Rassemblement des forces de gauches et écologiques aux municipales de Tours en 2020

Rassemblement des forces de gauches et écologiques aux municipales de Tours en 2020

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Tours EN COMMUN a lancé cette pétition adressée à citoyens et à

Appel de Tours en commun pour la constitution du Front populaire et écologique tourangeau

Nous avons pris acte par voie de presse de la décision des Cogitations citoyennes-EEVL de quitter le comité de liaison entre partis et associations de gauche qui se donnait pour mission de promouvoir un programme commun des gauches écologique et sociale pour les élections municipales de 2020.

Depuis une sévère joute orale et écrite vise à rejeter la faute de la rupture sur l’ancien partenaire devenu concurrent voire ennemi. Ces attitudes renforcent ceux que nous combattons et conduisent, et chacun le sait bien, à faciliter l’accès au pouvoir local de LREM.

 

Pris séparément aucune association, aucun parti membre du comité de pilotage, n’a les moyens de parvenir au pouvoir. Et ce n’est pas un rabibochage d’entre deux-tours qui changera la donne.

Sur le plan programmatique, les travaux du comité de liaison de premier tour avaient permis d’avancer et d’aboutir à des convergences fortes sur la plupart des points sensibles. Certes, ils étaient des compromis mais on ne gouverne pas sans concessions ni alliés à moins de s’établir dans une position purement protestataire et stérile. Et là on se condamne à une candidature de témoignage pour compter les membres de sa secte, 5% au mieux et adieu !

Les divergences qui persistaient ne composaient pas de pierres d’achoppement justifiant une rupture des négociations. Et quand bien même il y aurait blocage, une solution existe pour trancher les nœuds gordiens. Les uns et les autres ne cessent d’en appeler à une démocratie renouvelée par l’onction populaire. Et bien chiche, nous utiliserons le référendum d’initiative locale pour savoir ce que veulent les citoyens. La nouvelle pratique du pouvoir ne peut s’exercer sans le consentement régulièrement renouvelée du peuple souverain. Nous tenons là l’une des clés pour répondre à la crise démocratique qui conduit plus d’un électeur sur deux à s’abstenir ou à se réfugier dans le vote pour le rassemblement national, ultime pied de nez à la caste politique professionnelle.

 

Vient la question épineuse du partage des postes de l’exécutif, nous pouvons comprendre les ambitions légitimes d’EEVL au regard des dynamiques électorales nationales, qu’il convient cependant de nuancer quand on se retourne sur l’histoire de ce mouvement politique. Aussi nous proposons la tête de liste à la candidate ou au candidat que désigneront les Cogitations citoyennes. Nous entendons les non moins légitimes ambitions des autres partis et notamment du parti socialiste. En charge de la gestion de la ville sous la direction de Jean Germain, de nombreux anciens adjoints peuvent et doivent occuper des postes clés car toute équipe municipale a besoin d’expérience. La gestion d’une collectivité publique de cette taille ne s’improvise pas. Mais il faut aussi laisser des postes d’adjoints à des voix nouvelles, disruptives et jeunes, représentant tous les partis, toutes les associations qui œuvrent depuis des mois pour établir de nouvelles règles politiques et de nouveaux liens avec nos concitoyens. C’est aussi ça le renouvellement de la pratique démocratique.

Bien sûr ce propos peut paraître quelque peu prosaïque et nous entendons déjà les parangons de vertu hurler à « la tambouille politicarde de l’ancien monde ». Mais quoi ! Il n’y a pas de politique qui vaille en dehors des réalités. Les institutions électorales actuelles confortent le penchant naturel de l’homme et donc on ne fera rien sans l’attrait pour les charges les plus prestigieuses, sans incarnation et sans respect des équilibres politiques.

Et quand bien même ces équilibres vous sembleraient injustes et partiaux, imaginons une redistribution des postes les plus importants à mi-mandat afin de renouveler les équipes et apporter une respiration démocratique.

Les ambitions personnelles sont une impasse et une occasion manquée. On ne peut prétendre changer le cours des choses sans un soutien populaire massif. C'est donc à un travail de conscience individuelle que nous appelons, pour que chaque acteur de la gauche à Tours et dans la métropole préfère l’union pour le bien commun à l’aventure solitaire.

Aussi, nous appelons tous les citoyen-nes de gauche à signer cet appel pour un Front populaire et écologique tourangeau. Nous appelons tous les partis, organisations et associations à se prononcer pour ou contre cet appel. Ce n’est plus une prière mais un ordre qui monte du peuple vers les responsables, l’ordre de choisir définitivement entre les échecs dispersés ou la réussite commune, le naufrage ou la raison.

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !