Soutien au personnel de néonatologie (4ème Nord du CHU de Bordeaux)

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Le service de soins intensifs de néonatalogie du 4ème Nord de la maternité est en grève au CHU de Bordeaux.

Nous réclamons plus de personnel. En effet, selon le décret de 1998, 10 postes d’infirmières puéricultrices sont manquants. A cela s’ajoutent 4 postes d’auxiliaire de puériculture faisant défaut à l’effectif.

Pour l’équipe soignante cela n’est plus possible malgré la passion qui l’anime pour exercer son métier.

En dehors des soucis organisationnels, l’augmentation croissante de la technique ne permet plus de favoriser les soins de développement, le soutien parental ainsi que des prises en charge personnalisées pour chaque famille et chaque bébé.

Nous souhaitons réaliser des soins de qualité avec bienveillance, tant à l’égard des enfants que des parents. Chaque enfant prématuré, du fait de sa fragilité, nécessite des soins contenants respectant son rythme et ses besoins propres.

La vulnérabilité et le haut niveau de technicité des soins de ces enfants, induisent une surveillance de chaque instant.

Chaque naissance prématurée est une épreuve  que ce soit au niveau personnel , organisationnel, et psychologique. L’ensemble de la famille est touchée par la prématurité de l’enfant.

Au quotidien, il est primordial de pouvoir prendre le temps d’accompagner ces familles dans les soins, et d’être à leur écoute.

Cette prise en charge nécessite du temps et de la disponibilité, et de fait, des soignants en conséquence.



Neonatologie CHU Bordeaux compte sur vous aujourd'hui

Neonatologie CHU Bordeaux a besoin de votre aide pour sa pétition “CHU de Bordeaux: Soutien au personnel de néonatologie (4ème Nord du CHU de Bordeaux)”. Rejoignez Neonatologie CHU Bordeaux et 3 402 signataires.