Moctar, apprenti boulanger de Malakoff, menacé d'expulsion, soutenu par ses patrons

Moctar, apprenti boulanger de Malakoff, menacé d'expulsion, soutenu par ses patrons

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !

Association SOLIDARITE JEUNES ETRANGERS 92 a lancé cette pétition adressée à Monsieur le Préfet de Nanterre

Lien pour accéder au texte de la pétition

Moctar, âgé de 18 ans et demi, a quitté le Mali, il y a plus de 2 ans. Son père décédé, il n’est plus question pour lui d’aller à l’école ; il part travailler au champ pour aider à nourrir la famille. Son rêve : un métier qui lui permettra de trouver un travail, de vivre dignement ; et pour réaliser son rêve, il quitte son pays pour aller chercher en Europe une vie meilleure. Il n’évoque pas facilement sa «famille perdue», son «voyage». On devine combien de sacrifices et de souffrances, il a dû endurer.

Moctar n’a qu’une idée : être scolarisé. Il y réussit et est inscrit dès le 5/09/2019 en classe MODAP au Lycée Professionnel Léonard de Vinci de Bagneux. Une classe qui a pour objectif de faire progresser les élèves en français et construire avec eux un projet professionnel. Il saisit cette chance et sur son bulletin du 1er trimestre, proviseur et professeurs saluent son sérieux et son investissement : « Elève sérieux, importantes qualités, a beaucoup progressé... un très bon début d’année. » Malgré des problèmes de santé, malgré le confinement, Moctar sait qu’il n’a pas le droit de « perdre du temps », il fait le maximum pour rattraper les bases scolaires qui lui manquaient, et envisager une inscription en CAP à la rentrée.

 Il trouve un stage en boulangerie, il signe un contrat d’apprentissage. C’est ce métier qu’il a choisi. Tout devrait aller bien, si ce n’est qu’à 18 ans, il doit s’adresser à la Préfecture pour demander le sésame « autorisation de séjour – autorisation de travail ». La réponse de la Préfecture tombe : autorisation séjour-travail refusée et obligation de quitter le territoire français prononcée Au vu des critères de la Préfecture, Moctar doit justifier de 6 mois de formation professionnelle. Une scolarité en classe MODAP, en lycée public, Education Nationale, n’est pas reconnue comme une formation qualifiante.

Moctar ne se décourage pas. Il continue à chercher un boulanger prêt à l’accueillir pour son apprentissage : contrat signé avec Arnaud et Lucie Lefevre, à la Boulangerie de l’Ecureuil.

Témoignage d’Arnaud et Lucie LEFEVRE – Boulangerie L’Ecureuil

« Nous avons embauché comme apprenti depuis le 1er octobre Moctar Kaba pour un apprentissage dans notre boulangerie et ce pour une durée de 2 ans. Il n’y a aucun doute : dans 2 ans Moctar est certain d’être embauché en tant que boulanger, métier qui malheureusement trouve peu de relève malgré une forte demande des entreprises.
Moctar est un jeune homme motivé, ponctuel, avide d’apprendre ce métier qui fait partie du patrimoine français. Il n’a jamais baissé les bras, il a à cœur de s’intégrer aussi bien dans notre entreprise, dans son métier que dans notre pays.

Moctar fait preuve de beaucoup de respect, de politesse et de bienveillance. Il est respectueux tant des règles de notre entreprise que, d’une manière générale, les lois de notre pays.

Si Moctar était expulsé, ce serait une énorme perte tant pour notre entreprise que pour notre patrimoine. Nous sommes sans cesse, dans nos métiers artisanaux à la recherche de personnes motivées pour faire perdurer nos métiers."

Nous vous appelons à signer cette pétition pour que le Préfet des Hauts de Seine :

  • annule l'obligation de quitter le territoire qu'il a prononcée à l'encontre de Moctar
  • lui attribue un titre de séjour assorti d'une autorisation de travail 

et que Moctar retrouve sa place d'apprenti boulanger, fier d'apprendre un métier

Lien pour ouvrir fiche signatures

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !