Élections municipales 2017 : Faire du transport actif une priorité à Sherbrooke

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Sherbrooke, comme la plupart des villes en Amérique du Nord, a été construite pour favoriser les déplacements en voiture. L’utilisation de ce mode de transport, autrefois privilégié, est appelée à diminuer dans les prochaines années en raison de ses impacts négatifs sur l’environnement et sur la santé humaine. Or, pour ce faire, il faut dès aujourd’hui commencer à envisager de nouvelles infrastructures municipales pour rendre le transport actif plus attrayant, agréable et sécuritaire

Nous sommes un groupe de citoyennes et citoyens de la Ville de Sherbrooke qui souhaitons rappeler aux candidates et aux candidats des élections municipales que le transport actif est une priorité pour la population.

C'est pourquoi nous demandons aux candidats et candidates aux élections municipales de Sherbrooke de s'engager à :

1.     Implanter à court terme des pistes cyclables utilitaires et sécurisées vers les pôles majeurs de la ville, soit le CHUS Fleurimont et le Campus principal de l’Université de Sherbrooke, et ce, en premier lieu sur les axes de transit majeurs (rue King, rue Galt, Portland, 12e avenue);

2.     Intégrer des infrastructures favorables au transport actif à tous travaux de réfection et de construction majeurs, et ce, sans exception;

3.     Faire primer la politique de type Vision Zéro dans la Ville de Sherbrooke : avancées de trottoirs, dos d’âne, limite de vitesse à 30 km/h, utilisation alternative d’une portion de la rue pour en rétrécir la largeur et ainsi créer des zones tampons entre piétons et automobilistes (stationnement, mobilier urbain, marquage au sol, plantations, traverses de piétons surélevés, etc.);

4.     Restreindre les zones de nouveau développement en périphérie de la ville, afin de rapprocher les habitants des services et emplois.

Nous avons formulé ces revendications à l'aide de ces faits :

1.     La Ville de Sherbrooke a adopté le Plan de mobilité durable de Sherbrooke en 2012, visant une réduction de 20 % des GES d’ici 2021;

2.     La Ville a adopté le Plan directeur du transport actif de la Ville de Sherbrooke en 2016, ayant pour objectif de « doter la ville de réseaux structurés, efficaces et sécuritaires en matière de cyclisme et de marche permettant de relier les bassins de population aux principaux pôles économiques et de services » (PDTA, 2016) par une addition de 90 km de réseaux piétons et de 105 km de pistes cyclables, et pour lequel nous attendons le plan d’action;

3.     L’adoption par la Ville du Plan directeur d’aménagement durable du centre-ville de Sherbrooke en 2015 axé entre autres sur la mobilité et la convivialité des espaces ouverts, s’étendant d’ailleurs jusqu’à l’intersection des rues Galt et Belvédère;

4.     La présentation d’un Plan directeur d’aménagement et de développement de la rue King Ouest, tronçon majeur reliant la ville d’est en ouest, dépouillé d’aménagement pour cyclistes;

5.     Notre crainte que le rythme actuel de l’implantation des plans énoncés précédemment ne permette pas de respecter les échéanciers adoptés;

6.     Le GIEC a énoncé qu’il faudrait collectivement réduire les émissions de GES de 40 à 70 % d’ici 2050 pour éviter une hausse de température de 2 °C;

7.     Les impacts négatifs sur la santé d’un mode de vie sédentaire promu par des déplacements non actifs.

Nom des pétitionnaires : Vincent Boisclair, Timon Janzing-Bachelet, Gabrielle Letarte-Dupré, Laurence Mailhiot, Arnaud Messier-Maynard, Gabrielle Rondeau-Leclaire, Rémi Proteau, Jean-Nicolas Tremblay



Sherbrookoises et sherbrookois pour le transport actif compte sur vous aujourd'hui

Sherbrookoises et sherbrookois pour le transport actif a besoin de votre aide pour sa pétition “Candidates et candidats aux élections municipales de la Ville de Sherbrooke: Élections municipales 2017 : Faire du transport actif une priorité à Sherbrooke”. Rejoignez Sherbrookoises et sherbrookois pour le transport actif et 1 106 signataires.