denis, 75010 Paris

Soutenez notre action et faites circuler notre appel à l’aide afin de collecter les finances indispensables pour une défense juridique performante. Merci de relayer cet appel sur les réseaux sociaux, auprès de vos relations et de vos amis.

Une vie heureuse est une vie rare. Et face à l’épreuve nous sommes plus forts tous ensemble.
Merci de votre soutien. 

Pour nous écrire : contact@sauvons-gabriel.com



L'ONDE BLEUE compte sur vous aujourd'hui

L'ONDE BLEUE a besoin de votre aide pour sa pétition “Comité "Soutenons Gabriel, 11 ans !"”. Rejoignez L'ONDE BLEUE et 3 275 signataires.