Utilisez les surfaces déjà artificialisées et ne prenez plus de terres nourricières

Utilisez les surfaces déjà artificialisées et ne prenez plus de terres nourricières

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Collectif de soutien Gaec Vert de Lait a lancé cette pétition adressée à citoyens et à

Au Haut-Corlay, le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal de Loudéac Communauté Bretagne Centre (LCBC) en cours d’instruction prévoit d’agrandir la Zone Artisanale de Kerjoly. Pourtant la zone actuelle n’est que partiellement remplie et une ancienne zone artisanale est aujourd’hui en friche de l’autre côté de la route.

Les parcelles concernées par l'agrandissement sont actuellement exploitées par Franck et Maud Le Breton – Cloarec du GAEC Vert de Lait. Installés respectivement depuis 8 et 3 ans, cette perte de terre impacterait fortement leur revenu, les obligeant à se séparer de leur salarié récemment embauché. Cela remet clairement en cause la viabilité de leur ferme laitière basée sur le pâturage des vaches 10 mois de l’année. 

Au-delà de la menace économique qui pèse sur la ferme, c’est l’impact environnemental qui sera grave et irréversible. Une terre bétonnée ne redevient jamais agricole. A l’heure où le changement climatique se fait sentir et où on impose au citoyen de réduire son impact, la communauté de communes voudrait retourner prairies et bocages pourtant fortement stockeurs de carbone. La crise sanitaire prouve l’importance de reconquérir la souveraineté alimentaire. Pour cela, tous les responsables politiques affirment que l’artificialisation des terres doit cesser. Nous avons besoin d’une réelle politique alimentaire pour nos territoires plus que de bétonner de nouvelles terres. Rappelons que parmi les conclusions de la conférence citoyenne sur le climat il y a "lutter contre l'artificialisation des sols et l'étalement urbain en rendant attractive la vie dans les villes et les villages" et " Interdire toute artificialisation des terres tant que des réhabilitations ou friches commerciales, artisanales ou industrielles sont possibles dans l'enveloppe urbaine existante."

Par ailleurs, l’installation de ces jeunes a été soutenue financièrement par Loudéac Communauté Bretagne Centre. La mise en place d’un système herbager et la conversion de l’exploitation en Agriculture Biologique ont été soutenues par la Région Bretagne, l’Etat et l’Europe (aides Mesures Agro Environnementales et Climatiques). Aujourd’hui on veut bétonner ces mêmes terres et investir à nouveau des milliers d’euros pour viabiliser le terrain. On est en droit de se questionner sur la cohérence dans l’utilisation des finances publiques. Pendant ce temps, les centre bourgs se vident de leurs habitants et de leurs commerces.

Un collectif de soutien à ces agriculteurs a été lancé (page facebook : Collectif de soutien Gaec Vert de Lait). L'objectif est de maintenir ces surfaces en terre agricole donc alimentaire. Nous demandons à nos élus intercommunaux et municipaux de redéfinir ces parcelles en zone agricole et de ne pas urbaniser de nouvelles parcelles agricoles. Votre soutien par la signature de cette pétition permettra d'avoir un impact fort dans la prise de décision de nos élus. Merci !

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !