Contre le projet d'ouverture du bar à chat au "Chat perché" à Caen

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Patacha s’associe aujourd’hui aux associations Patte Normande, ​SOS chats et chiens 14160, les Petites Patounes Normandes , Suzy Handicap, Les Gavroches de la rue, Cats Pirou et Coeur de Pattounes pour s’opposer au projet d’ouverture d’un bar à chat sur Caen : Le « Chat perché ».


Notre démarche est motivée par notre amour et notre profond respect pour nos amis les chats.

Quelques mots sur ce projet :(Informations récoltées sur les posts faits ici et là par les deux sœurs qui en sont à l’initiative)


* Lancé en Septembre 2016 > Pas d’association partenaire pour le moment. Les associations contactées ne l’ont été que mi Mars 2017 : sacré décalage entre le début du projet et le contact avec les associations locales, quand le projet se vend avec pour cœur de projet de faire adopter des chats !

* Pas de local, pourtant il est déjà annoncé la présence de 5 à 6 chats > Comment peut-on prévoir le nombre de chats présents sans avoir la notion de l’espace qui sera disponible ?

* Webcam installée pour surveiller lors des fermetures > Rappelons que les chats seront seuls la soirée, les nuits et les jours fermés/ féries. Une webcam ne remplacera jamais une présence.


* Aucune des formations nécessaires ne sont, à ce jour encore, faites et donc par conséquent obtenues.

Et pourtant il y a une cagnotte lancée à hauteur de 6000 €


Le projet semble pour le moins « brouillon ». Rien ne semble vraiment clair et définitif...et le peu d’échanges fait ici et là ne rassure pas quand au sérieux de la démarche.

Rappelons que les bars à chats ferment aussi vite qu’ils ouvrent et qu’ils répondent surtout à un effet de mode.

Un rapide aperçu des commentaires sur les pages Facebook des bars à chats encore ouverts en France sont très révélateurs des problématiques rencontrés en de tels lieux.

La première constante est le problème d’enfants chahutant, embêtant ou parfois même coursant les chats présents sur les lieux.

Autre état de fait : la majorité des clients de ce type d’établissement veulent en avoir pour leur argent...beaucoup ne supportent pas l’idée de ne pas avoir l’assurance de voir, toucher ou jouer avec les chats « promis » sur le papier. Conséquence de cette désillusion : les gens partent déçus..ou alors les gérants décident de faire passer les désidératas du client avant le chat et permettent à leurs clients quelques entorses aux règles établies, quitte à forcer un peu le chat à supporter les caprices de la clientèle.

Beaucoup de commentaires mettent aussi en évidence un mal être évident du chat en de tel lieu, souvent trop bruyant pour eux.


Établir une charte, comme c’est prévu dans ce cas là, n’inculque pas le savoir vivre et le savoir être à adopter en compagnie de nos amis félins. Il est totalement utopique et illusoire d’imaginer qu’une vraie surveillance pourrait être mise en place. Tout autant que de penser que le bien être des chats passera avant le bon plaisir des clients. Rappelons qu’avant tout autre chose un bar à chat est un commerce, et que comme dans tous commerces le profit tient la première place !


Les chats sont des animaux routiniers ayant besoin de calme et de repères. Peu d’entre eux apprécient la vie en communauté, et à ceux qui répondent «comment font les chats placés en fourrière ?», nous répondrons qu’ils survivent du mieux qu’ils peuvent et que même si des chats peuvent supporter de vivre en collectivité cela ne veut pas dire qu’ils apprécient pour autant…


Le contact quasi permanent avec des inconnus peut être facteur de stress et de mal être pour eux. D’autant que le rythme décousu, rempli en journée et vide le reste du temps, pourrait en déstabiliser plus d’un !

Il est bon aussi de rappeler que les chats issus de sauvetages ont déjà de lourds passés derrière eux, souvent douloureux...Alors pourquoi vouloir leur imposer de nouveau un tel mode de vie ? Notre collectif d’associations se refuse à imposer cela à ses petits protégés.


Dans ce projet d’ouverture le mot famille d’accueil est utilisé.

A tort.

C’est même totalement inapproprié.

Une famille d’accueil c’est avant tout une FAMILLE, où le chat pourra trouver ses repères, s’épanouir et se sociabiliser si besoin en attendant en toute sérénité d’être adopté. 

 
Si le bonheur des animaux vous préoccupe: ne leur imposez pas un tel environnement et boycottez le projet d’ouverture du bar à chats le « Chat perché » !


Il est CRUEL d’imposer de telles conditions de vie à un chat. Cela va à l’encontre du bien être animal.

Les animaux ne devraient pas être relégués au rang d’objet servant des intérêts financiers, même habilement placé sous le couvert de bonnes actions…

 

Merci de signer et de partager =)

 



Patacha- Collectif d'association compte sur vous aujourd'hui

Patacha- Collectif d'association a besoin de votre aide pour sa pétition “Collectif d'associations: Contre le projet d'ouverture du bar à chat au "Chat perché" à Caen”. Rejoignez Patacha- Collectif d'association et 846 signataires.