Pétition contre les antennes Bouygues 4 rue Jeanne d’Arc à Châtillon

Pétition contre les antennes Bouygues 4 rue Jeanne d’Arc à Châtillon

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Sylvain CH a lancé cette pétition adressée à Pétition contre les antennes Bouygues 4 rue Jeanne d’Arc à Châtillon

Chers Voisins,

Après l’installation de 3 antennes Relais Free au 67 rue Pierre Brossolette qui a mobilisé les parents d’élèves de l’école des Sablons (Collectif Protection Sablons-Panorama- Brossolette), nous vous alertons sur un nouveau projet déposé en Mairie par Bouygues qui concerne l’installation de 3 antennes au 4 rue Jeanne d’Arc, à moins de 100m de nos habitations et de la Crèche des Petits Loups.

 

Vous pouvez consulter directement les dossiers déposés en Mairie au :

https://ville-chatillon.fr/vie-municipale/lamenagementurbain/lurbanisme/presentation-du-service-urbanisme

 

Ces nouvelles antennes relais vont nous soumettre à une exposition permanente aux ondes électromagnétiques, à des doses préoccupantes, avec des conséquences prouvées sur la santé, tout particulièrement pour les enfants.

 

L’OMS préconise des émissions inférieures à 0,6 Volts/m, alors que nous serons soumis à des taux allant jusqu’à 6 Volts/m selon le rapport de simulation de Bouygues déposé en Mairie (et ce rapport ne tient pas compte de l’effet cumulé avec Free). Il est important de noter que le taux de 0,6 Volts/m a été entériné par le Conseil de l’Europe dans sa résolution du 27 mai 2011 et doit être la référence légale pour tous les pays européens ; certains pays de la communauté l’appliquent déjà!

 

Les normes légales autorisées sur lesquels s’appuient les opérateurs ont été établies en 2002 à partir d’études scientifiques sur des temps d’exposition d’un maximum de 6 minutes … Aujourd’hui nous sommes exposés  24h/24 !

Les médecins s’inquiètent devant des signes d’intolérance aux ondes électromagnétiques, des tumeurs du cerveau, les leucémies etc. et demandent que s’applique le principe de précaution des 0,6V/m en attendant les résultats des études scientifiques plus poussées.

Faisant fi de toutes ces considérations, les opérateurs se retranchent derrière les anciennes valeurs de référence qui leur sont plus favorables et ne tiennent pas compte du seuil d’interactivité de 3 V/m qui avait été fixé pour limiter les dysfonctionnements d’appareils électroniques comme les pacemakers, pompe à insuline etc. Ils installent en toute impunité leurs antennes de façon anarchique, sans souci de mutualisation ni de répartition harmonieuse, en l’occurrence sur les HLM, en traitant directement avec les bailleurs sociaux peu concernés par les risques auxquels sont soumis leurs administrés.

 

Nous vous conseillons de consulter le site Robin des Toits : www.robindestoits.org pour vous informer des risques sanitaires, et aussi de la dépréciation d’un bien immobilier situé à proximité d’une antenne.

 

Que faire ?

 

Les Maires ont perdu leur pouvoir d’opposition : en  2011 le Conseil d’Etat a jugé que les décisions concernant l’implantation des antennes relais appartenaient à l’Etat par le biais de l’Agence Nationale des Fréquences (ANFR).

 

Il est donc nécessaire de faire entendre nos voix et d’exprimer notre opposition directement au Préfet par ce nouveau Collectif.

 

Nous invitons donc tous les riverains concernés à se joindre à nous et à signer cette pétition pour faire annuler ce projet. Soit directement sur la feuille ci jointe, soit en vous connectant sur le groupe Facebook : Collectif Protection Jeanne d’Arc - Jeanne Hachette - Brossolette Chatillon

 

 

Le 18 octobre 2018

Le Collectif Jeanne d’Arc-Jeanne Hachette- Brossolette

 

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !