NON A LA FERMETURE D'UNE CLASSE DE L’ÉCOLE GAVROCHE DE LUC SUR AUDE

NON A LA FERMETURE D'UNE CLASSE DE L’ÉCOLE GAVROCHE DE LUC SUR AUDE

0 personas han firmado. ¡Ayuda a conseguir 500!
Con 500 firmas, es más probable que esta petición aparezca entre las peticiones recomendadas
parents d'élèves ha iniciado esta petición dirigida a citoyens y

Mesdames et Messieurs du corps institutionnel, instances décisionnaires : Inspecteur d’académie, députée, sénateur, Président de l’association des maires ruraux.

Le 25 janvier 2021, l’Inspecteur de l’éducation nationale M. GONZALEZ a rencontré les maires d’Antugnac, Luc sur Aude et Montazels pour les informer de l’intention de fermer une des deux classes de l’école Gavroche de Luc sur Aude sur la base d’effectifs insuffisants au niveau du regroupement pédagogique de ces 3 communes. Ce n’est malheureusement pas la seule classe menacée sur le territoire de la Haute Vallée classé rappelons-le en Zone de Revitalisation Rurale. Revitaliser par la fermeture, chercher l’erreur !

Il est bon de vous rappeler que :

Le RPI des 3 communes permet de regrouper les enseignements sur 4 niveaux : maternelle PS et MS à Montazels, GS et CP, CE1 et CE2 à Luc sur Aude,  CM1 et CM2 à Antugnac. Les élèves de ces communes mais aussi des villages voisins sont ainsi accueillis tous les jours, assurant une moyenne de 15 enfants par classe. La fermeture d’une classe ramènerait par exemple les maternelles à 23 élèves ce qui représente la limite maximale des effectifs ! Rappelons que la plupart du temps une classe fermée n’est pas réouverte.

- Cette rotation entre niveau permet ainsi de maintenir la vie de l’école dans chaque village.

-  Au-delà des apprentissages, le RPI fonctionne en partenariat avec les Francas de l’Aude et la ludothèque basée à Montazels pour permettre à chaque enfant d’avoir accès à la culture et aux activités périscolaires : spectacle, carnaval, ateliers, jeux collectifs….

- Les équipements et les personnels permettent actuellement la mise en place des règles du protocole sanitaire dans le cadre de la lutte anti-Covid avec un juste équilibre entre les effectifs et les personnels en place.

- Les 3 communes allouent chaque année le budget nécessaire au fonctionnement mais aussi à l’amélioration de chacune de ses écoles : garderie de 7h30 à 13h30, accueil le mercredi, service de cantine, école neuve à Montazels et rénovées et agrandies à Luc sur Aude et Antugnac.

- Malgré leur situation en zone rurale défavorisée, les 3 communes mettent tous les moyens en œuvre pour accueillir de nouvelles familles et équilibrer la démographie de notre territoire en encourageant les projets de construction et en soutenant des projets économiques par exemple.

- Ces efforts ont pour objectif d’offrir pour notre territoire à revitaliser des classes à échelle humaine développant la mixité sociale et culturelle et l’égalité des chances.

- Il est temps de stopper l’hémorragie de fermetures du service public dans nos communes déjà amputées de leur trésorerie, SMUR, poste, gendarmerie

Au-delà du constat dressé, est-il possible de cesser de fonctionner en chiffres pour ramener la réflexion sur ce qui est le plus important : les enfants et leur épanouissement.

Vous trouverez en plus de cette pétition en ligne, des témoignages que nous vous ferons également parvenir, à la question « pourquoi j’aime mon école ». Quel dommage que vous n’ayez pas pu assister à leur joie, leurs émotions aussi lors de la réouverture des écoles après le premier confinement : retrouver les copains et leur enseignant(e). Ils savent ainsi malgré eux ce que représente la fermeture d’une classe …

C’est pourquoi, nous parents d’élèves et élus locaux, nous vous demandons de bien vouloir annuler votre projet de fermeture alors que le gouvernement encourage l’inscription du plus grand nombre d’enfants à l’école de la République en particulier dans les Zones Rurales à Revitaliser.

Cessons de rajouter des problèmes et des pressions aux enfants, aux parents impactés par la crise sanitaire, aux enseignants dont la tâche est rendue plus complexe chaque jour, aux élus de notre bassin de vie en difficulté qui doivent sans cessent se battre pour le maintien de leur commune. Le contexte particulier dans lequel nous vivons actuellement avec la pandémie qui plane en permanence sur chacune de nos actions est largement suffisant en termes de charge émotionnelle.

0 personas han firmado. ¡Ayuda a conseguir 500!
Con 500 firmas, es más probable que esta petición aparezca entre las peticiones recomendadas