Non destruction de la tonnelle de l'Auberge du Lac - 34700 Le Puech

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Le gérant du restaurant L'auberge du Lac, Philippe Mahé, est traîné devant le tribunal correctionnel de Montpellier par la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement -Dréal- d’Occitanie, s’il ne détruit pas sa terrasse couverte fermée de 160 m2 -sur les 260 m2 de l’établissement- à l’audience du jeudi 17 octobre prochain.

Il ressort que l’architecte régionale des sites de la Dréal d’Occitanie s’oppose formellement à un avis favorable, parce qu’elle n’aime ni la forme de la tonnelle, ni les couleurs choisies, ni les rideaux métalliques, ni les pierres blanches fixées sur le site qui mettent pourtant en valeur les belles plantes du jardin autour de la structure de l’auberge.

"Même si mon établissement tourne bien, avec une vingtaine de salariés l’été, 13 en saison hivernale, je n’ai pas les moyens pour financer ce chantier. Les banques s’opposent à un financement supplémentaire au vu de l’état des lieux de mes comptes : actuellement, j’ai plus de 200 000€ de crédit avec un taux d’endettement de 34% et un loyer mensuel de 2400€ », se désole l’aubergiste du Salagou, qui n’exclut pas de mettre la clé sous la porte.

Afin d'aider ce magnifique lieu de restauration doté d'un personnel agréable et d'une cuisine réputée savoureuse ; qui en outre participe à l economie de l'arrière pays héraultais tout en générant de l'emploi, nous vous prions de bien vouloir signer cette pétition. Votre voix et votre volonté compte afin que nous puissions accéder à une solution pérenne.