Petition Closed
Petitioning attachée de presse Castorama Aurélie Radenac and 11 others
This petition will be delivered to:
attachée de presse Castorama
Aurélie Radenac
directrice d’agence de presse de Castorama
Claude Dehais
communication produits et services agence de presse de Castorama
Melissa Brochant
communication institutionnelle agence de presse de Castorama
Michelle Kamar
Directeur Commercial de Castorama
Geoffrey Lavielle
Directrice Marketing et Image Castorama
Maxellende Hersoy
Directeur Exécutif
Laurent Desessart
Directeur Stratégie et Organisation
Gilles Verstraete
Directrice responsabilité sociétale de l'entreprise
Sophie Vandecasteele
Directeur supply chain
Laurent Nicastro
Directeur Financier
Grégoire Dufour
Directrice Générale de Castorama
Véronique Laury

@castorama_fr : retirez le #Roundup de la vente pour protéger vos clients #Bricolage #Jardinage

35,853
Supporters

Castorama, leader européen et plus grande enseigne du bricolage en France propose encore dans ses rayons du Roundup aux jardiniers amateurs, alors même que plusieurs études scientifiques ont démontré la toxicité de ce produit pour l’homme et son environnement. Demandons à Castorama de montrer l’exemple en arrêtant de vendre ce produit dangereux.

Le Roundup est un herbicide très populaire chez les agriculteurs et les jardiniers amateurs qui croient souvent avoir à faire à un produit biodégradable et sans dangers. En effet, les utilisateurs peuvent lire sur les bidons de Roundup vendus en grande surface et chez les enseignes de bricolage comme Castorama qu’ “utilisé selon le mode d’emploi, Roundup ne présente pas de risque pour l’homme, les animaux et leur environnement”.

Pourtant, le Roundup est loin d’être inoffensif : Monsanto, qui commercialise ce produit, a été condamné pour publicité mensongère concernant une annonce qui montrait un chien couvrant une plante de Roundup afin de déterrer un os enseveli pour le manger en toute sécurité, sans se préoccuper d’éventuels résidus toxiques sur sa nourriture.

Depuis, plusieurs études scientifiques ont montré la toxicité de ce produit, notamment l'étude du professeur Gilles Eric Séralini de l'université de Caen, qui a révélé que le produit avait un caractère cancérigène sur des rats en ayant consommé pendant 2 ans. En plus de développer les cancers, le Roundup est notamment accusé d’être à l’origine de troubles de la reproduction.

D'ici décembre, le sort de ce pesticide doit être discuté au Parlement français et à la Commission européenne. Seulement, sans pression populaire, le pesticide le plus vendu au monde, et sans doute l'un des plus dangereux aussi, risque de passer une fois de plus entre les gouttes... Il est donc indispensable d’en appeler à la responsabilité des grands distributeurs face à leurs clients.

Castorama s’est déjà engagé à fournir offrir à ses clients une alternative écologique dans tous les rayons de l'enseigne en signant un partenariat avec le WWF. Demandons au leader du bricolage d’aller plus loin et de montrer l’exemple aux autres enseignes en stoppant la distribution du Roundup dans ses rayons.

Signez la pétition et diffusez-là autour de vous

 www.roundup-non-merci.fr


Letter to
attachée de presse Castorama Aurélie Radenac
directrice d’agence de presse de Castorama Claude Dehais
communication produits et services agence de presse de Castorama Melissa Brochant
and 9 others
communication institutionnelle agence de presse de Castorama Michelle Kamar
Directeur Commercial de Castorama Geoffrey Lavielle
Directrice Marketing et Image Castorama Maxellende Hersoy
Directeur Exécutif Laurent Desessart
Directeur Stratégie et Organisation Gilles Verstraete
Directrice responsabilité sociétale de l'entreprise Sophie Vandecasteele
Directeur supply chain Laurent Nicastro
Directeur Financier Grégoire Dufour
Directrice Générale de Castorama Véronique Laury
Castorama, leader européen et plus grande enseigne du bricolage en France propose encore dans ses rayons du Roundup au jardiniers amateurs, alors même que plusieurs études scientifiques ont démontré la toxicité de ce produit pour l’homme et son environnement. Nous demandons à Castorama de montrer l’exemple en arrêtant de vendre ce produit dangereux.

Le Roundup est un herbicide très populaire chez les agriculteurs et les jardiniers amateurs qui croient souvent avoir à faire à un produit biodégradable et sans dangers. En effet, les utilisateurs peuvent lire sur les bidons de Roundup vendus en grande surface et chez les enseignes de bricolage comme la vôtre qu’ “utilisé selon le mode d’emploi, Roundup ne présente pas de risque pour l’homme, les animaux et leur environnement”.

Pourtant, le Roundup est loin d’être inoffensif : Monsanto, qui commercialise ce produit, a été condamné pour publicité mensongère concernant une annonce qui montrait un chien couvrant une plante de Roundup afin de déterrer un os enseveli pour le manger en toute sécurité, sans se préoccuper d’éventuels résidus toxiques sur sa nourriture.
Depuis, plusieurs études scientifiques ont montré la toxicité de ce produit, notamment l'étude du professeur Gilles Eric Séralini de l'université de Caen, qui a révélé que le produit avait un caractère cancérigène sur des rats en ayant consommé pendant 2 ans. En plus de développer les cancers, le Roundup est notamment accusé d’être à l’origine de troubles de la reproduction.

D'ici décembre, le sort de ce pesticide doit être discuté au Parlement français et à la Commission européenne. Seulement, sans pression populaire, le pesticide le plus vendu au monde, et sans doute l'un des plus dangereux aussi, risque de passer une fois de plus entre les gouttes... Il est donc indispensable d’en appeler à la responsabilité des grands distributeurs comme vous face à leurs clients.

Votre enseigne s’est déjà engagée à fournir offrir à ses clients une alternative écologique dans tous les rayons de l'enseigne en signant un partenariat avec le WWF. Nous vous demandons d’aller plus loin et de montrer l’exemple aux autres enseignes en stoppant la distribution du Roundup dans vos rayons.