Non les agents du CNFPT ne sont pas des fraudeurs !

Non les agents du CNFPT ne sont pas des fraudeurs !

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
SUD CNFPT a lancé cette pétition adressée à CNFPT

Le CNFPT assure une prise en charge partielle au titre des abonnements souscrits par les agents, pour les déplacements effectués, au moyen de transports publics ou de services publics, de location de vélos, entre leur résidence habituelle et leur lieu de travail. Ce remboursement partiel est soumis à la condition de fournir, les pièces justificatives.

Pendant des années, les preuves de l’abonnement étaient demandées une fois dans l’année entre septembre et octobre. Depuis mai 2018, la direction du CNFPT a informé les agents que de nouvelles règles de contrôle seraient appliquées. Les pièces justificatives d’un abonnement de transport public devront être produites chaque mois.

Nous ne contestons pas ces nouvelles règles.  Nous contestons en revanche la rétroactivité des contrôles. En effet, l’agence comptable demande les justificatifs mensuels en remontant à novembre 2016, date d’arrivée de la nouvelle agente comptable. Beaucoup de collègues ne peuvent apporter les preuves de leur bonne foi ni démontrer qu’ils ont effectivement pris des abonnements pour leurs déplacements domicile-travail. Certains agents, ou même des retraités, se voient ainsi réclamer des montants de 300 ou 450 €. Ces sommes sont directement retirées sur le salaire au risque de mettre des collègues en grandes difficultés.

Si pour l’instant ces contrôles se font par tirage au sort, nous dit-on, la direction nous a confirmé lors du CHSCT du 8 novembre que tous les agents seraient contrôlés. Nous sommes tous concernés.

Pourtant, il y a une responsabilité du CNFPT qui a averti ses agents un an et demi après la mise en place de ces nouvelles règles par l’agente comptable. S’il n’y a pas eu une volonté de l’administration de piéger les agents alors il faut qu’elle prenne ses responsabilités et que le CNFPT prenne en charge les remboursements demandés pour la période de novembre 2016 à avril 2018.

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !