pour qu’ils agissent afin que les fonds publics alloués à Altia Stamping la Souterraine soient restitués et servent à l'investissement et à la création d’emplois comme prévu.

Pétition fermée

pour qu’ils agissent afin que les fonds publics alloués à Altia Stamping la Souterraine soient restitués et servent à l'investissement et à la création d’emplois comme prévu.

Cette pétition avait 464 signataires

CGT ALTIA LA SOUTERRAINE, UL CGT LA SOUTERRAINE, UD CGT LA CREUSE a lancé cette pétition adressée à l'état, aux élus communaux et départementaux de la creuse, aux élus regionaux limousin.

STOP AUX GACHIS

ET DETOURNEMENTS DE FONDS

PUBLICS !

Depuis des années la CGT dénonce les sommes colossales de fonds publics versés aux entreprises privées ; gérées pour la plupart par des patrons «Voyous».

Trois associés ont racheté en 2009 les quatre sites de SONAS pour la somme de 750 000 euros et ont revendu dans la foulée un site : St Nicolas d’Aliermont pour la somme de 1 100 000 millions. Déjà, une belle opération !

Altia Stamping la Souterraine un exemple concret de détournements de fonds publics : Ce site repris avec 10 000 Euros de capital social à la barre du tribunal de Guéret a permis à ses dirigeants de vider la trésorerie et les stocks de la société ; de faire remonter dans les poches des dirigeants 9 226 000 euros ( soit 27 557 euros par salarié en trois ans, soit près d’un an de salaire) ; d’encaisser 1 797 000 euros de fonds publics sans compter les exonérations de cotisations patronales de la loi Fillon et de bénéficier du crédit compétitivité emploi recherche (CICE). Sans scrupule, les parts patronales de cotisations Mutuelles du personnel ont été versées en retard et les cotisations Retraites de 2012 n’ont pas été cotisées ce qui ne manquera pas de pénaliser encore une nouvelle fois les salariés en fin de carrière. La participation d’un montant de 463.000 euros n’a pas été versée aux salariés sur 2010/2011.

Aujourd’hui les dirigeants du groupe Altia tentent une nouvelle manœuvre par l’intermédiaire d’un repreneur créé de toute pièce pour la circonstance (Transatlantique Industrie). Le but ; échapper une nouvelle fois à leurs responsabilités et faire payer de nouveau le contribuable !

En finalité les salariés d’Altia Stamping de la Souterraine comme leurs collègues de Bessines, et Beaucourt se retrouvent à nouveau en redressement judiciaire et donc à la charge de la solidarité nationale et dans l’incertitude sociale et économique de leur avenir.

A ceux qui nous donnent des leçons sur le coût du travail voila un bel exemple de ce que coutent le Capital et ses actionnaires et les conséquences sur la vie quotidienne des salariés.  

 

Les salariés et la population ont déjà trop donné, les dirigeants du groupe Altia doivent rendre des comptes et rembourser l’argent du contribuable.

LE GOUVERNEMENT S’APPRETE A DONNER 30 MILLIARDS DE PLUS AU PATRONAT, IL DEMANDE DE NOUVEAUX SACRIFICES AUX SALARIES :
JE DIS STOPPE, CA SUFFIT !

Pétition fermée

Cette pétition avait 464 signataires