CITOYENS FRANÇAIS, JUIFS, NOUS NE VOTONS PAS ZEMMOUR !

CITOYENS FRANÇAIS, JUIFS, NOUS NE VOTONS PAS ZEMMOUR !

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Communauté PLURIELLE a lancé cette pétition adressée à citoyens

Citoyens français, juifs, nous ne votons pas Zemmour !

Certains de nos coreligionnaires, aveuglés par l’appartenance d’Éric Zemmour à la communauté juive, lui accordent leur confiance. Cette solidarité est imméritée. La parole de Zemmour est en contradiction avec les valeurs du judaïsme. Qu’on en juge par ses prises de position !

Zemmour falsifie l’histoire de France et l’histoire de l’antisémitisme.
Zemmour affirme que le maréchal Pétain a mené, sous la contrainte, une politique du « moindre mal » en « donnant » les juifs étrangers pour sauver les juifs français. Au mépris de faits attestés par  les historiens, Zemmour minimise la politique sciemment antijuive de Vichy, pour mieux justifier son projet et prendre, lui aussi, des mesures d’exception.

Zemmour juge « criminel » le discours du Président Chirac, sur la reconnaissance de la responsabilité de la France dans la déportation des juifs de France.
« Oui, la folie criminelle de l'occupant a été secondée par des Français, par l’État français ». Alors qu’un président de la République admet pour la première fois cette réalité historique, Zemmour poursuit sa logique révisionniste.

Zemmour conteste l’innocence du capitaine Dreyfus.
Alors que celle-ci est attestée par des milliers de pages d’enquête et de débats de la Cour de cassation, Zemmour persévère dans la voie de la réécriture de l’histoire en affirmant : « Dreyfus n’était pas attaqué tellement en tant que juif mais en tant qu’Allemand ».

Zemmour réhabilite les théories extrémistes et antisémites.
En se référant à Maurras, antisémite et antidreyfusard notoire, Zemmour ressuscite les idées nauséabondes de l’extrême-droite française, au début du XXème siècle.

Zemmour veut abolir les lois mémorielles et notamment la loi Gayssot sur les crimes contre l’humanité.
Cette loi vise à lutter contre les thèses négationnistes et à punir « la contestation de l’existence de crimes contre l’humanité tels que définis par le Tribunal international de Nuremberg ». Revenir sur cette avancée majeure dans la reconnaissance de la tragédie de la Shoah, est encore une façon d’instrumentaliser l’histoire à des fins politiques. 

Zemmour tient un discours de rejet qui va à l’encontre des valeurs d’acceptation de l’autre, indissociables du judaïsme. 
Comme d’autres, notre appel dénonce avec force un « récit » qui met tous les musulmans de France sur le même plan que les islamistes radicaux.

C’est pour ces raisons et pour tant d’autres, par exemple ses positions ambiguës sur les droits humains et sur l’invasion de l’Ukraine, que Zemmour constitue un danger pour la démocratie, pour la République et pour la France.

Dans ce contexte, les déclarations du Grand Rabbinat de France, du Consistoire Central de France et du CRIF, qui ont condamné sans appel les dérives de Zemmour, sont particulièrement précieuses.

A l’initiative du collectif Communauté plurielle - Strasbourg

A votre tour, apposez votre signature !

Premiers signataires
Janine Elkouby • Yaël Boussidan • Francis Lévy
Michel Benoilid • Jacques Debré

Marc Ackermann • Gisèle Attia • Laurent Bloch
Josy Doraï • Claudine Grauzam • Dorah Husselstein
Jean-Louis Katz • Françoise Mayeriowicz • Raoul Meyer
Pascale Weill

Freddy Raphaël • Pierre Haas • Michèle Tauber

 

Sources : Laurent Joly, La falsification de l’histoire, Grasset ; Tracts Gallimard, n° 34, Zemmour contre l’histoire

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !