POUR SAUVER LE PLATEAU DE SACLAY, NOUS DISONS NON A LA LIGNE 18 !

POUR SAUVER LE PLATEAU DE SACLAY, NOUS DISONS NON A LA LIGNE 18 !

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !

Collectif "Cessez la ligne 18" a lancé cette pétition adressée à cessezlaligne18@riseup.net

Qui sommes-nous ?
Le Collectif citoyen "Cessez la ligne 18" s'est créé fin 2020 et regroupe des citoyen•nes, habitant•es, étudiant•es, scientifiques, travailleur•ses, élu.es, agriculteur•trices, de toutes sensibilités sur le plateau de Saclay en Essonne.
Nous sommes nombreu•ses aujourd'hui au sein de ce Collectif mais notre vocation est de rassembler des milliers de personnes pour sauver le Plateau de Saclay.

Nous disons NON au projet de Ligne 18,
Projet ruineux et surdimensionné qui induira un désastre environnemental et mettra en péril l'avenir d’une agriculture locale nourricière pour notre territoire.
Nous demandons un moratoire des travaux et un grand débat public sur l'ensemble du projet.

Voir le reportage du Petit ZPL : https://www.youtube.com/watch?v=ARdZjH-HUIg

Notre message pour construire ensemble un projet alternatif à la Ligne 18 qui soit responsable écologiquement et socialement :

NON à l'urbanisation massive du plateau de Saclay
NON au doublement de la RD36, préfiguration d’une future autoroute urbaine de contournement de l’ouest parisien

OUI au Transport Commun en Site Propre (TCSP) entre Massy et Versailles-Saint-Quentin
OUI à la préservation des TERRES AGRICOLES du plateau, parmi les plus fertiles d’Europe
OUI au développement et à l’amélioration des transports en commun existants, et au développement des liaisons douces

Le coût prévisionnel de la Ligne 18 n’a cessé d’augmenter et s'élève maintenant à près de 4,5 milliards d'euros. Le Secrétariat Général Pour l’investissement (SGPI), dans son rapport de 2020, estime que la ligne 18 ne sera rentable que si, et seulement si, elle génère une forte densification du plateau tout au long de son trajet et qu'elle se prolonge jusqu'à Nanterre. Quoiqu’en disent les discours lénifiants des bétonneurs, la ligne 18, c’est donc bien la fin programmée de l’agriculture sur le plateau de Saclay, et donc de la soi-disant « sanctuarisation » de la Zone de Protection Naturelle Agricole et Forestière (ZPNAF).
Ces travaux monumentaux qui dureront plus de 10 ans, les désordres environnementaux majeurs et la facture salée que devront supporter les francilien•nes sont un non-sens écologique et social.

Face à la crise climatique, il vaut mieux préserver et valoriser
ce qu’il reste des terres et espaces naturels du plateau et soutenir le monde agricole plutôt qu'investir dans le béton et la pollution de mégapoles tentaculaires.

Pour répondre aux besoins des usagers du plateau, il faut mettre en œuvre des solutions alternatives de transport, plus économiques, s’appuyant sur le renforcement des infrastructures existantes (RERs B, C et D), répondant mieux aux réalités des déplacements (liaisons Paris-banlieues et plateau - vallée). Ces alternatives permettraient une réelle réduction du trafic routier. Ces solutions sont constamment repoussées, et pour cause : il suffirait de les mettre en œuvre pour rendre la ligne 18 totalement superflue.

Nous disons STOP
à la gabegie financière et aux méthodes anti-démocratiques du monde d'avant qui ont montré leurs limites et leur dangerosité.
Nous disons OUI
à l’agriculture locale et à l'équilibre entre les territoires français.

SIGNEZ LA PÉTITION ! PARTAGEZ-LA !

REJOIGNEZ LE COLLECTIF "Cessez la Ligne 18 !" : cessezlaligne18@riseup.net

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !