Un secteur psy à Kourou! De vrais moyens de santé mentale en Guyane!

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Fait à Kourou,

Le 20/02/2019

 

Lettre ouverte à Madame DE  BORT, Directrice de l’ARS Guyane et aux Elus guyanais

Madame De Bort, Directrice de l’ARS Guyane,
Mesdames et Messieurs les Elus de Guyane,


Nous vous écrivons dans le contexte de mise en place du groupement hospitalier de territoire (GHT) et du plan territorial de santé mentale (PTSM). Nous souhaitons attirer votre attention sur les besoins que nous avons en matière de santé mentale sur le territoire des savanes pour que ceux ci ne soient pas une fois de plus oubliés.
Le rapport en santé mentale de M. Echardour, Dr Fabre et Me Dutauzia paru en juillet 2018 était clair sur la gravité de la situation sanitaire en psychiatrie en Guyane. Ce même rapport écrit dans son tout premier chapitre qu’il y a « un dispositif de santé insuffisant pour répondre aux enjeux d’un mieux être de la population guyanaise ». 

Or nous redoutons à nouveau dans ces nouveaux projets que les moyens y soient une fois encore sous dotés.

Nous ne saurons nous résoudre à des « mesurettes » au regard de la situation. Nous ne saurons non plus accepter l’institutionnalisation de situations dégradées et que ce soit uniquement l’urgence qui soit prise en compte (quid des soins de proximité et inscrits dans la durée évitant d’en arriver à des situations de crise).

Nous demandons un secteur de psychiatrie sur le territoire des savanes rattaché à l’hôpital de Kourou en tant qu’hôpital offrant un service public de soins de proximité.

Nous demandons de vrais moyens pour une prise en charge ambulatoire notamment avec la création d’une équipe de CMP-Centre Médico Psychologique- adulte intervenant de la prévention aux soins. La création d'une équipe de CMP permettra d'assurer la continuité des soins et particulièrement des traitements ainsi qu’une meilleure coordination du parcours de soins, inexistante aujourd’hui. La création d’un hôpital de jour, ainsi que de CATTP et d’équipe mobile de psychiatrie permettra d’étayer la prise en charge.

Nous demandons aussi le renforcement du CMPI – Centre Médico-Psychologique Infantile- (attaché au Centre Hospitalier de Cayenne) avec une prise en charge spécifique pour l’autisme et le développement de l’offre médico-sociale (CMPP, SESSAD TSA, SESSAD DYS...).

Nous voulons de nouveaux  moyens et non le redéploiement de moyens existant sur notre secteur.

Nous appelons de nos vœux la création d’équipes fixes dans des CMP pour des soins de proximité dans tout le territoire (de Maripasoula à Saint Georges en passant par Kourou).

La santé mentale est un des axes stratégiques, il doit être doté de tous les moyens suffisants à son bon fonctionnement.

Merci pour l’attention que vous porterez à notre requête.

Cordialement

Les psychologues du secteur des savanes

 

Les signataires :

Emilie BALME, Psychologue Akati'j Kourou

Violaine BENOIT, Psychologue Education Nationale Kourou

Laetitia BIENAIME, Psychologue Education Nationale Kourou

Malorie BESNIER, Psychologue libérale

Carine CORALIN, Psychologue CHC – Centre Hospitalier de Cayenne- (CMPI l’Envol Kourou)

Sakina FAKRI, Psychologue 

Christelle FELIX, Psychologue Education Nationale Sinnamary et Iracoubo

Codruta FRATILA, Psychologue Association Ciel de Case (MECS)

Carole GRANDU, Psychologue ASE -Aide Sociale à l’Enfance-

Elodie HAULOT, Psychologue ADPEP (CMPP) et libérale

Aline MONNY, Psychologue Education Nationale Kourou

Anne-Claire NADAL, Psychologue ASE

Malika PAGE, Psychologue CHK -Centre Hospitalier de Kourou-

Léa PELLIZZARI, Psychologue ADPEP (SESSAD) et libérale

Manon RIPERT, Psychologue AKATI’J (CSAPA)

Aurélie SISOIX, Psychologue Arbre Fromager, Association d’Aide aux Victimes d’Infractions Pénales et libérale-régulation des pratiques-

Claire TRAPES, Psychologue Education Nationale Kourou