Départementale Manche : Sortons les sortants.

Départementale Manche : Sortons les sortants.

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Larbi BENBELKACEM a lancé cette pétition adressée à Citoyens et citoyennes de la Manche.

                         APPEL AUX ÉLECTEURS DE LA MANCHE


" Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux"

Étienne de la Boétie

C'est avec sincérité que nous entendons parler aux Manchois.

L'esprit collectif et le sens de la loyauté, doivent fonder l'engagement politique inscrit dans la cohérence avec les idées.

Lors des élections cantonales, les 20 et 27 juin 2021 prochain, les citoyens devront se souvenir que le fonctionnement du Conseil départemental aura vécu, depuis 2015, un des moments les plus sombres de son histoire.

Pour preuves : absence de mises en concurrence ou d'appels d'offres pour des marchés publics ; subventions accordées sans délibération ; signalement au déontologue référent de la fonction publique de la Manche ; au titre de l'article 40 du code de procédure pénale, signalements fait au procureur de la République de Coutances ayant justifié l’ouverture d'enquêtes préliminaires ; extrême gravité du non respect de la réglementation dans les secteurs du cabinet et de la communication relevée par deux vices-présidents ; s'agissant de Manche Numérique, président du Conseil départemental et du Syndicat renvoyés devant le Tribunal correctionnel pour violation des règles des marchés publics ; les mots qui circulent dans le donjon du Château sont : trafic d’influence, délit de favoritisme, concussion, détournement d'argent public ; les conclusions d'audits et de missions d'expertises sont cachées aux élus et aux citoyens avec l'appui juridique de grands Cabinets d'avocats parisiens ; récemment des départs en cascade "bizarres" ont eu lieu au département : directeur de Cabinet, directeur général des services, directrice de la communication... en lien avec l'habitude des passes-droits, du copinage, des petits arrangements et du pantouflage ; des plaintes sont déposées pour intimider les "lanceurs d'alerte" ; de la maltraitance est infligée aux agents qui sont humiliés, détruits, acculés à des tentatives de suicides...

Des affaires s'accumulent : Marathon du Mont Saint Michel, Tour des Ports de la Manche, Manche Numérique, Roses de la Manche, Via aeterna... Des millions d'euros sont dilapidés au détriment des contribuables ! Des médias locaux et nationaux en ont fait état donnant une image déplorable du département !

Les Manchois éprouvent une infinie tristesse devant ce constat. Le triomphe des lâches qui, interpellés, se sont toujours tus et ont tout endossé est insupportable. Le doute a colonisé les consciences. Comment ne pas être circonspect sur les promesses de celles et ceux qui ont mis le département dans cet état ? Comment ne pas avoir la crainte que la politique idéologique du libéralisme, appliquée depuis toujours par la majorité départementale, soit poursuivie ?

Face à un mandat de 6 ans, si mal effectué, les sortants qui, sans vergogne, sont de nouveau candidats doivent sortir d'un comportement de bande organisée et, pour le moins, répondre à l'aspiration des citoyens à la vérité et à la transparence sur leur bilan.

Le pouvoir pour le pouvoir ! Là est le mal !

C'est par là que la démocratie dépérit. Depuis des années tout l'effort de tant de Manchois, de femmes et d'hommes sincères est dérivé, capté, détourné, trahi par mille ruses, cabales, dissimulations, mensonges, cynisme en bandoulière... La parole publique des Conseillers départementaux est aujourd'hui abîmée, discréditée avant même qu'elle ne soit prononcée ! L'assemblée départementale sortante c'est essentiellement des écuries, des corporations d'élus, des affidés soumis à l'intérêt de baronnies locales et de fiefs. Elle perpétue des vieilles pratiques, conforte les rentes de situation et bloque toute perspective de renouvellement des idées.

Voilà pourquoi beaucoup de Manchois ne jugent plus utile de voter, gagnés par un sentiment d'inutilité, voire de désespérance. Nous faisons donc appel à votre indignation et à votre révolte pour renvoyer les sortants à leurs chères études.

La justice doit aller jusqu'au bout des enquêtes. En dernier ressort, le vote des citoyens lors des élections cantonales déterminera si cette triste période va persister et si un réveil des consciences permettra de nettoyer enfin le écuries d'Augias et la mise en place d'une gestion plus saine et plus juste. Il serait rudement bien que l’écœurement se traduise par un bulletin de vote disant que chacun en a marre qu'une caste nous prenne pour des "cons" et qu'il faut remettre les citoyens au cœur du Conseil départemental.

Pour rénover la démocratie locale, loin des groupes politiques haineux et de la démagogie populiste, nous appelons les électeurs à voter pour des candidats :

- reconnaissant au politique la prééminence sur le marché,

- capable de faire vivre l'exigence républicaine,

- refusant d'abandonner le capital de révolte à l'extrême-droite,

- voulant favoriser l’expression des citoyens concernant les actions du département, en renouvelant le personnel politique au profit des forces de terrain en particulier associatives.

Sont signataires de ce texte :

- Serge Baher militant syndical,

- Nathalie Bellenger Quintanel, Gilet Jaune militante,

- Larbi benBelkacem, retraité,

- Yvan Dupont, militant associatif,

- Jacques Declosmenil, militant anti-raciste et politique, ancien maire adjoint de Saint-Lô,

- Michel Juhel militant syndical Sud Rail, adhérent du Parti de Gauche, membre de la France Insoumise,

- Sophie Leconte, technicienne cycles, militante France Insoumise,

- Michèle Lemaux, ancienne maire-adjointe de Saint-Lô, ancienne conseillère régionale de Basse-Normandie, militante associative,

- Hubert Lemoigne, ingénieur retraité,

- Daniel Letourneur, citoyen engagé,

- Claudine Mothelay Santier, membre de la France Insoumise,

- Marie Oursin Declosmenil compagnonne de route d'un militant,

- Jacques Quintanel, Gilet Jaune militant,

- Jean-Marc Santier, membre de la France Insoumise, militant syndical (CGT) et associatif.

 

Pour signer adresser un courriel à : j.quintanel@free.fr  Tel. 06 75 80 55 12

 

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !