Halte au clientèlisme! Pour une gestion citoyenne de la réserve parlementaire.

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


130 mille euros par an!

Le saviez-vous? Chaqué Député (e), en France, gère à sa guise une enveloppe financière de 130 mille euros par an.

C'est la réserve parlementaire. Le ou la députée octroie de l'argent à qui bon lui semble. Si ces aides peuvent être appréciées par ceux qui les recoivent, nous sommes en droit de penser que rien n'entrave  la construction d'un système clientèliste.

Cette répartition généreuse d'argent public confére au député (e) le grade de bon samaritain. Un samaritain bien intéressé loin de l'intérêt supposé  général ! On peut supposer des attentes fortes notamment lors des élections.

En France, il y a 577 députés. Soit 577 X 130 000. Soit plus de 75 millions d'euros par an. Soit 375 millions d'euros sur un mandat de 5 ans. Mais comme les Présidents de commissions et autres grades  obtiennent plus. La dépense s'élève à 80 millions d'euros par an soit 400 millions d'euros sur un mandat de 5 ans! Et ici, nous ne parlons pas des sénateurs logés à un régime similaire.

En 2013, la loi oblige les députés à présenter les bénéficiaires et les montants des sommes attribuées.  Avant cette date, les députés agissaient sans rendre de comptes et aucun s'en était offusqué jusque là.

Il est donc possible aujourd'hui de voir les aides distribuées

On y voit de tout! 3000 euros pour un club de pétanque, 2000 euros pour un autre association, 40 000 euros pour une commune...et même de l'argent donné à  des clubs de presse. Dans le mélange des genres on ne fait pas mieux.

Après l'interdiction d'employer des membres de la famille d'un député comme attaché parlementaire, je propose que la gestion de la réserve parlementaire des députés ne soit plus le fait du prince ou de la princesse.

Je propose la mise en place d'un CONSEIL DE CITOYENS représentatif de la circonscription  ( jeunes, moins jeunes, associations, communes, porteurs de projets...). Ce conseil, régulièrement invité par le ou la députée organise les attributions à partir de critères collectivement choisis.

Ce conseil filmé fera alors état de ses choix lors d'une conférence territoriale réunie deux fois par an.

Cette réserve parlementaire relève d'une pratique coutumière qui s'est institutionnalisée au fil du temps. Son existence pourrait être remise en cause. En attendant une nouvelle République plus vertueuse, changeons les pratiques.

 

 

 

 

 

 

 

 



JIMENA compte sur vous aujourd'hui

JIMENA PATRICK a besoin de votre aide pour sa pétition “Citoyens: Réserve parlementaire des députés. Halte au clientèlisme! Pour une gestion citoyenne.”. Rejoignez JIMENA et 105 signataires.