Justice pour les personnes en difficultés

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Je m'appelle B.M et voici mon cauchemar :

Comme beaucoup de personnes vivant en Ariège je souffrait de la sévère  précarité de l'emploi . après la fin d'un contrat CUI-CAE j'ai basculé au chômage avec un retard dès indemnités non justifiés d'aproximativement 4 mois

suite a cela ne trouvant pas de proposition d'embauche malgré les diplômes sensé me permettre de solidifier mes demandes , je devient bénéficiaire du RSA avec bien évidemment un retard de versement des prestations de la même durée a peu près et plus plisieurs coupures non justifiées qui m'ont mis dans des difficultés étant donné que j'ai un loyer et ses factures a payer .

Après plusieurs aller-retour a la CAF sans recevoir de réponses on me dit finalement que ça vient du conseil général et que eux même ne comprennent pas pourquoi ils n'ont pas autorisation a réguler ma situation.

décidant de ne pas sortir du bureau tant que je n'aurai pas une preuve écrite stipulant la raison pour la quelle il y'a eu des coupures ,on me donna un rendez-vous avec une assistante sociale de la CAF qui m'a gentillement résolue le problème .j'ai été remboursé le retard et obtenu un prèt pour rembourser les frais résultant de ce conflit. je la remercie d'ailleurs .

Après cela encore un problème je n'ai pas reçu le prêt et la banque ainsi que  le trésor public commence a s'impatienter et m'envoyer des lettres de recours et plus de frais , je retourne encore une fois et cette fois ci en expliquant que je vais faire une main courante . peu de Temp après je reçoit la lettre avec mon prêt et une aide exceptionnelle en plus du même montant que le premier prêt non envoyé .une façon a eux de s'excuser et de réparer l'erreur .

J'ai bénéficié du RSA pendant un an ,ayant un peu marre de la situation qui ne change pas .j'ai pris des annonces d'offres et amené au conseiller pôle emploi pour faire la candidature depuis son bureau lui décrivant mon mal être .

Alors elle me demande d'avoir une vue d'abord sur le métier et voir si ça me plait ou pas .je lui explique que j'ai besoin plus d'un travail qu'on dit alimentaire pour subvenir a mes besoins et arranger ma vie sociale

Elle propose d'intégrer une sorte de formation qui commence les jours qui suivent dans la quelle je ferai des stages en entreprises et la je verrai  pour le métier au quel je venais postuler . elle rajoute que c'est une formation rémunérée financée par l'enveloppe de l'Union européenne ,ils ont besoin d'avoir 10 candidat sinon le projet tombe a l'eau(la formation annulée) et que peut être ce n'est pas équivalent a un salaire mais c'est mieux qu'un RSA et ça permet d'agrandir son cercle sociale en plus cela se passe au même lieu ou j'ai mon pointage de bénéficiaire du RSA (on est suivi tout les 1-6 mois) ,j'ai accepté bien évidemment .

Je me retrouve alors a la maison de solidarité de Foix avec un groupe de personnes d'un âge différent allant de 16 pour le plus jeune a 60 pour le plus vieux .

Pendant cette période on a tous sympathisé et chacun c'est construit un projet dans le quel il devrait se lancer une fois avoir quitté la formation . qui normalement devait nous déboucher directement sur un emploi .

Pendant la dernière réunion avec les formateur et du personnel du conseil général qui vient voir la situation et faire le bilan ,ayant été élu délégué par le groupe afin de remonter tout les soucis rencontrés , j'ai expliqué mon projet et la difficulté que je rencontrai pour poursuivre mon objectif et la on me parle de passer un DAEU (droit au etudes universitaires) et me dirigent vers une personne qui a plus de renseignements sur cette formation .

Cette formation est remunerèe par l'AREF de pole emploi que je n'ai jamias touchè je me suis fait voler cette bourse.

On était deux a avoir besoin de ce DAEU pour finir nos projet (l'autre personne n'a eu aucun souci avec son RSA pendant le Daeu).je me suis occuper de récolter les informations et les divulguer en Reunion .

J'ai pas perdu de Temp pour faire les inscriptions parce que le début était juste apres la fin de la formation .juste après cela je reçoit une convocations a une commission du RSA je demande a ma conseillère des informations ,elle me répond que c'est rien de grave . que je devrai leur parler un peu de mon projet et ce que j'ai fait pour le consolider .je suis allé confiant et me suis retrouvé avec 5 jury qui posent des questions je me suis senti comme un prisonniers qui demande une libération provisoire ou un fou devant des psy qu'on voit d'habitude dans les films.  ils ont pris note de mes réponses

en sortant de la j'ai été interpellé par la personne qui était avant moi ,elle m'a demandé si ça c'est bien passé . j'ai répondu bêtement oui et renvoyé la même question alors la il m'a répondu que jamais ça n'irai bien, que c'est la 5 ème fois qu'il est convoqué tout ça parce qu'il a décidé d'avoir une raison de se lever le matin ,avoir un projet et qu'il était mieux quand il était alcoolisé toute la journée .et puis il est parti sans rajouter un mot .

Je commence ainsi les cours du soir du DAEU a Toulouse avec l'esprit positif et heureux de voir mon projet évoluer malgré le retard dans les paiement de mes droits ,je me suis dit  comme a leur habitudes ils vont rembourser alors j'ai signalé a ma conseillère de la maison de solidarité et pri un micro crédit a ma banque cette fois parce que mon prêt CAF n'est pas totalement remboursé et je n'avait pas droit a un deuxième ne voulant pas gâcher mon enthousiasme .jusqu'à recevoir un courrier du conseil général m'expliquant  que suite a la commission  le conseil a décidé d'interrompre mon droit au RSA . 

J'ai voulu des explications de la part de la  conseillère étant donné que la M.S fait parti du conseil général surprise la conseillere a démissionné et je ne suis plus suivi par la maison de solidarité .

J'ai demandé un rendez vous avec mme MOSKAL la directrice responsable de l'insertion au sein du conseil général ainsi que mme GARNIER de l'ADS de Foix qui m'explique que je suis étudiant et pour cette raison je n'ai pas droit au RSA je leur expliquait que je n'avait pas ce statut et fourni la preuve un certificat du centre de formation qui stipule clairement que je n'ai pas le statut étudiant et que je garde mon statut de demandeur d'emploi .le Temp de  formation est deux heures par jour le soir mais elle s'obstinait sur son idée et refusait de me remettre mes droits.  

J'était le seul bénéficiaire RSA du centre de formation a avoir perdu ses droits.

J'ai passé 10 mois sans un sous avec les dettes qui s'accumulent entrain de courir a droite et a gauche pour essayer de trouver une solution .j'ai fait appele au défenseur des droits pour enquêter la réponse qu'il a reçu était que je ne m'appliquait pas assez dans mon projet et que il t'avait d'autres moyen d'en aboutir .encore une réponse différente et non fondée .

suite a cela j'ai subit une sous alimentation sévère j'ai perdu énormément de poids qui m'a provoqué de grave problèmes de santé que j'ai décelé plus tard je sentait des douleurs insupportable au dos et au bras qui empêchait de me lever et de marcher mon état psychique se dégradait De plus en plus je croyait que ses douleur était musculaires a cause de la perte de poids  . j'ai dû arrêter de suivre les cours par obligation.

Je vois mon médecin qui m'a prescrit des compléments alimentaire et j'ai reçu l'aide généreuse du secours populaire en nourriture et soutien morale a m'encourager de ne pas perdre espoir ni mon objectif ,reprendre la formation et qu'il croyait a ma réussite . ni eux ni l'organisme du Daeu ne comprend la réaction injuste du conseil général .

 

Je decide de reprendre mon combat .J'ai exposé ma réclamation au président du conseil général qui m'a donné rendez vous .

Le jour venu je me vois refusé  l'accès par la secrétaire le bras bloquant le passage me disant que elle va m'envoyer voir quelqu'un d'autre .j'ai dit que je voulait voir le président il m'a donné rdv il veut m'écouter . elle ne veut rien savoir elle me dit que Mme MOSKAL me recevrait a sa place .je lui ai dit que je l'avait deja vu et que elle ne pouvait pas m'aider alors elle a fermée la porte du hall carrément et a appelée Mme Christine SEVERIN qui est venu me chercher de l'autre côté du bâtiment .bizarre qu'elle ne veulent pas que le président me reçoit .

Donc je discute avec Mme SEVERIN ,elle me fait comprendre  que je suis qu'un numéro de dossier rangé dans les archives et pour elle ma description c'est le rapport qu'a faite Mme Moskal et Mme Garnier .elle me dit que la raison de rupture de droit est :parce que j'ai manqué un rendez vous . ce n'est plus parce que j'ai le statut étudiant maintenant .

Elle ne pense pas tout le calvaire que j'ai enduré .je lui dit se que la personne que j'ai croisé a la commission m'a racontée et lui pose la question : est ce que c'est ça votre travail rendre les gens dépressifs et alcooliques ? Il est ou votre effort d'aider et  d'insérer les personne en difficulté ?

Bien-sûr je n'est pas eu de réponse elle avait le regard perdu dans le vide comme si elle venait de réaliser quelque chose . j'ai dit au. Revoir et je suis parti .

MMe Moskal m'avait rendu mes droits sans remboursement rétroactif des arriérés . 

La CAF a effectuée juste derriere des remboursements forcés du pret et l'aide exceptionnelle sur le RSA se qui m'enleva 60% par mois puisque en bénéficiant plus de RSA je ne pouvait plus rembourser le prêt et donc je ne respectait plus le plan d'apurement.  une façon bien diabolique de me torturer , ajoutez a cela la perte des apl .

Je reçoit le résultat des analyse et radiographie et scanner verdict : j'ai la colonne vertébrale touchée et des kyst aux os ce qui explique les douleurs , une perte sévère de masse musculaire + une dépression nerveuse  provoque une dégénérescence ,ce qui veut dire que maintenant je me retrouve dans la case handicapé et que je doit vivre avec des douleurs journalière a vie . j'eprouve des difficultés a faire les taches quotidiennes je souffre de crises d'angoisse des difficultés a respirer ,moi qui comptait intégrer le rang des sapeurs-pompiers .une vrai torture

Aujourd'hui mon droit au RSA a été encore une fois suspendu cela fait 6 mois mes lettres de recours n'ont pas reçu de suites favorable .j'ai demandé a pôle emploi un formulaire pour me réinscrire au DAEU la réponse était que ma conseillère doit avoir l'avale (l'accord)du conseil général pour avoir le droit de me réinscrire et que je devrai revoir mes objectifs a la baisse . de quel droit ils ont le pouvoir de choisir mon avenir et l'orientation vers laquelle je me dirige? 

Ce DAEU m'aurai ouvert les portes a plus de concours et me permettrait de sortir du minimum sociale. 

Mon compte bancaire a ete clôturé .je n'est plus d'assurances ni habitations' ni véhicules je doit des sommes astronomiques au trésor public car c'est lui mon bailleur (heureusement sinon je serai a la rue ), je suis complètement exclus du système 

je décide maintenant de porter plainte et d'amener l'affaire devant les tribunaux .mon combat est celui de toutes ces personnes qui sont ou ont été dans la même situation que moi ,celles qui sont restées silencieuses et acceptées ces injustices . c'est aussi celui de faire connaître les manipulations crapuleuses de la bureaucratie cette pétition est une demande ouverte a ce que justice soit faite et qu'une enquête interne au seins du conseil général de foix soit ouverte . que les responsables démissionnent ,soit puni par la loi et servent d'exemple pour que ça se ne reproduise plus en n'importe quel coin de la France .

Le RSA est un moyen qui permet a des personnes en difficultés de se remettre sur pieds le temp de trouver un moyen de se réinsérer ""moi il m'a detruit la vie .""

Si mes droits en tant que citoyen français sont bafoués comment je pourrai faire acte de mes devoirs .

personne n'as le droit d'en priver ou de juger nécessaire d'en priver c'est déjà assez difficile de vivre avec le minimum.

 

 Signez cette pétition si vous voulez que la justicie sociale soit rétabli .

Que mon droit soit rétabli que l'arriéré y compris celui de la bourse de l'AREF soit remboursé afin que je puisse a mon tour rembourser l'État et.les organismes.sûrtout que les personnes citées dessous soient punis selon la loi pour mise en danger et non assistance a personne en danger et complicité . je met en cause ses personnes d'avoir faillis a leurs devoirs et d'avoir fait le contraire du rôle qu'ils sont payés pour.

 

Mme MOSKAL direction territoriale Couserans

Mme GARNIER ads Foix 

Mme SEVERIN directrice ADS 

Mme FAGEDET ass. Sociale de l'ADS 

Mme peccinini conseillère pôle emploi 

Mme GRATON conseillère maison solidarité

 

 

 

 

 



M compte sur vous aujourd'hui

M B a besoin de votre aide pour sa pétition “Carole delga: Justice pour les personnes en difficultés”. Rejoignez M et 62 signataires.