Interdisez la vente du protoxyde d'azote aux mineurs de Roubaix !

Interdisez la vente du protoxyde d'azote aux mineurs de Roubaix !

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Mehdi CHALAH a lancé cette pétition adressée à Guillaume delbar et à

Peu coûteuse, à l’effet immédiatement euphorisant, l’utilisation du protoxyde d'azote est devenue un véritable effet de mode chez les plus jeunes, comme en témoignent les nombreuses capsules qui jonchent caniveaux et trottoirs partout en Ville au petit matin.

Face à cette situation , il est du devoir des responsables politiques de faire des propositions. Il ne s’agit pas de mettre en œuvre une politique de répression ou d’interdiction d’un produit domestique et médical dont l’usage reste indispensable. Mais il convient de protéger la jeunesse face à une consommation irraisonnée alors que les dangers de ce produit sont mal connus. Vendu librement, ce produit n’est pas classé comme stupéfiant et n’est pas non plus classé comme substance vénéneuse.

Plusieurs  Villes du Nord, comme Wattrelos et Valenciennes, ont procédé à l’interdiction de la vente aux mineurs de cette substance , au travers des pouvoirs de police du Maire, donnant notamment les moyens d’agir à leurs polices municipales. C’est un impératif de santé publique qui doit s’accompagner d’une véritable politique de prévention à destination des plus jeunes, afin d’expliquer les conséquences qui peuvent être dramatiques de l’usage de cette substance qui tend , en l’état,  à se répandre et à se banaliser.

Nous le savons depuis longtemps maintenant, cette substance "hilarante" n’est pas drôle du tout, et peut causer d’importantes lésions neurologiques.

Cet été -  puis en février - le Conseil municipal avait refusé cette demande au profit d’un travail de prévention. Qu’en est il aujourd’hui ? Il suffit d’observer les petits cylindres vides qui jonchent le sol pour constater que l’usage du protoxyde est toujours d’actualité, voire s’accélère. 

Ce sujet a d’ailleurs été remis sur la table récemment avec le cas d’un commerçant qui procédait à sa vente mais surtout à sa publicité dans un prospectus à vocation grand public.

Il n’y a plus d’excuses à chercher aujourd’hui pour ne pas agir !

Le groupe des élu.e.s d'opposition au Conseil municipal de Roubaix renouvelle son souhait d’un arrêté municipal interdisant la vente du protoxyde d’azote aux mineurs mais aussi l’interdiction de sa publicité et de sa consommation sur la voie publique.

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !