Crédit agricole n'a pas le droit de récupérer ma propre maison.

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Madame, Monsieur,

A ce jour ; Je n’arrive plus à respirer. J’ai perdu mes forces et j'ai des difficultés  depuis des années.
Je m’explique…
J'étais mariés l'année  2001, même si c'est n'est ai pas un mariage parfait jusqu’au mon mari m’a trompé en 2009, avec une dame trouvée par ma meilleure amie.
Lorsque j’ai appris cette vérité, on s’est disputé avec mon mari qui m’a frappé par la suite. J’ai porté plainte à l’hôtel de Police à Metz.
J’ai demandée le divorce (pour moi c’était déjà terminé depuis que j’ai appris). En mars 2010 j’ai été divorcée.
J’étais devenu épileptique a cause du stress et fatigue depuis 2008 (jusqu’à mon opération) et le nombre de mes crises augmentait.  Le 18/04/2008, j'étais allée en Turquie. J’ai fait une crise d’épilepsie à Istanbul. J’ai rencontré le Professeur ARMAN Fehmi, à l’hôpital ACIBADEM à Istanbul. Suite aux tests et aux IRM du 04/17/2008 ; il en a conclu que mes crises venaient du côté Droit ; contrairement à la CHU. J’étais très choquée.
De retour en France, j’ai apporté tous les résultats au Professeur MAILLARD. Ils ont refait leurs test à nouveau. Conclusion : Professeur ARMAN avait raison.
J’ai été hospitalisée de 25 au 29 juillet 2011 et suivie à l’hôpital pendant des semaines à CHU à NANCY, afin de préparer ma future opération prévue par l’opérateur Docteur COLNAT COULBOIS. J’ai subis dix choques cérébrales par jour (provocations de crises), pour repérer l’arrivée et le côté exacte de mes crises d’épilepsie. Leur conclusion expliquait que mes crises venaient du côté Gauche.
Finalement le temps arrivé, opérée du lobe temporale droite le 28 mars 2012 par Madame COLNAT; et suivie ensuite par les Professeurs VESPIGNANI et MAILLARD, au CHU à Nancy.
Après tous ces moments difficiles (vitales) que j’ai subis, ayant profité de mon absence ; j ’ai vu le véritable visage de la CAF ; du RSI ; de ma banque CREDIT AGRICOLE du CNP Assurance ; du garage BMW ainsi que la MDPH. C’est vraiment malheureux.
La CAF m’accuse aujourd’hui pour une fraude. J’ai eu un trop perçu d’RSA en 2011 ou 2012 ; alors qu’à ces périodes, j’étais gérante non salariée. J’avais des problèmes de santé. RSI était censé de prendre en charge mes indemnités journalières. Pendant mes hospitalisations m'on ex marie n’avait pas réglé les charges salariales et patronales. Car il ne savait pas parler la langue couramment et il ne savait rien pour faire les documents. C’est pourquoi la RSI n’a pas accepté de prendre en charge mes droits d‘ indemnités journalières (commission du 11/06/2012). Mon-ex marie a mis en location gérance la société en 2011 à que j’ai signé le contrat pour que tout soit à jour. Locataire ne payait pas ses loyers. J’ai finalement réussi à récupérer mon commerce avec l’aide du centre des impôts (il n’était pas à jour à ce niveau-là également). C’est là que j’ai fait des demandes de prêt d’une somme de 1500€ auprès de la Banque ACCORD et de 3500€ auprès de FRANFINANCE, qui m’ ont été accordés et versées sur mon compte personnelle. J’ai retiré une partie pour verser sur notre (mon ex-mari+moi) compte au CREDIT AGRICOLE afin de régulariser le retard du prêt de ma maison. J’aurais dû faire un virement.
Vous pouvez toujours vérifier auprès de la banque de France les détails de ces prêts qui sont toujours dû.
Sorti de l’hôpital après mon opération (28/03/2012) ; RSI a refusé mes droits 19/04/2012. MDPH a fait trainer mon dossier pendant 10 mois, demande effectuée le 13/12/11 refus de ma demande le 01/06/12 ; accord seulement le 22/10/12. Vous trouverez les détails sur la commission amiable et la notification de décision de RSI, ci-joint. C’est pour cela que la CAF a acceptée de me verser le RSA.
Il y a tellement de chose à raconter j’en suis débordé. J’ai pris plusieurs rendez-vous auprès de la CAF qui les a annulé à chaque fois.
Finalement avec l’accompagnement du SECOURS CATHOLIQUE, la CAF m’a écouté pour une première fois. J’ai renversé des larmes durant ce moment-là, car j’étais à bout.
La CAF a gardé pendant plus d’un an, dans mon dossier, le nom de mon nouveau compagnon malgré qu’il a été expulsé de la France en 2014.
Même si j’ai été un moment avec lui, même si j’avais mon jugement de divorce dans les mains ; pour la Caf l’histoire avec  mon-ex mari n’était pas fini… ils ont réussit à mettre un point seulement en 2015.
CAF a fait une enquête de fraude soit disant, trop perçu d’ RSA et en disant que le couple marital continuer alors que pour moi c'est terminer depuis longtemps(la preuve le jugement correctionnelle)  Ils ont été voir l’agence ORPI Ampiteatre pour avoir plus d’information sur ma situation. ORPI Ampiteatre a parlé sans connaître ma vie privée ; malgré qu’ils étaient informés de mon divorce et de mon hospitalisation. De mon côté, j’ai les témoignages de mes voisins qui confirment bien qu’en 2012 je vivais seule avec mon fils. Mais après le divorce, mon ex-mari avait bien déclaré comme adresse personnelle (aux impôt car il dormait aux restaurant) l’adresse du snack car c’est lui qui travaillait à cette époque et il possédait toutes les clefs. J'allais pour surveiller et récupérer les documents car c'est moi même qui faisaient la gérance  du société durant les années. Le temps que j'ai demandé à sa familles qui lui à demander me rendre les clé. Finalement l'année 2013 j'ai eu le jugement correctionnelle qui indique bien que c'est mme Demirdogen qui vas rester à la maison avec sont fils. Et s'il s'approche plus d'un mètre à mme Demirdogen qu'il risque d'aller en prison pendant 5ans. Après tout ce jugement correctionnel même si j'ai fais le nécessaire prèt  du C.Agricole pour changer de nouveau le prêt à mon nom qu'il m'on dit non.
Actuellement, CREDIT AGRICOLE a fait une saisi de vente forcée de ma maison, car j’avais plus les moyens durant une période (après mon opération). CNP assurance n’a pas accepté de prendre en charge de régler l’échéance du prêt ; d’où j’ai porté plainte contre eux et la CREDIT AGRICOLE, CNP Assurance a trafiqué le contrat : sur la première page d’assurance figure mon nom et sur la deuxième, la signature de mon ex-mari. Les écritures et la signature ne sont pas les miennes mais appartiennent à monsieur(c'est un contrôleur d'assurance qui a remarqué ce qu'on a asseyez faire passer pour pas me rembourser).
Depuis l’achat de ma maison en 2007(prêt), voici les versements que j’ai effectué pour crédit agricole : >43 607.68 Euros réglée en 2009
>28050.13 Euros réglée en 2010
>15327.58 Euros réglée en 2011
J’ai toujours continué à verser l’argent pour payer ce crédit du 23/07/2007 jusqu’au 10/09/2011, malgré mes difficultés financières et de santé. J’ai demandé à CNP Assurance de prendre en charge mon crédit suite à mon hospitalisation. Ils ont refusé la prise en charge (mal rempli à cause de la part du conseiller de la banque Crédit Agricole).
Je voudrais aussi ajouter que, suite à mon opération, je n’avais plus l’autorisation de travailler de 2010 jusqu’en 2015 (j’ai récupéré mon restaurant seulement le fin juillet 2015) après ma deuxième opération, sachant que j’avais le droit de rester à l’MDPH jusqu’en 2017 car, j’ai un rendez-vous le 18 mai 2017 à CHU à Nancy avec Docteur GALL afin de fixer une date pour ma troisième opération. C’est pour cela que je suis stressée, car la MDPH (même si je possède l’attestation de l’ RSI qui confirme bien que la fin de mes droits est 2018) n’ avait pas le droit de couper mes droits car en tout j’ avais trois opérations à finir.
N’ayant bénéficiée ni de la RSI (indemnités journalières + de 92j, dont vous trouverez ma lettre du 05/07/2012 adressée au Tribunal des affaires de Sécurité Sociale ci-joint) ; ni de la MDPH , dont ils m’ont versé et ensuite coupé suite à la décision de la commission de la MDPH). Je tiens également à vous informer la raison de cette interruption. Je leur ai déclaré que je n’avais pas besoin de carte d’invalidité pour les parkings, car j’arrive à marcher, d’autres personnes sont réellement dans le besoin, je pense aux personnes n’arrivant pas marcher. Mais mon honnêteté m’a couté cher. Car sans aucune information ou attestation de la part de mes médecins, la commission d’MDPH a tout coupé le jour même ; alors que mes droits MDPH étaient du 01/01/2013 et 30/09/2017.
Comme j’ai une autre opération bientôt, je dois refaire un dossier d’MDPH de nouveau etc…. Ceci est un gâchis de temps, qui peut énerver une personne pour un rien.
Comme je vous ai écrit en haut, il y a tellement de choses raconter… je m’en sort plus, je suis fatiguée. Depuis 2002 j’ai mon activité et jusqu’au 2010 j’ai travaillé, j’ai toujours été à jour auprès de tous les organismes de l’Etat ( assedic, impôt, RSI, ainsi que les banques avec les crédits….) ; qui n’ ont même pas cherché à comprendre et ont profité de mon absence dû à mon état de santé. Je reste à disposition pour vous fournir tous documents (preuves) demandés de votre part.
Je vous remercie d’avoir écouté ma situation.
Je souhaiterai que mon dossier soit étudié par les organismes concernées et par Public pour arrêter la vente forcée de ma maison. Alors que j'étais à jours jusqu’au mon opération.

Veuillez, agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

 


​​​​​​​​​Madame DEMIRDOGEN Seher



Seher compte sur vous aujourd'hui

Seher DEMIRDOGEN a besoin de votre aide pour sa pétition “Change.org: Crédit agricole n'a pas le droit de récupérer ma propre maison.”. Rejoignez Seher et 5 signataires.