DORDOGNE : L'APPEL DES 400 !

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


                                DORDOGNE : L'APPEL DES 400 !

Remarque : Cette pétition est destinée à être signée par 400 citoyen.e.s contribuables de la Dordogne, si possible merci de mettre en commentaire votre code postal. Elle peut bien sûr aussi être signée par toutes celles et ceux qui se soucient de démocratie partagée et d'éthique en politique.

REJOIGNEZ – NOUS et SOYEZ des citoyens dont la parole doit compter !

Alors que la justice administrative a prononcé l'arrêt du chantier de contournement de Beynac et la remise en état du site, le Président du Conseil départemental de la Dordogne demande à être reçu par le Président de la République.

Cette demande accompagnée de la signature de 400 maires a pour but :

  1. de terminer le chantier de Beynac.
  2. de faire évoluer le droit des collectivités lorsque les permis de construire font l'objet de recours.

ANTICOR 24 et DIGD (Défendre l'intérêt Général en Dordogne) se proposent de faire signer 400 citoyens, contribuables de Dordogne, dans le but de contrebalancer cette demande car :

  1. la première est illégitime !
  2. la seconde est sans objet puisque le droit y répond déjà.

Lire ou télécharger L'APPEL DES 400 et « La vérité si je mens 24 » sur les sites :

ANTICOR 24 : https://anticordordogne.wordpress.com/author/anticordordogne/

DIGD : http://www.digd.fr

Page facebook de DIGD : https://www.facebook.com/AmoureuxdelaDordogne/

                                             Résumé.

Le Président du Département ne décolère pas depuis que son projet-quasi personnel, le contournement de Beynac, a été annulé par la Justice administrative pour violation du droit par l’État. Ce qu' Anticor 24 avait prévu dès 2017.

Avec les moyens du Département, il se démultiplie en édition, impression, envoi de lettres-pétition, happenings sur les berges, visites touristiques(!) du chantier de Beynac... La dernière de ses actions est une demande de rendez vous avec le Président de la République pour lui « demander l'achèvement des travaux et l'évolution du droit pour sécuriser ( juridiquement) les collectivités ».

Ces deux demandes sont sans objet :

1/ le chantier de Beynac est entre les mains de la Justice et, au nom du principe constitutionnel de la séparation des pouvoirs, le Président n' a pas le droit de donner des consignes, d'influencer les juges, ni de leur imposer une décision ;

2/ le droit n 'a pas à évoluer car une bonne lecture du Code de l'Urbanisme aurait permis au Président, respectueux du droit..., de ne pas pas faire les erreurs qu'il reproche à une législation qu'il a lui même votée quand il était député !

Le plus grave, outre ces mensonges, est qu'il a fait signer la demande de rendez vous par 400 maires de la Dordogne qui n'ont pas demandé leur avis aux habitants de leur commune, qui n'ont pas moins réuni leur conseil municipal pour voter un avis et qui, pourtant, selon Monsieur le Président du Conseil départemental, représenteraient 80% de la population de la Dordogne.

Cette affirmation est un déni de démocratie.

C'est la raison pour laquelle, Anticor 24 et DIGD (Défendre l'Intérêt Général en Dordogne) souhaitent rencontrer le Président de la République pour lui présenter notre contre-analyse en s'appuyant sur 400 citoyens de la Dordogne dont la représentativité est égale à celle de 400 personnes qui ont utilisé leur fonction de maire pour exprimer une opinion strictement personnelle.

REJOIGNEZ – NOUS et SOYEZ ces citoyens dont la parole doit compter !

 



DIGD avec compte sur vous aujourd'hui

DIGD avec ANTICOR 24 a besoin de votre aide pour sa pétition “Citoyens et contribuables de la Dordogne: DORDOGNE : APPEL DES 400 !”. Rejoignez DIGD avec et 709 signataires.