NON AUX COMPTEURS LINKY DANS LA COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DU PUY-EN-VELAY

0 have signed. Let’s get to 1,000!


Monsieur le Président de la communauté d'agglomération du Puy-en-Velay, Mesdames et Messieurs les Maires des communes,

Enedis, la filiale d'EDF en charge de la distribution d'électricité, déploie à marche forcée le nouveau compteur "communicant" Linky sur nos territoires.
Or, en tant qu'habitants des communes de l'agglomération du Puy-en-Velay, nous vous exprimons notre opposition à l'installation systématique du compteur Linky au sein de nos lieux de vie.

Très controversés, il est en effet hautement significatif que depuis leurs installations en décembre 2015, ces compteurs ne cessent de susciter de plus en plus de mécontentement et d'opposition au sein de la population. Cette contestation se manifeste dans la création d'un millier de collectif anti-Linky à travers la France.                                                         

http://stoplinky-france.webnode.fr/tous-les-stop-linky/  

Aujourd'hui, tandis que la Californie et le Québec on fait marche arrière pour des raisons sanitaires, que l'Allemagne, l'Autriche et la Belgique ont tout simplement refusé leur installation, plus de 480 communes françaises (485 exactement) ont d'hors et déjà voté une "délibération de refus" pour ce compteur.

http://refus.linky.gazpar.free.fr/

http://www.santepublique-editions.fr/Linky.html

http://www.lemoniteur.fr/article/l-allemagne-renonce-a-la-generalisation-du-compteur-intelligent-27503537

Comment fonctionnent les compteurs Linky ?

https://noondes91.wixsite.com/noondes91/synoptique-cc

Ces compteurs sont chargés de collecter et de transmettre à distance des données à Enedis sur la consommation électrique de chaque citoyen. Ils peuvent aussi recevoir des ordres concernant les opérations de gestion du réseau comme le rétablissement et les coupures de courant. Enedis met en place une technologie basée sur l’utilisation du courant porteur en ligne (CPL) qui se superpose au courant électrique traditionnel de 50 Hertz, inspirant les plus vives craintes quant à sa prétendue innocuité sur le plan sanitaire. Ce deuxième signal se propage dans l’installation électrique 24h/24, pour être reçu et décodé à distance. Enedis affirme que cette technologie est sans danger et utilisée depuis 50 ans notamment pour le passage heures pleines / heures creuses. Ce type de CPL n’est pas comparable à celui du Linky. Il s’agit du CPL « Pulsadis » d’une fréquence de 175 hertz alors que les compteurs de type G3, installés depuis 2017, utilisent les radiofréquences comprises entre 36 et 90 Khertz. L’ajout de fonctionnalités passera à moyen terme par un équipement radio (émetteur radio local ou ERL) adjoint au compteur Linky. Cet émetteur permettra l’envoi périodique de données en temps réel par ondes GSM. Deux bandes de fréquences sont prévues à cet effet : 868 Mhz et 2,4 Ghz. Ce module permet de connaître en temps réel la consommation de l’habitat et il a également pour finalité de transmettre des informations aux appareils connectés de la maison. D'ailleurs à terme, les appareils électroménagers seront équipés d'une puce. Les données collectées par les compteurs Linky sont ensuite acheminées via le CPL jusqu’à des concentrateurs installés dans les postes de distribution électrique. L’ensemble des compteurs reliés à un même poste électrique / concentrateur est appelé une grappe. Toutes les informations collectées dans une grappe sont ensuite envoyées par le concentrateur au moyen d’une liaison de téléphonie mobile en mode « données » à un système d’information centralisé.

Quel est la motivation réelle d'Enedis ?

​Le Président d'Enedis, Monsieur Philippe Monloubou, a déclaré devant un parterre de journalistes que « oui ce système était un Big Data » c'est-à-dire un système dont le but est de collecter des informations sur ses clients. Grâce au compteur Linky, Enedis pourra donc revendre les adresses de ses client à des sociétés commerciales, après avoir constitué une base de données alimenter par nos habitudes de consommation.

Quels arguments Enedis utilise pour nous imposer ce compteur communiquant ?

Enedis prétend qu'une directive de la commission européenne nous oblige à accepter ce compteur. Pourtant la loi est très claire à ce sujet:

- il est illégal d'imposer un objet connecté à une personne (la loi sur la Transition Energétique ne fait pas mention du mot " Linky " ni " de l'obligation de ce compteur et le Conseil Constitutionnel n'a ni validé, ni étudié cette hypothèse.)
- il est interdit de considérer les citoyens comme les cobayes d’une technologie dont l’innocuité n’a pas été démontrée.                                       

- il est illégal de capter des données personnelles sans que l’intéressé y ait consenti et sans qu’il puisse avoir un contrôle plein sur l’usage qui en est fait.
- il est illégal d’imposer à quiconque une technologie qui n’est couverte par aucune compagnie d’assurance, toutes ayant exclu de leurs garanties en Responsabilité Civile la technologie qu’Enedis veut nous imposer.

Contrairement à ce que prétendent les poseurs de compteurs, le patron d’Enedis a avoué qu'il n’était pas possible de contraindre les personnes refusant l’installation du Linky chez elles. C'est une excellente nouvelle que vous ne devriez pas oublier !

En effet l'Article L341-4 du Code de l'énergie stipule que : " Dans le cadre de l'article L. 124-5, ils garantissent aux fournisseurs la possibilité d'accéder aux données de comptage de consommation, en aval du compteur et en temps réel, sous réserve de l'accord du consommateur."

Voici l'intervention très intéressante du président du directoire d’Enedis, Monsieur Philippe MONLOUBOU, le 2 février 2016 à l’Assemblée Nationale, où on apprend de sa propre bouche que :

- Le compteur Linky n'est pas obligatoire.
- Le Linky en zones de campagne utilisera des liaisons en radiofréquences comme les Smart Meters américains (compteurs communicants), sources de nombreux dégâts matériels et sanitaires.
- Les modules domestiques de visualisation fonctionneront en liaison par radiofréquences.
- C’est le « marché » et donc les intérêts des industriels, qui décidera des utilisations du Linky et non l’intérêt des consommateurs.
- L’objectif réel du Linky, derrière les allégations fantaisistes d'économie d'énergie et de meilleure maîtrise de la consommation par le client est de participer à l’installation du « smart grid »(réseaux électrique intelligent) qui se met en place au niveau mondial. Tous les appareils seront connectés en permanence au réseau planétaire et Monsieur Philippe Monloubou est fier que son entreprise soit "déjà un opérateur Big Data".

https://www.youtube.com/watch?v=VXtPsC4ZKH0

Plusieurs associations et expert ont pris la peine de démanteler point par point la publicité abusives d'Enedis. En fait, sous couvert d'une mission dit "de service publique" se cache de la vente forcé:  

http://www.stop-linky.fr/stoplinky/images/pdf/linky.pdf 

https://www.facebook.com/194300774383486/photos/a.218269691986594.1073741829.194300774383486/234570650356498/?type=3&theater

Dangereux pour la santé publique : nous vivons dans un environnement déjà suffisamment pollué par les champs électromagnétiques que dégagent les lignes électriques, les antennes-relais, le Wifi, les téléphones portables, etc... Après avoir affirmé, pendant de longs mois, que le CPL à haute fréquence radiative du compteur Linky ne se diffusaient pas dans l’habitat, Enedis a admis des émissions ponctuelles, puis fréquentes, puis permanentes suite à la publication des mesures du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment):   

http://www.next-up.org/pdf/Linky_Analyse_Synthese_Rapport_CSTB.pdf

Il faut savoir que dès lors qu’un signal électrique circule dans un conducteur, comme les fils électriques ou les appareils électroménagers, celui-ci crée dans son environnement proche un champ électromagnétique (CEM). Ainsi, au champ créé par le courant électrique de 50 hertz, viennent s’ajouter des radiofréquences 24h/24, transformant toute l'installation électrique en émetteur permanent d'ondes classées « potentiellement cancérigènes » par l'OMS depuis 2011. Le réseau électrique n’étant pas blindé, les ondes rayonnent le long des câbles électriques que l'on trouvent à la tête de notre lit et dans tous les appareils électro-ménagers comme le frigo, le congélateur, la télévision, le modem, les ampoules, etc. Le fonctionnement des appareils médicaux et pacemakers est aussi perturbé. C'est pour cette raison que certaines personnes deviennent électro-sensibles après la pose de ces compteurs. Et cela a des conséquences gravissimes dans leur vie puisqu'elles ne peuvent tout simplement plus rentrer chez elles et sont obligées de s'exiler de leur domicile familial. Les études scientifiques faites sur des personnes exposées à ces champs à haute fréquence radiative montrent, d'après les résultats des analyses sanguines, que les marqueurs d’inflammation sont fortement augmentés, ce qui est le signe d'une inflammation chronique. Les ondes des radiofréquences chauffe les tissus de notre corps comme dans un micro-onde régler à basse température !  De nombreuses personnes se plaignent de troubles du sommeil avec des réveils nocturnes et la perte d’un sommeil réparateur, de nausées, de vertiges, de migraines, de céphalées, de paresthésies, d'arythmies cardiaques, d’eczéma, de pertes de concentration et de trouble la mémoire. Ces plaintes sont similaires à celles décrites aux Etats-Unis, au Canada ou encore en Finlande, pays où les procès ne cessent d’augmenter. Mais il y a aussi des risques d'AVC, d'Alzheimer et autres problèmes cardiaques. Après L’alerte donnée en 2003 par les enseignants d’une école californienne équipée de compteurs communicants ("smart meters" en anglais), deux chercheurs américains, Mr. Milham et Mr. Morgan, ont publié en août 2008 dans I’American Journal of Industrial Medecine une étude mettant en évidence une augmentation significative du nombre de pathologies cancéreuses chez les enseignants dans cet établissement. Sur les 137 recrutés entre 1988 et 2005 dans cette école, 16 étaient atteints de cancer, dont deux de double cancer aux localisations diverses, parmi lesquelles thyroïde, utérus et des mélanomes malins. Le risque de cancer corrélé spécifiquement avec d'exposition aux radiofréquences émises par les « smart meters » était augmenté de 21 % pour une seule année de présence, tandis que le niveau d'exposition aux champs magnétiques de basse fréquence, considéré isolément, était sans incidence.

C'est pour cela que les assurances ont d'ors et déjà exclu des garanties « les dommages de toute nature causés par les champs et ondes électromagnétiques » ! De plus, le fonctionnement du compteur Linky nécessite l'implantation de 740 000 antennes-relais supplémentaires qui seront positionnées à hauteur d'homme, sur les postes de transformation électriques.           

Il y a grand danger et irresponsabilité des lobbies ayant décidé de remplacer notre bon vieux compteur bleu par ce compteur « Linky » en ne respectant pas le Principe de Précaution. Comme pour l’amiante, l’avenir nous apprendra, certainement par la voix des médias, la découverte de problèmes sous forme de scandales et de décisions de justice en série ! D'ors et déjà, dans le Pas de Calais, des décisions de Justice ont ordonné pour certaines personnes la repose des anciens compteurs bleus.

A ce sujet, les vérités sont dites par Mme Gaëlle Vigouroux, Conseillère Régionale de Bretagne, lors d'une table ronde à l'Assemblée Nationale (14 décembre 2017):

https://www.facebook.com/100008435715741/videos/pcb.1823306197960553/1823305861293920/?type=3&theater (à partir de 1:45)

https://www.youtube.com/watch?v=G9vI2B9wfrQ

http://www.sudouest.fr/2017/06/13/un-sos-pour-retirer-leur-compteur-linky-3527526-2780.php

https://www.alternativesante.fr/ondes-electromagnetiques/linky-futur-ennemi-public-numero-1

https://stoplinkyrueilmalmaison.wordpress.com/temoignages/

https://www.youtube.com/watch?v=PN_dXI6huM4&t= (analyse sanguine à la 6:00)

https://www.facebook.com/194300774383486/photos/a.218269691986594.1073741829.194300774383486/218275001986063/?type=3&theater (ondes cérébrales)

 

Enedis reconnaît que l'idéal aurait été de mettre un filtre pour protéger les consommateurs de ce courant sale, mais il n'y a pas assez de place dans le boîtier du Linky. Ceci est une reconnaissance implicite des dangers du rayonnement CPL:

http://ace.hendaye.over-blog.fr/2017/12/depuis-2011-enedis-et-la-cre-savaient-qu-il-faut-mettre-un-filtre-mais.comme-il-n-y-a-pas-de-place-dans-le-linky.on-laisse-faire.htm

Comment la France peut-elle voter la loi dite « Abeille » interdisant l’utilisation du Wifi dans les lieux d’accueil d’enfants de moins de 3 ans et accepter l’installation de Linky G3 dans tous les foyers, crèches, écoles et hôpitaux ? D’autant plus que l’exposition ne peut être interrompue à l’inverse des box Wifi, du téléphone portable, qui peuvent être notamment coupés la nuit.


Dangereux pour la sécurité des biens et des personnes : le réseau électrique et les appareils ménagers fonctionnent avec un courant basse fréquence de 50 hertz. Ils n'ont pas été conçus pour recevoir des radiofréquences CPL (Courant porteur en ligne) de 36 à 91 kilohertz, soit 36 000 à 91 000 hertz ! C’est un peu comme si on mettait de l’essence dans un moteur diesel ou vice-versa. Et cela a de graves conséquences ! Linky provoque des pannes à répétition : ordinateurs, télévisions, thermostats de chauffage, matériel professionnel, ainsi que des coupures générales inexpliquées. Des modems s'allument et s'éteignent tous seuls et des volets électriques s'ouvrent et se referment sans que l'on ait actionné la commande. Certaines personnes de retour de vacances, ont retrouvé des appareils comme la climatisation et la machine à laver fichus. D'autres ont découvert que la porte du garage à badge s'était ouverte toute seule en leur l'absence... Les destructions d'appareils, coupures d'électricité récurrentes et risques d'incendie sont autant de mauvaises surprises qui nous attendent. Selon le rapport d'enquête sur l'expérimentation du compteur Linky pendant les années 2010-2011 en Indre-et-Loire, il y a eu 3 incendies de compteurs/disjoncteur pour 1.500 personnes interrogées, soit un taux de 0,2 %. Rapporté aux 35.000.000 de compteurs à poser cela feraient 70.000 incendies supplémentaires. 21% des particuliers ont dû procéder au réarmement du disjoncteur du fait de problèmes de disjonction et 36% des communes ont connu des problèmes de disjonction répétés à la suite du changement de compteur sur des équipements publics. C'est ce qui ressort du rapport d'enquête commandé par le Syndicat Intercommunal d’Energie d’Indre-et-Loire (SIEIL) et menée en mars 2011 auprès de 1500 personnes équipées du compteur Linky, et de 76 communes ayant répondu sur 150 interrogées. Ce rapport a été découvert en 2016 par le Collectif Stop Linky d'Indre-et-Loire :

http://sieil37.fr/phocadownloadpap/Autres-documents/Linky/SIEIL_Rapport-enquete.pdf

Sauvegardé ici :
http://www.santepublique-editions.fr/objects/SIEIL_Rapport-enquete-experimentation-Linky.pdf

Ce rapport brosse un tableau plutôt négatif de cette expérimentation, puisque que le nombre d'incidents rapporté au nombre total de personnes interrogées est de 15 %.        En effet, pour 4% des ménages, l’installation a entraîné des perturbations du fonctionnement de leurs appareils voire des dégradations de ceux-ci : appareils électriques grillés, dysfonctionnement de la programmation du chauffage ou du ballon d’eau chaude, embrasement du compteur ou du disjoncteur." (p 17)

"5% des particuliers interrogés ont vu un impact négatif de l’installation de Linky sur leur facture : erreurs de relevés, hausse de consommation, augmentation très nette de la facture (doublée ou triplée). Pour ce type de problème, 5% de logements concernés ce n’est pas négligeable." (p. 17)

"1% des ménages signalent un dérèglement des heures creuses, c’est aussi un facteur d’augmentation de la facture." (p. 17)

La liste et surtout le nombre des anomalies constatées (p. 18-19), qui vont de l'incendie à la détérioration d'appareils, en passant par le dysfonctionnement d'appareils électriques et l'augmentation des factures, conduisent à se demander ce qui a bien pu conduire la CRE (Commission de régulation de l'énergie) à affirmer que l'expérimentation avait été "réussie" ! La réponse est d’ailleurs révélé dans cette délibération : " Une décision rapide de généraliser le compteur Linky serait très favorable à l’industrie française." On en revient toujours aux même raisons ...

http://www.cre.fr/documents/deliberations/communication/resultats-de-l-experimentation-linky

Notamment, le nombre d'incendies, 3 pour 1500, soit 0,2 %, extrapolé aux 35.000.000 de compteurs à poser, cela aurait comme conséquence 70.000 incendies supplémentaires !

On retient, en conclusion, ce témoignage mis en exergue, p. 15 :

" Notre congélateur a été détruit ainsi que les marchandises qu'il contenait (disjonction). Le disjoncteur prévu pour 12 kW saute à 8,6kW. Nous ne laissons plus aucun appareil branché en notre absence. Aucune réponse, mépris total de l'abonné : EDF et ERDF ont refusé de communiquer la date de l'intervention ainsi que le relevé de l'ancien compteur. Pas d'accès au compteur qui est extérieur, coffret fermé à clé. Selon le compteur Linky, nous avons consommé plus en 2 mois qu'au cours des 6 mois précédents. Le compteur n'est ni certifié ni garanti et il n'y a aucune certitude quand au cryptage des informations et leur confidentialité." On se demande à quoi a bien pu servir cette expérimentation, puisque les incidents répertoriés en 2010-2011 sont toujours aujourd’hui d'actualité !     Selon un ingénieur d'EDF en retraite le compteur Linky ne serait pas conforme aux normes NFC 15-100 et 14-100. Une des raisons est que le disjoncteur intégré au compteur Linky, est par souci d'économie unipolaire, et que seule la phase est coupée mais pas le neutre. je vous laisse deviner les conséquences lorsque (c'est souvent le cas) les poseurs inversent la phase et le neutre. Dans la même logique d'économie, le capot vert fluo est en plastique, donc en cas d'incendie, c'est très inflammable ! C'est pour cette raisons que le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment ne peut pas agréer le compteur Linky. Pour l'instant, il ne peut donc être installé dans un logement neuf ! Pour les logements destiné à la vente ou location déjà équipé d'un compteur Linky, il faudra procéder à son remplacement par un compteur non communicant pour la transaction ou la mise en location.

http://ekladata.com/RGw2IQrXB-QJTvCXDjrJWx-m6oU/Compteur-Linky_-quelle-conformite-_.pdf

Les pompiers ont l'ordre de se taire mais le nombre d'incendies de compteur (linky ou pas) a doublé depuis 2015, date à laquelle les compteurs Linky ont commencé à être installés ! Or, dans ses nouvelles conditions générales de vente 2015, Enedis prouve qu'il est conscient du problème en s'exonérant de toute responsabilité en cas de panne et d'incendie. Les victimes n'auront que 20 jours à compter du sinistre pour apporter la preuve du contraire et chiffrer le montant des dommages, et comme les assurances ont exclu des garanties « tous les dommages causés par les champs électromagnétiques », ce sont les particuliers et les professionnels eux-mêmes qui devront payer les réparations et les pertes de marchandises.

http://www.leparisien.fr/essonne-91/bievres-leur-maison-brule-ils-accusent-leur-nouveau-compteur-linky-04-12-2017-7432809.php

https://www.lanouvellerepublique.fr/actu/le-compteur-linky-a-t-il-pris-feu

http://www.leparisien.fr/louveciennes-78430/louveciennes-un-compteur-linky-part-en-fumee-28-11-2017-7420146.php

https://www.facebook.com/194300774383486/photos/a.218269691986594.1073741829.194300774383486/229827037497526/?type=3&theater

http://www.lavoixdunord.fr/137203/article/2017-03-23/de-nombreux-habitants-victimes-de-desagrements-en-flandre

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1942186196102776&id=1633597253628340

http://www.santepublique-editions.fr/Linky-incendie.html

De plus, nul ne peut contraindre quiconque à assumer un risque pour lequel il n’est pas assuré:

https://www.facebook.com/Pasdecompteurscommunicantsditsintelligents/photos/a.402977563194588.1073741828.402959623196382/872410912917915/?type=3&hc_ref=ARSqhU5uw99sOG47r41iz92-u8er-dHmiAh5QltB-LXFWRKoenyUV8BKPSwPj-H3zRQ

https://www.robindestoits.org/Les-assureurs-n-assurent-plus-les-dommages-de-toute-nature-causes-par-les-champs-et-ondes-electromagnetiques-19-02-2003_a41.html

http://www.santepublique-editions.fr/objects/AXA-1-sept-2006-excluant-tous-dommages-causes-par-les-champs-electromagnetiques.pdf

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1495979210523611&set=p.1495979210523611&type=3&theater

 

Dangereux pour le porte-monnaie des ménages :  Si la mise en place de ces nouveaux compteurs est supposée être gratuite, un décret du 31 août 2010 relatif aux dispositifs de comptage sur les réseaux publics d'électricité prévoit que le financement soit assuré par les consommateurs via le « TURPE » (tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité) à raison de 1 à 2 euros par mois prélevés sur les factures d'électricité... jusqu'à atteindre le coût du compteur Linky qui est évalué entre 200 à 300 euros. Au final les compteurs Linky seront bien financés par les consommateurs pour un coût total de 7 milliards d'euros ! Petit rappel : la durée de vie d'un compteur bleu électromécanique est de 60 ans. Il est robuste et assure de bons et loyaux services. Par contre, celle de ce compteur électronique Linky n'est que de 12 à 15 ans, non incluse l’obsolescence informatique due à révolution des logiciels et systèmes algorithmiques... Alors dans quinze ans maxi on recommence ? Et qui va encore payer ?

De plus, après l'installation des compteurs Linky, certaines factures d'électricité ont été multipliées par 3,5. Il faut savoir que Linky mesure l'énergie apparente, soit 15 à 30 % en plus pour les appareils domestiques avec moteur (réfrigérateur, aspirateur, lave-linge, lave-vaisselle, robots ménagers, sèche-cheveux, rasoir électrique, perceuse, tondeuse, etc...) Cette variation s'établit suivant les catégories énergétiques A, B, C, D, E des appareils électriques.
Les ampoules basse consommation fluocompactes ont un Cosinus Phi de 0,5. Linky, qui mesurent la consommation réelle, va doubler la consommation mesurée et donc la facture d’éclairage !  Une ampoule de 10 Watts sera donc facturée 20 Watts. De plus, le compteur Linky étant beaucoup plus sensible à tout dépassement de puissance, nous serons obligés de prendre un abonnement en kilowatts plus élevé afin de ne pas disjoncter. Enfin, ce compteur consomme en permanence 10,35 Watts, ce qui équivaut à la consommation d’une ampoule d'éclairage basse consommation allumée en permanence. Qui paye ? L’abonné bien sûr ! Avec tout cela, on peut dire que le montant de l’arnaque est colossal !

https://www.youtube.com/watch?v=tf_XyjCqJDA&t=1252s (16:50 - 20:54)

http://www.lavoixdunord.fr/132698/article/2017-03-15/apres-l-installation-d-un-compteur-linky-leur-facture-electrique-est-multipliee

http://www.estrepublicain.fr/edition-de-nancy-ville/2016/01/23/nancy-linky-fait-disjoncter-le-porte-monnaie

http://lespiedsalaterre.org/cest-leffet-linky-facture-electrique-multipliee-35/

https://www.facebook.com/194300774383486/photos/a.218269691986594.1073741829.194300774383486/229827137497516/?type=3&theater

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/certains-compteurs-electriques-surestiment-largement-la-consommation-reelle-654664.html

http://www.silicon.fr/les-compteurs-intelligents-saffolent-avec-les-ampoules-et-les-led-170077.html

 

 

Dangereux pour la protection de la vie privée : d'énormes failles de sécurité ont déjà été détectées, montrant qu'intercepter des données transitant entre ces compteurs « nouvelle génération » et la compagnie d'électricité serait un jeu d'enfant. Véritable viol de la vie privée, n'importe qui pourra savoir n'importe quand le nombre et l'identité des appareils en fonctionnement dans votre domicile, quelle chaîne de télévision vous êtes en train de regarder, à quelle heure vous avez l'habitude de vous coucher ou de vous lever le matin et si vous êtes présent ou non chez vous. Cela facilitera évidement les cambriolages. Du fait de sa facilité à être piraté, des hackers ou des cyber-terroristes pourront surveiller la population ou déclencher un black-out généralisé du réseau électrique. De plus, la surveillance généralisée des faits et gestes de la population est rendue possible par la transmission en temps réel de nos données de consommation qu' Enedis prévoit de vendre... 
Linky porte donc atteinte à notre vie privée puisque sous le joli nom de compteur dit "intelligent" se cache en fait un capteur de données !

https://www.nikopik.com/2012/01/les-compteurs-delectricite-intelligents-deja-pirates.html

http://www.internetactu.net/2010/09/14/les-compteurs-intelligents-des-bombes-a-retardement/

https://collectifchartresdebretagne.wordpress.com/2016/11/20/le-compteur-linky-est-lami-des-cambrioleurs/comment-page-1/

On pourrait ajouter les questions environnementales puisque 35 millions de compteurs vont être remplacés alors qu'il sont en parfait état de marche et sociales car l’installation de 35 millions de compteurs communiquant va mettre au chômage plusieurs milliers de personnes, notamment ceux qui relèvent la consommation des compteurs. Quant à l’installation des nouveaux compteurs, elle se fait par des sous-traitants en mission intérim qui ne sont pas des électriciens et dont l'inexpérience et les cadences exigées causent de nombreux incidents.

Son déploiement lève le voile sur l'illusion démocratique qui caractérise notre république au travers de la collusion des milieux politiques et économiques (lobbying sur le nucléaire, les vaccins, le glyphosate, etc...). Derrière le discours commercial de la Société Enedis et la promotion de ce compteur "dit intelligent", se cache un projet de société qui avance masqué et ne sert plus l'intérêt général. C'est cette réalité qu'a bien voulu dévoiler le médiateur de l'énergie. Celui-ci évalue de façon très critique les bénéfices supposés de l'installation du nouveau compteur communiquant Linky dans les foyers français. Cet avis est d'autant plus notable qu'il émane d'une autorité administrative indépendante : "Le médiateur rappelle que s’il a accueilli favorablement le déploiement des compteurs communicants, c’est parce qu’ils pouvaient apporter des bénéfices à la fois aux opérateurs et aux consommateurs. Force est de constater que les bénéfices pour les consommateurs tardent à se concrétiser et que tout retard supplémentaire pourrait compromettre la réussite du projet."

https://www.facebook.com/194300774383486/photos/a.218269691986594.1073741829.194300774383486/241008026379427/?type=3&theater

http://www.energie-mediateur.fr/wp-content/uploads/2017/10/lettre-mediateurn27.pdf

Nous vous rappelons que les compteurs d'électricité restent propriété de la commune, même lorsque celle-ci a transféré sa compétence à un syndicat départemental d'énergie : « La mise à disposition n'emporte pas transfert de propriété » (Association des maires de France). Nous sommes donc libres de choisir !

http://www.maire-info.com/interview/-les-collectivites-seront-bien-proprietaires-des-compteurs-linky--article-19028

http://refus.linky.gazpar.free.fr/commune-toujours-proprietaire.htm

http://refus.linky.gazpar.free.fr/communes-proprietaires-compteurs-electriques.htm

http://www.santepublique-editions.fr/objects/2011-11-10_communique_fnccr_comite_suivi_linky-compteur-bien-inalienable-des-collectivites-concedantes.pdf

C'est pour cela que nous, habitants des communes appartenant à la communauté d'agglomération du Puy-en-Velay, exigeons, avant toute installation systématique de ces compteurs dans nos habitations, nos écoles, nos hôpitaux, nos maisons de retraite, etc.


1. Une attestation officielle d'innocuité et un certificat d'assurance concernant les risques causés par les ondes électromagnétiques.

2. Une copie certifiée de l'assurance de Responsabilité Civile d'Enedis pour ses abonnés.

3. L'assurance écrite, puisque qu'Enedis dans ses nouvelles Conditions Générales de Vente s'exonère de toute responsabilité quant aux dommages causés par son compteur dans nos habitations, que les mairies prendront en charge tous les dommages physiques et matériels qui pourraient survenir du fait de ces compteurs.

4. L'assurance écrite que nos factures n'augmenteront pas après la pose de ces compteurs.

5. L'assurance écrite que nos données personnelles seront protégées et que ces compteurs ne sont pas piratables.


Ces demandes sont réalisées conformément à nos droits garantis par :

  • L'article 3 de la Déclaration des Droits de l'Homme : « Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne. »
  • L'article 12 de la Déclaration des Droits de l'Homme : « Nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance (…) Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes. »
  • Le Code de Nuremberg sur la nécessité du consentement éclairé du sujet de toute expérimentation ; or Linky et la technologie des ondes électromagnétiques à haute fréquence sont, de fait, une gigantesque expérience dont nous sommes les cobayes non consentants.

Ainsi, nous, habitants des communes appartenant à la communauté d'agglomération du Puy-en-Velay :

REFUSONS l'installation du compteur Linky et autres compteurs communicants, des concentrateurs, répéteurs et antennes associés, TANT QUE CES CONDITIONS NE SERONT PAS REMPLIES et vous demandons, dans l'attente de la production de ces documents, de faire voter en Conseil Municipal une délibération interdisant le déploiement de ces compteurs sur le territoire de nos communes. Nous vous demandons également le retrait des compteurs, concentrateurs et antennes qui ont été posés contre la volonté des habitants par ruse, menace, intimidation et violation de domicile.

Nous vous demandons la copie du décret d'application de la loi qui nous obligerait à accepter la pose de ces compteurs.

Sinon, nous vous demandons de refuser par délibération municipale, le remplacement des compteurs électromécaniques par des compteurs communicants.


Dans l'attente de votre réponse écrite incluant les documents réclamés, nous vous prions Mesdames et Messieurs les Maires de nos communes, d'agréer l'expression de nos salutations distinguées.

 

                                                                  Le Collectif STOP LINKY 43

 

stop.linky43@yahoo.com

stoplinky43.over-blog.com

Facebook : STOP LINKY 43

 

 



Today: Franck et Maureen is counting on you

Franck et Maureen DE STOP LINKY 43 needs your help with “Collectif : NON AUX COMPTEURS LINKY DANS LA COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DU PUY-EN-VELAY”. Join Franck et Maureen and 840 supporters today.