REFUSEZ LE PERMIS DE CONSTRUIRE LES JARDINS DRAGUIGNAN

REFUSEZ LE PERMIS DE CONSTRUIRE LES JARDINS DRAGUIGNAN

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Collectif Projet Immobilier Les Jardins a lancé cette pétition adressée à COLLECTIF PROJET IMMOBILIER LES JARDINS et à

PETITION CONTRE LA CONSTRUCTION
D'UN IMMEUBLE ROUTE DE MONTFERRAT

La route de Montferrat et la Rue de Folletière sont actuellement un havre de paix et un des poumons de la ville de Draguignan, à quelques encablures de la vieille ville.

Face à l'Institution Sainte Marthe accueillant chaque jour près de 600 élèves, se prépare un projet immobilier comprenant la construction de 109 logements et la réhabilitation d'une bâtisse pour la réalisation de
18 logements soit 127 logements.

Ce projet appelle des interrogations au titre du respect de l'intérêt public et du cadre de vie (100 mètres linéaires en R+4 et R+5).

Le Plan Local d'Urbanisme de Draguignan rend possible la hauteur des constructions à 15 mètres et la suppression du COS par la loi ALUR. Pour autant le P.LU. précise dans son Projet d'Aménagement et de Développement Durable (pages 19 et 20) « qu'il faut :
- Protéger et mettre en valeur le patrimoine végétal, architectural et urbain ancien et contemporain.
- Préserver le paysage des entrées de ville, citant entre autres la route de Montferrat.
- Mener des actions de valorisation et d'aménagement des espaces publics et mieux affirmer l'identité des quartiers.
- Valoriser et développer le végétal urbain...limiter les nuisances (bruit, pollution, conflits d'usage) en favorisant les mobilités douces génératrices de convivialité et de mise en valeur du patrimoine, … 
- Lutter contre l'imperméabilisation des sols et les risques de ruissellement par des mesures adaptées : végétalisation des parcelles, revêtements non imperméables... »

De ce fait (P.L.U à 15M), les promoteurs comme COGEDIM se sont précipités sur les parcelles les plus grandes (4000 m2) et les plus arborées pour y construire un ensemble d'immeubles en R+5 et R+4 de 14,34m de haut avec 127 logements à fort rapport financier.

Cela a pour conséquences :
- Un quartier complètement défiguré. …. Dégradation de la qualité de vie
- Un impact de nature à porter atteinte au caractère de la forme urbaine caractéristique de l'avenue de Montferrat (volume disproportionné, hauteur supérieure aux ensembles pavillonaires environnants, démolition d'un espace d'intérêt patrimonial le long d'un axe historique majeur de Draguignan)
- Des problèmes de bruits, de sécurité, liés à la circulation d'au moins 200 véhicules supplémentaires, en particulier pour la sécurité des élèves (écoles Sainte Marthe, Jules Ferry 1&2, Alphonse Daudet, Jean Aicard...), dont les déplacements piétons sont déjà dangereux (trottoirs sous calibrés)
- Une pénurie de stationnements
- Un trafic plus important sur la route de Montferrat en sens unique, le chemin des Aréniers déjà saturé et sur le secteur des écoles asphixié aux heures d'entrée et de sortie des classes, mais également un impact très important sur les rues Jean Aicard, boulevards de la Liberté et Foch..(engorgement du centre-ville). La route de Montferrat est aussi un axe majeur de desserte de l'hôpital (ambulances et pompiers...)
- Un trafic plus important sur le chemin de Folletière où le croisement des voitures est déjà très compliqué
- Une répercusion probable sur l'accueil des enfants dans les écoles du secteur déjà surchargées
- Un vis-à-vis direct sur les maisons voisines se retrouvant avec un immeuble de 100 mètres de façade et 14,34 mètres de haut plongeant dans leur intimité
- Un établissement scolaire avec un immeuble avec vue plongeante dans les classes
- Un ruissellement accru sur un axe déjà inondé à chaque grosse pluie depuis la réfection de la route de Montferrat (projet : 350m2 d'espace perméable sur une parcelle de 4000m2 actuellement arborée)
- Un impact architectural à 40m du Couvent des Capucins, de la Chapelle Saint Sauveur, de la Tour de l'Horloge, de deux maisons médiévales tous classés monuments historiques, et à proximité immédiate du Lavoir de Folletière d'intéret patrimonial.

Tout cela sans concertation des habitants pourtant constitués en Conseils de Quartier, avec un affichage des permis de construire en période estivale !!!!!!!
Il semblerait que ce sont les promoteurs qui font l'aménagement de la ville …

En conséquence nous demandons à Monsieur le Maire
de renoncer à l'attribution des permis de construire attribués à COGEDIM.

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !