L’éducation pour tous quelle que soit la religion pratiquée

L’éducation pour tous quelle que soit la religion pratiquée

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !

Je ne pensais pas en arriver là un jour, mais aujourd’hui nous sommes montés un peu plus haut sur l’echelle de la discrimination. Ma sœur est scolarisée en terminale ST2S au lycée Darius Milhaud, Kremlin Bicetre. C’est une élève studieuse qui rêve d’etre infirmière, mais qui semble avoir un défaut: elle porte le voile. Respectueuse des lois, et ne souhaitant pas être stigmatisée, celle-ci a pour habitude de retirer son voile avant de rentrer dans le lycée et porte un bandeau qui cache  lègerement son front, mais dévoile ses cheveux. Jusque là rien d’alarmant. 

Malheureusement, après bientôt 6 mois de cours d’anglais, sans qu’il n’y ait jamais eu le moindre incident, son professeur d’anglais a décidé de lui faire retirer à elle,et deux autres de ses camarades, ces bandeaux qu’elle n’accepte pas « car il faut respecter les règles de l’établissement ». Ma sœur et ses amies qui ne comprennent pas cette réaction soudaine refusent de le retirer car on voit leurs cheveux, et le port du bandeau ne semblait jusqu’ici poser aucun problème. Elles se font alors tout simplement virer de la classe.

Sous le choc, elles décident d’en parler à la professeur principale qui semble tout aussi choquée et qui les soutient, puis elles préviennent également la cpe qui apporte son soutien aux filles et assure qu’elle va entamer un dialogue avec la professeur d’anglais pour qu’elles puissent revenir en cours. Ma sœur et ses amies repartent alors cœurs apaisés, certaines qu’il s’agit d’un simple malentendu.

Le lendemain, coup de théâtre, ma sœur est convoquée dans le bureau de la proviseur adjointe, elle doit retirer son bandeau sous peine d’exclusion. La proviseur ne s’arrête pas là, ma sœur est également priée de ne plus se présenter en jupe au lycée car d’après ses dires, « on voit bien que c’est une musulmane». On lui dit également de se débrouiller pour trouver un pantalon, un jean ou un jogging et on lui dit, « si tu n’as pas de pantalon tu peux toujours trouver un pantalon au marché ». Encore pire, on la menace en lui disant de façon claire, « tu peux changer de lycée le rectorat de Creteil sera informé de la raison pour laquelle tu es exclue dans tous les cas». 

Je ne comprends pas comment un lycée français en 2020 peut refuser à une jeune fille l’accès à l’education sous prétexte qu’elle porte une jupe et un bandeau. Je ne comprends pas de quelle manière, sa jupe ou son bandeau, qui ne sont en aucun cas des vêtements traditionnels musulmans peuvent perturber un cours d’anglais. La proviseur adjointe qui menace à demi-mot ma sœur, est elle réellement consciente de ce qu’elle fait ? 

Je suis scandalisée par cette situation, la religion est personnelle et intime et ces jeunes filles n’ont en aucune façon «imposé leurs religions aux autres ». Comment un système éducatif qui est censé transmettre les valeurs de LIBERTÉ, d’EGALITE, et de FRATERNITÉ prônées par la France peut il en arriver à là. 

Il est temps de s’unir pour dénoncer l’injustice, l’Histoire nous a montré à plusieurs reprises l’impact de l’intolérance sur l’Humanité. Être juif,musulman, athée ou bouddhiste ne devrait plus en 2020 être source de rejet. 

Aidez nous à dénoncer cette situation, et soutenez ces jeunes lycéennes qui ne demande rien d’autres que de passer leurs bac en paix. 

« La véritable irrévérence, c’est faire du lien dans une époque qui sépare les êtres. »   Abd El Malik.

Faoula MOILIME 

 

 

 

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !