Constitution : la proportionnelle, des contre-pouvoirs, moralisation des élus nationaux.

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Instauration de la représentation proportionnelle aux élections législatives :  Ce système permet une meilleure représentativité des opinions politiques tout en ménageant la personnalisation de nos élus et l'espoir de majorités stables.               - le nombre de circonscriptions est divisé par deux, soit 288 circonscriptions ;          - les élections législatives sont organisées sur deux tours, le premier tour est un scrutin de liste nationale qui permet de désigner 289 élus à la proportionnelle absolue parmi toutes les listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages ; le deuxième tour est un scrutin nominal par circonscription à la majorité relative (un éventuel ultime tour à la majorité relative aussi doit être organisé entre les candidats arrivés en tête mais séparés d'au maximum 5% des votes), il permet d'élire les 288 députés restants.                                                                                                          

Redonner des contre-pouvoirs à notre "monarchie républicaine" :                  Pour la fin d'un pouvoir absolu entre les mains d'un Président et de son "collaborateur". L'éventualité d'une cohabitation ne peut être néfaste puisqu'elle résulterait de la volonté des électeurs.                                                                         - découpler l'élection présidentielle et les élections législatives ;                                -  la législature commence et se termine obligatoirement au milieu du mandat présidentiel ;                                                                                                                  - le Premier Ministre est désigné par le Président de La République au sein de la majorité sortie des urnes, il est responsable devant l'Assemblée Nationale ;              - le Président de la République peut, à tout moment, dissoudre l'Assemblée Nationale. Mais la nouvelle Assemblée ne peut être élue que pour la durée restante de la législature ;                                                                                                           - le Président de la République peut être destitué par une majorité qualifiée des deux tiers des élus nationaux réunis en Congrès à la demande d'au moins 30% des élus nationaux, le Président issu des nouvelles élections verra son mandat limité à la durée restante du précédant mandat.

Moraliser les pratiques des élus nationaux :                                                      Voir enfin nos élus présents en hémicycle et mesurer pour quoi ils sont payés.        - il peut y avoir au maximum cumul d'un mandat national et d'un mandat local ;        - cependant, l'élu national doit au minimum consacrer 80% de son activité à son mandat national ;                                                                                                           - l'élu national et son suppléant forment un réel binôme. Le suppléant peut à tout moment, en toute occasion, remplacer le titulaire absent. Il est rémunéré par la Chambre sur l'indemnité du titulaire, à due concurrence de son remplacement ;          - l'élu doit participer à 80% minimum des activités parlementaires, en commission ou en séance ;                                                                                                               - il ne peut pas être absent à plus de trois votes en séance pendant toute la session parlementaire ;                                                                                                                - pour être adoptée, une loi doit recueillir la majorité absolue des suffrages exprimés (50% + 1 voix) lors d'un scrutin regroupant au moins 85% des élus (quorum) ;                                                                                                                      - l'élu national ne peut pas employer comme assistant parlementaire son conjoint, son ascendant ou son descendant. 

Je souhaite que ces dispositions permettent enfin de trouver un fonctionnement efficace et digne de notre démocratie et redonne envie aux électeurs d'aller voter. 



Jean-Louis compte sur vous aujourd'hui

Jean-Louis BERTHIER a besoin de votre aide pour sa pétition “Candidats à la présidentielle: Constitution : la proportionnelle, des contre-pouvoirs, moralisation des élus nationaux.”. Rejoignez Jean-Louis et 4 signataires.