Pour le report immédiat et la renégociation de la réforme Affelnet à Paris

Pour le report immédiat et la renégociation de la réforme Affelnet à Paris

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Isabelle GAULTIER a lancé cette pétition adressée à christophe.kerrero@ac-paris.fr et à

Nous sommes des parents d’élèves du 5e arrondissement.  

A moins de deux mois des choix que doivent exprimer les élèves de 3e pour leur lycée, le rectorat de Paris a décidé de modifier profondément les règles d’Affelnet.    

Finis les 4 districts dans Paris, les 10 vœux possibles et le relatif équilibre entre les points obtenus par les résultats scolaires et ceux du choix de la sectorisation dans son district.  

Dorénavant tous les élèves d’un même collège devront choisir entre 5 lycées situés à moins de 25 minutes de leur collège, tous imposés par le rectorat selon des critères contestables : 2 attractifs, 1 intermédiaire et 2 moins attractifs. 

Ces lycées dits de secteur 1 pèsent pour 75 % du total des points de l’élève ! Tenter d’aller dans un lycée de secteur 2 ou 3, plus éloigné, est théoriquement envisageable mais concrètement impossible.   

Alors que le rectorat évoque des impératifs de mixité sociale et scolaire, il interdit de facto toute mobilité des élèves hors de leur environnement d’origine. Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une séquestration déguisée qui renforce les étanchéités géographiques et valide les ghettos, qu’ils soient privilégiés ou défavorisés.    

Depuis un an, nous, parents, avec les enseignants, expliquons à nos enfants le fonctionnement d’Affelnet ancienne version pour qu’ils se préparent et puissent faire des choix libres et raisonnés. Beaucoup d’entre eux avaient déjà exprimés leurs préférences. A moins de deux mois de l’échéance, le rectorat met brutalement fin à leurs projets.  

Quelle urgence y-avait-il ? Aucune. Comment comprendre qu’une réforme aussi importante pour l’avenir des élèves ait été menée en catimini en pleine pandémie, dans un climat suffisamment anxiogène pour que l’on ne rajoute pas du tourment à l’inquiétude ? Comment peut-on imaginer qu’une réelle concertation avec des échanges sérieux ait eu lieu alors qu’il n’y a plus de réunions en présentiel depuis des mois ?  

L’application de cette réforme dès 2021 est proprement scandaleuse.  

Nous demandons que la réforme d’Affelnet soit immédiatement reportée et renégociée dans des conditions dignes, au vu des enjeux pour les élèves et pour les familles.

Pétition adressée à M. Christophe Kerrero, recteur de l'Académie de Paris et Mme Claire Mazeron, directrice académique chargée des lycées.

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !