Non ! au projet rue de la Rive, 77 Non ! à la démolition d'une villa Art Déco

Non ! au projet rue de la Rive, 77 Non ! à la démolition d'une villa Art Déco

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !

Wolu-Inter-Quartiers a lancé cette pétition adressée à Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale et à

Une enquête publique est cours jusqu'au 04 mars 2021 pour un projet de démolition d’une villa Art Déco et la construction de deux immeubles rue de la Rive, 77 à 1200 Woluwe-Saint-Lambert.

De nombreux riverains tiennent à faire part de leurs désaccords vis-à-vis de ce projet qui aura des incidences non négligeables sur le quartier ainsi que sur le patrimoine architectural et naturel des environs.

Si vous souhaitez signaler votre soutien à l'opposition face au projet, nous vous invitons à signer cette pétition (voir texte ci-dessous).

Pour plus d'informations sur le projet, vous pouvez consulter :

- Le site de Wolu-Inter-Quartiers et sa page dédiée : https://www.wiq.be/rive

- le dossier complet de la demande de permis sur la plateforme régionale : https://openpermits.brussels/fr/_18/PFD/1712716

- le dossier complet au service urbanisme de la commune de Woluwe-Saint-Lambert.

-------------------------------------------------------------------------------

PÉTITION - Enquête publique  -   Demande permis d’urbanisme –rue de la Rive, 77 - Woluwe- Saint-Lambert

Nous avons pris connaissance du projet soumis à enquête publique situé rue de la Rive 77, un projet immobilier résidentiel important comprenant 29 appartements répartis sur deux bâtiments reliés par un niveau en demi sous-sol. En lieu et place d’une villa Art Déco de 1936.

 Après examen du projet, nous formulons les commentaires et remarques suivant :

1.   Nous nous opposons à la démolition de la villa Art Déco construite en 1936 et inscrite à l’inventaire du patrimoine architectural de la Région de Bruxelles-Capitale. Cette villa Art Déco de style paquebot représente un témoin de l’architecture et du mode de vie de l’entre-deux-guerres qui mérite d’être sauvegardé.
La démolition projetée des deux serres en fond de parcelle sont également problématique, le dossier mis à l’enquête publique suggère qu’il s’agirait d’extension de l’ancien Château Kieffelt aujourd’hui disparu. À ce titre, en tant que dernier vestige de ce château, nous souhaitons qu’une analyse plus approfondie des serres soit réalisée avant d’envisager leurs démolitions.

Nonobstant notre opposition à la démolition du patrimoine architectural que représente la villa inscrite à l’inventaire, nous souhaitons émettre notre opposition face au projet tel que présenter.

2.   Le projet qui consiste à créer deux immeubles de logements reliés par un même sous-sol propose un gabarit trop important.
Premièrement, il entraînerait une imperméabilisation de plus 65% de la parcelle constructible du périmètre du projet. Un taux d’imperméabilisation aussi élevée n’est pas acceptable, surtout pour un terrain situé au fond de la vallée de la Woluwe en proie aux inondations.
Deuxièmement, le gabarit proposé par le bâtiment « A » ne respecte pas le plan d’alignement de la rue de la Rive. Ce dépassement, accentué par sa présence dans la courbe de la rue, brise la cohérence de l’implantation des bâtiments de la rue.
Troisièmement, les hauteurs prévues par les deux immeubles sont trop importantes et donnent au projet un aspect massif déséquilibrant le cadre urbanistique de la rue.

3.   Le gabarit trop important entraîne une densité de projet trop importante également. Cette augmentation de 29 logements comportant 67 chambres entraînera des incidences sur les environs du projet :
D’abord sur les alentours immédiats du projet, en perturbant la zone verte et la vallée de la Woluwe adjacente. Rappelons que ces zones sont dédiées à la régénération du milieu naturel et font partie du maillage vert essentiel au maintien de la biodiversité dans notre région.
Ensuite sur la qualité de vie des riverains, notamment sur la circulation de la rue, qui est étroite et à sens unique dans le tronçon concerné. La présence d’une école en bout de rue rend la circulation en heure de pointe difficile. L’ajout de 29 logements viendra aggraver la problématique déjà présente.

Le projet prévoit l’abattage de 16 arbres à haute tige, dont certains proposent des diamètres de tronc impressionnant. L’abattage de ses arbres vient alourdir le bilan carbone du projet et diminuer la biodiversité du site.
En outre, deux catalpas inscrits à l’inventaire du patrimoine naturel de la Région sont très proches de l’emprise de la construction et devront subir de sévères interventions dont une taille de leur racine. Cette opération met en danger ces arbres exceptionnels.

De nombreux autres points méritent d’être évoqués, mais ne peuvent pas trouver place dans le cadre d’une pétition.

Sur base des quatre points repris dans la présente pétition, nous considérons que la réalisation du projet, tel que présenté, imposerait aux habitants et aux usagers de la rue, des nuisances et risques non négligeables, une perte patrimoniale et un déficit en termes de biodiversité trop important. En outre, les gabarits et la densité proposés par le projet ne nous semblent pas respecter le bon aménagement des lieux.

Nous marquons donc notre désaccord sur le projet tel que présenté et nous demandons à la Commission de Concertation et aux autorités compétentes de remettre un avis défavorable sur le projet tel que présenté.

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !