Soutien aux urgences du centre hospitalier d'Albi

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


A TOUS CEUX,
Qui se sont présentés dans un SERVICE D’URGENCES.
Cette lettre vous est dédiée.
A TOUS CEUX,
Qui se présenteront dans un SERVICE D’URGENCES.
Cette lettre vous est destinée.
Notre époque a évolué ainsi que les mentalités.
La médecine générale étant de moins en moins accessible pour tout un chacun, beaucoup
d’entres vous se retrouvent contraints de se tourner vers le service des urgences.
Malgré une augmentation de la fréquentation de 4% chaque année, il semblerait que ni
les pouvoirs publics, ni notre direction n’aient pris en compte cette évolution.
N’ayant aucun doute sur le fait d’avoir été embauchés pour nos extraordinaires capacités de
soignants polyvalents, notre réalité nous rappelle que nous ne restons que des humains !!!
Notre vécu est celui ci :
- Louis, 5 ans, attend depuis 2 heures son plâtre. Le médecin ainsi que l’infirmière sont
sortis en intervention smur et personne ne peut assurer le relai du fait de l’intense activité.
- Simone, 94 ans, s’est cassée le col du fémur. Elle attend inconfortablement durant 7
heures sur un brancard sa place dans un service.
- l’infirmière d’accueil qui priorise un patient présentant des troubles neurologiques, se fait
cracher dessus par une personne excédée d’attendre sa prise en charge depuis 1 heure.
- aucun soignant n’a pu se détacher pour donner des nouvelles à Mr Guy dont la femme a
été prise en charge 3 heures auparavant.
- Stéphane, aide soignant, brancarde et remplace dans un autre service alors que sa présence
est indispensable aux urgences.
Tous ces exemples ne sont qu’une infime partie de notre quotidien.
C’EST POUR VOUS QUE NOUS SOMMES EN GREVE !!
Nous revendiquons une qualité de soins, de sécurité, ainsi qu’une prise en charge
humaine et adaptée de chaque patient.
Aussi longtemps que…
-les effectifs ne nous permettront pas de soigner les patients humainement.
-les places en aval dans les services ne seront pas en quantité suffisante.
-les soignants seront confrontés à des incivilités quotidiennes.
-la gestion du personnel ne relèvera que de la responsabilité d’un seul et unique cadre.
-les effectifs de nuit seront systématiquement réduits.
-le personnel reviendra de façon récurrente sur ses repos.
-le service des urgences sera considéré comme le pôle de remplacement de l’hôpital.
-les nouveaux diplômés mettront 6 ans avant de signer un CDI.
Alors nous resterons en grève !!!
VOUS N’ATTENDEZ PAS PARCE QUE NOUS SOMMES EN GREVE,
NOUS SOMMES EN GREVE PARCE QUE VOUS ATTENDEZ.
L’équipe des Urgences du CH d’ALBI