Cessez d’aider nos propriétaires à nous évincer!

0 have signed. Let’s get to 5,000!


English

Les évictions dans l’ensemble du territoire montréalais, et dans le quartier Plateau-Mont-Royal en particulier, atteignent des sommets inégalés alors que les taux d’inoccupation, eux, sont de plus en plus bas. Les propriétaires découvrent les angles morts de la législation pour vider leurs immeubles et augmenter drastiquement les loyers ou encore pour exploiter des habitations de type Airbnb. 

Les propriétaires obtiennent régulièrement des permis de rénovation majeurs de la part des arrondissements pour des projets qu’ils n’ont bien souvent pas l’intention de véritablement effectuer, le tout, dans le but de convaincre la Régie du logement d’évincer des locataires, pour ensuite louer à nouveau les logements à des prix démesurés. 

Le coût explosif des loyers et les évictions poussent les gens vers la pauvreté et hors de la ville. Les locataires vivent dans une peur constante d’être la prochaine victime.

En conséquence nous faisons les demandes suivantes du conseil :

1. Changer la réglementation pour que l’émission de permis qui peuvent résulter en l’éviction de locataires ne soit plus permise lorsque des locataires habitent les lieux visés par la demande de permis.

2. Changer la réglementation pour qu’aucun permis qui réduirait le nombre de logements dans un immeuble donné ne soit émis lorsque les taux d’inoccupation dans l’arrondissement sont inférieurs à 3%.

3. Imposer un moratoire sur l’émission des permis qui peuvent résulter en l’éviction de locataires dès maintenant et jusqu’à l’entrée en vigueur des modifications réglementaires.

4. Si l’arrondissement n’a pas la compétence pour adopter de telles réglementations, faire pression auprès des instances provinciales concernées pour obtenir une telle compétence, passer la réglementation entre temps et nonobstant l’absence de compétence, jusqu’à l’octroi de cette compétence, ou bien jusqu’à ce que la nouvelle règlementation soir renversé en instance judiciaire.